Archives du blog

A quoi ressemblera le futur CHU de Reims ? @RESEAUCHU

Source : Réseau CHU

Découvrez en avant première le futur et nouveau CHU de Reims.

CHU Reims

Plateau technique de pointe, soins en ambulatoire, confort hôtelier, fluidité des circuits. Telles sont les exigences qui inspirent les concepteurs du Nouvel Hôpital de Reims. Ce site de 806 lits et places regroupera les activités assurées jusqu’alors dans des lieux différents. Les chambres avec  vue sur la ville ou les coteaux champenois seront à majorité individuelles (85%). Toutes seront équipées de wifi pour satisfaire aux attentes des patients en matière d’intimité, de connectivité et d’agrément. Concrètement, le projet prévoit la construction de deux bâtiments qui seront connectés aux autres sites, aux urgences, au Pôle de Biologie Territoriale et à terme, à Alix de Champagne et à l’American Memorial Hospital, donnant ainsi une cohérence et une unité d’ensemble au site. Validé en novembre 2015 par le Ministère de la Santé, le programme immobilier représente un investissement global de 413M€ dont 30M€ au titre des équipements. Les travaux échelonnés en 3 phases débuteront en 2019 pour s’achever en 2027.

Gros plan sur un ouvrage et une architecture hors du commun

Dans sa conception, le Nouvel Hôpital de Reims répond aussi aux aspirations des professionnels de santé. Leur tâche sera facilitée par des circuits optimisés, une logistique mutualisée et automatisée et une informatique généralisée. Les nouvelles organisations sont étudiées avec les utilisateurs, dans le cadre d’une démarche participative. Ils sont associés à la conception, aux nouveaux aménagements et à la préparation du déménagement. Les groupes utilisateurs sont réunis par thématiques et composés des chefs de pôle, des médecins, des cadres de santé, des ingénieurs et techniciens, des acheteurs et des représentants des autres professionnels de l’établissement.

Lire la suite…

A lire aussi :

1er établissement public français doublement certifié ISO 9001 @CHUnantes

logo-reseauchu

Source :  Réseau CHU

Promotion, investigation, la direction de la recherche du CHU de Nantes vient d’obtenir une double certification ISO 9001 (version 2015). Après deux années de préparation et huit jours d’audit qui ont mobilisé la direction, les responsables qualité, les pilotes de processus et l’ensemble du personnel impliqué en recherche clinique, l’Afnor (Association française de normalisation) a accordé une certification sans aucun point sensible ni aucune réserve.

L’ampleur du périmètre certifié constitue une première dans le monde des CHU

La direction de la recherche obtient deux certificats : l’un pour ses activités de promotion, et l’autre pour ses activités d’investigation (CIC 1413 et RIC). Le périmètre investigation implique toutes les unités d’investigation clinique (24 UIC) du CHU, tous les domaines thérapeutiques sont concernés. Lire la suite de l’article

Visite guidée du futur CHU de Rouen @CHURouen

logo-reseauchu

Source : CHU réseau

Le CHU de Rouen vient de poser la première pierre du bâtiment Robec. Une construction de 12 500 m², pour un coût d’investissement de 50 millions d’euros, dans le cadre du plan de modernisation de l’hôpital Charles Nicolle. Le futur bâtiment comprendra 25 salles d’opérations, un espace d’hospitalisation de 48 places pour la chirurgie ambulatoire, des consultations d’anesthésie regroupées et un accueil dédié. Livraison des travaux prévue en 2019.

« Nous construisons aujourd’hui l’hôpital de demain. La modernisation de l’hôpital Charles-Nicolle, à travers la construction du bâtiment Robec et le réaménagement de l’accueil central, va dans le sens d’une amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients. Cela nous permet de simplifier et de rendre plus confortables les circuits des patients que nous accueillons. Pour les professionnels du CHU, ce bâtiment offrira des conditions de travail beaucoup plus adaptées à leurs attentes tant en ce qui concerne les techniques médicales que la qualité de vie au travail »,explique Isabelle Lesage, directrice générale du CHU.

Lire la suite de l’article

Agnès Buzyn lance une mission sur le « CHU de demain » @MinSoliSante @agnesbuzyn

Source : solidarites-sante.gouv

À un an du 60ème anniversaire des CHU, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lancent une mission sur le « CHU de demain ».

En décembre 2018 aura lieu l’anniversaire des 60 ans de la création des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU). A cette occasion, les ministres ont décidé de lancer le 10 novembre dernier une mission visant à élaborer des propositions pour renforcer le rôle des CHU, notamment dans la recherche et l’innovation en santé, la formation des professionnels de santé et l’organisation territoriale de l’offre de soins.

La mission est confiée aux Présidents de Conférence suivants :

Lire la suite

Le CH du Mans se modernise ! @Sham_Assurance @cmarkea

L’opération ARC (Ambulatoire, Regroupement des médecines de spécialité, Cheminements)  vise à  doter  le CH du Mans de bâtiments parfaitement adaptés à la prise en charge ambulatoire (prise en charge de moins de 24h).

Vendredi prochain se tiendra la cérémonie de pose de la 1ère pierre des futurs bâtiments d’ambulatoire et des médecines de spécialités en présence du préfet de la Sarthe et du directeur général de l’agence régionale de santé (ARS).

Le projet « Arc » représente un investissement de 100 millions €. Il est financé par une subvention de l’ARS de 15 millions €, un prêt d’Arkea banque E&I et de la Sham de 25 millions. L’autofinancement s’élève à 60 millions €.

Il prévoit   la   construction  de  2 bâtiments :

–    Monet Sud (dénomination provisoire), au sud du bâtiment Claude Monet, accueillera la grande majorité des consultations de l’établissement (médicales et chirurgicales), les hôpitaux de jour de médecine pluridisciplinaire (50 places) et cancérologique (30 places), ainsi qu’un centre de prélèvement biologique.

–    Nouveau Sergent (dénomination provisoire), construit à la place des anciens bâtiments   Béhier   et   Sergent,   hébergera   les   services de médecines spécialisées actuellement répartis sur trois bâtiments différents (pneumologie, gastro-entérologie, rhumatologie, infectiologie, diabéto-endocrinologie, hématologie, oncologie, dermatologie, néphrologie), l’unité de soins palliatifs et le service d’hémodialyse).

> En savoir plus