Archives du blog

Tout savoir sur l'aide et l'action sociales en France @BanqueDesTerr

Source : Banque des Territoires

« L’aide et l’action sociales en France – Perte d’autonomie, handicap, protection de l’enfance et insertion » publiée par la Drees. En 220 pages, l’ouvrage, disponible en téléchargement, offre une vue d’ensemble de tout le secteur, sous un angle certes statistique, mais assortie de nombreux commentaires, analyses et explications. Son contenu, conçu sous forme de fiches thématiques, « s’appuie principalement sur les résultats de l’enquête Aide sociale que la Drees collecte chaque année auprès de l’ensemble des conseils départementaux, premiers acteurs de l’aide sociale ».

>Consulter l’ouvrage

Domofrance engagée pour le handicap et l’emploi ! @domofrance @ActionLogement

Source : Domofrance

Dans le cadre de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées organisée par LADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées), retrouvez les actions mises en place par Domofrance pour aider les personnes en situation de handicap.

Avec l’article 9 de sa charte location, Domofrance s’engage à étudier l’adaptation du logement des locataires âgés de 70 ans et plus, ou souffrant d’un handicap avéré. Ces adaptations du logement se font dans la plupart des cas avec l’assistance d’un ergothérapeute. Depuis 1999, plus de 1 300 logements ont pu ainsi être adaptés.

>En savoir plus

Lire aussi :

Connaissez-vous la Fondation Jacques Chirac ? Le 1er employeur de Corrèze #handicap @JChiracHandicap

Présentation de la Fondation Jacques Chirac

Ce sont aujourd’hui une vingtaine d’établissements qui accueillent ou accompagnent 1 200 personnes avec le concours de 830 salariés. Tous les âges et degrés de handicaps mentaux sont concernés.

Tout commence en 1967, lorsque le jeune député Jacques CHIRAC arrive en Haute-Corrèze ; il est déjà très préoccupé par la situation dramatique d’un grand nombre d’enfants de l’Assistance Publique de la Ville de Paris, atteints de handicaps lourds, abandonnés et placés dans des institutions totalement inadaptées.

Source : Fondation Jacques Chirac

Sur le plateau de Millevaches, il y a des atouts : l’espace, le calme, la tolérance et le sens de l’accueil de la population.

Jacques CHIRAC décide alors de créer des Centres d’Accueil et trouve des alliés avec les maires et conseillers municipaux des communes concernées et l’administration centrale.

Deux centres voient le jour en octobre 1970 à Peyrelevade et janvier 1972 à Bort les Orgues. Jacques CHIRAC rencontre ces enfants de plus en plus souvent. Chacune de ses visites au Centre de Peyrelevade le bouleverse. Son action au départ d’homme politique efficace, prend une dimension exceptionnelle. La cause du handicap va imprégner sa vie.

Ce sera « le » combat de sa vie. Avec la création de l’Association des Centres Educatifs de Haute-Corrèze, deux autres centres pour enfants ouvrent en 1974 ; puis de nombreux établissements pour adultes viendront compléter le dispositif mettant en œuvre la Loi du 30 juin 1975 sur les institutions sociales et médico-sociales.

Depuis les années 70, le parallélisme entre l’action de terrain et le travail législatif et réglementaire sur la cause du handicap a habité la carrière de Jacques CHIRAC.

En 1997, l’Association des Centres Educatifs du Limousin est reconnue d’utilité publique. En décembre 2006, elle devient la Fondation Jacques CHIRAC.

Jacques CHIRAC quitte non sans regret la Présidence de l’Association en 1995 lorsqu’il devient Président de la République. Le député Jean-Pierre DUPONT, son suppléant et 1er vice-président devient Président et perpétue son action, faisant entrer la Fondation dans le 21eme siècle avec un plan de développement et de démarche qualité ambitieux.

En savoir plus

Santé et social : la FEHAP et la FAS signent une convention de partenariat @FEHAP_actu @FedeSolidarite

Source : FEHAP

La convention de partenariat entre la fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne (FEHAP) et la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) a vocation à apporter des solutions pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes fragilisées et à leur volonté de participer pleinement à la vie sociale et citoyenne du pays.

Fehap

Aujourd’hui, il n’est pas possible de déconnecter l’état de santé et la situation sociale d’une personne, quel que soit son âge, sa pathologie ou son handicap. Dans cette perspective, les deux fédérations travailleront conjointement à décloisonner le champ de la santé et de la protection sociale dans le cadre du secteur privé non lucratif. Elles partageront ainsi leurs analyses et leurs actions afin de mieux appréhender les besoins globaux des personnes accompagnées dans leurs parcours de vie et de soins.

Cette convention prévoit d’apporter aux adhérents les moyens nécessaires pour améliorer l’accompagnement des personnes qu’ils accueillent. La FEHAP et la Fédération des acteurs de la solidarité élaboreront des propositions communes à destination des pouvoirs publics, organiseront des rencontres et favoriseront la création de partenariats locaux entre les adhérents des deux fédérations.

Elles s’impliqueront particulièrement sur la pauvreté et l’isolement des personnes âgées ainsi que sur l’insertion des jeunes quittant le dispositif de l’aide sociale à l’enfance. De nombreuses thématiques feront également l’objet d’un travail commun. Parmi elles : l’accès aux soins somatiques et psychiques, la mise en œuvre de programmes régionaux pour l’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies (PRAPS), l’insertion professionnelle des personnes en situation de précarité et de handicap, etc…

Marie-Sophie Desaulle, Présidente de la FEHAP, déclare : « Ce partenariat va dans le sens de l’histoire des deux organisations. « La Fédération des acteurs de la solidarité et la FEHAP ont toutes les deux développé des expertises complémentaires au service des personnes accompagnées. Cette convention illustre parfaitement les valeurs d’humanisme et d’engagement social que nous défendons avec conviction».

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

L’OCIRP recrute : découvrez les offres d’emploi disponibles @OCIRP #recrutement

Source : OCIRP

Assureur à vocation sociale, union d’organismes de prévoyance, l’OCIRP protège les salariés et leur famille, en cas de décès ou de perte d’autonomie.

Depuis plus de 50 ans, il propose une protection durable aux salariés et à leur famille, dans le cadre de contrats collectifs, pour les aider à faire face aux risques de la vie : veuvage, orphelinage, handicap, dépendance. Il s’engage socialement pour accompagner ses bénéficiaires et répondre aux enjeux sociétaux liés à la perte d’autonomie ou au décès.

Ocirp

Découvrez les différentes offres d’emploi à pourvoir et rejoignez les équipes de l’OCIRP :
– Correspondant(e) prestations prévoyance
– Chargé(e) d’affaires
– Apprenti(e) actuaire
– Chargé(e) des études actuarielles
– Chargé-e de projet HDS
– Assistant chef de projet – Stagiaire fin d’études – 6 mois

Toutes les informations sur les offres d’emploi ici…

Lire aussi :