Archives du blog

Suppression de la taxe d’habitation : l’État compense avec un nouvel impôt @SeLoger

Source : Se Loger

Prochainement, la taxe d’habitation va être supprimée pour 80% des ménages Français. Mais alors comment l’État va-t-il pouvoir combler ce manque ?
Un nouvel impôt devrait voir le jour pour les propriétaires  de résidences secondaires…

nouveau-logo-se-loger

Bientôt une surtaxe sur les résidences secondaires ? 

Un rapport concocté par Dominique Bur, ancien Préfet du Nord et le sénateur Alain Richard confirme que la taxe d’habitation devrait bien disparaître pour tous les contribuables français, alors qu’elle ne devait initialement concerner que 80 % des ménages. Cependant, la suppression de cet impôt va priver les communes de plusieurs milliards d’euros de recettes annuelles. Pour compenser ces pertes, le rapport suggère la création d’une « super taxe foncière » sur les logements « sous-occupés », à savoir les résidences secondaires et les logements loués moins de 6 mois dans l’année. Ainsi, si les propriétaires de ces logements ne paieront plus la taxe d’habitation, celle-ci sera remplacée par un prélèvement du même montant. « Il n’y aura pas de prétexte pour augmenter la fiscalité sur la taxe foncière ou la taxe résidence secondaire, car la taxe d’habitation sera remplacée », annoncent les auteurs du rapport, en s’adressant indirectement aux élus.

Résidences secondaires : les Parisiens déjà fortement taxés

Si les propriétaires de maisons secondaires et autre logements « sous-occupés » pourraient être prochainement lourdement taxés partout dans l’Hexagone, c’est déjà le cas des propriétaires parisiens de résidences secondaires.
En savoir plus…

Lire aussi :

En 2017, Gecina dépasse largement ses objectifs ! @Gecina

Source : Gecina

Gecina, première foncière européenne de bureaux qui offre également des lieux de vie urbains (tiers lieux, habitation, résidence étudiants), réalise des résultats bien au dessus de ses objectifs en 2017 !  

logo-gecina

Un rendement global de +23% sur 1 an
– ANR triple net par action en hausse de +18,9% sur 1 an à 152,9€ par action, une performance résultant de la reprise des marchés locatifs combinée à une nouvelle compression des taux de capitalisation, à la poursuite de l’extraction de valeur sur les actifs en développement ainsi qu’aux plus-values réalisées sur les cessions de l’exercice
– Valorisation du patrimoine en hausse de +11,8% à périmètre constant

RRN supérieur aux objectifs, porté par l’intégration d’Eurosic, les marchés immobiliers et l’optimisation de frais financiers
– Résultat Récurrent Net en hausse de +4,6% à 363,5 M€ soit +1,3% par action, soit une croissance par action de +9,4%5 retraitée de la cession de la santé, au-delà des attentes initiales de Gecina
– Hausse des revenus locatifs à périmètre constant sur les bureaux de +2,5%
– Baisse du coût moyen de la dette de -50pb à 1,7% (y compris coût des lignes de crédit non tirées) et une maturité moyenne en hausse à 6,9 années

Une performance qui permet à Gecina de proposer le paiement d’un dividende de 5,30€ au titre de 2017

Lire la suite

#GrandParis : Zoom sur les villes où vivre et investir @Emerige @Paris @GdParisExpress

Source : Emerige

Vous souhaitez investir à Paris ou dans la région parisienne prochainement ? Soyez astucieux et misez sur les villes du Grand Paris afin que votre bien prenne de la valeur dans les futures années…

emerige.png

Asnières-sur-Seine

Déjà très bien desservie, la ville d’Asnières va accueillir deux nouvelles gares desservies par la future ligne 15 à l’horizon 2030 : « Les Agnettes » (en correspondance avec la ligne 13) et « Les Grésillons » (en correspondance avec le RER C). Asnières-sur-Seine devrait donc gagner en attractivité et voir ses prix évoluer dans les prochaines années.

Clamart

Lire la suite

Nantes innove : une assurance habitation pour tous ! @nantesfr

Source : Ville de Nantes

La ville de Nantes innove et propose aux ménages modestes une assurance habitation s’adaptant aux revenus de chacun…

images nantes

5 à 8% des locataires de logements sociaux ne sont pas couverts aujourd’hui par une assurance habitation, pourtant obligatoire. L’absence d’assurance peut être un motif d’exclusion du logement. Pour permettre à tous d’être assurés, la Ville de Nantes, en partenariat avec celles de Rezé et Saint-Herblain, a lancé le 2 février une assurance habitation à tarifs modérés. Associés aux bailleurs sociaux de la métropole et à des associations de consommateurs (UFC Que Choisir et la Confédération Syndicale des Familles), les centres communaux d’action sociale (CCAS) des trois villes ont travaillé pendant un an à l’élaboration de ces contrats et sélectionné les assureurs Groupama et la MAE.

Une économie de 100 à 150€ par an

Les tarifs commencent à 8€ par mois pour un T1 et vont jusqu’à 16€ pour un T5. L’économie par rapport à un contrat classique est d’environ 100 à 150€ par an. « C’est une formule exemplaire et innovante, se réjouit Hervé Le Borgne, président de l’UFC Que Choisir Nantes. Ce sont des contrats d’assurance à l’avantage des assurés et non des assureurs. Ils sont juridiquement sûrs, avec des garanties utiles et sans pièges. » Au-delà d’un tarif préférentiel, la proximité était un critère important pour cette offre. Groupama et la MAE ont des agences sur Nantes où des conseillers pourront recevoir et accompagner les nouveaux assurés.

Ouvert à tous sous conditions de ressources

« L’objectif est de montrer aux habitants l’intérêt et la nécessité de s’assurer, explique Abbassia Hakem, adjointe au maire en charge de la solidarité et de l’insertion. De les sensibiliser aux risques d’accentuation de leur vulnérabilité s’ils sont victimes d’un sinistre sans être assuré ». Pour en bénéficier, il faut habiter à Nantes et avoir des ressources inférieures à 1432€ pour une personne seule, 2864€ pour une famille de 4 personnes (les conditions sont différentes à Rezé et Saint-Herblain). Les offres ne s’adressent pas uniquement aux locataires de logement sociaux mais aussi aux locataires et propriétaires du parc privé.

Lire la suite de l’article

A lire aussi :

Taxe d’habitation : en savoir davantage sur l’Exonération ! @century21fr

Source : Century 21

Que prévoit-on réellement pour 2018 ?
La taxe d’habitation devrait baisser de 30% pour 80% des ménages, représentant ainsi environ 17 millions de foyers !

century 21

Les ménages les plus modestes peuvent déjà bénéficier d’exonération partielle ou totale de taxe d’habitation à condition de remplir un certain nombre de critères. Avec la réforme, Macron 8 foyers sur 10 devraient être totalement dispensées de son paiement à horizon 2020. Cette exonération ne profitera pas à tout le monde même si

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, souhaite que la taxe disparaisse totalement à terme. Pour en profiter, les contribuables locaux ne devront pas afficher plus de 30.000 euros de revenus annuels pour un célibataire, soit 27.000 euros de revenu fiscal de référence (RFR). Pour mémoire, ce dernier est obtenu après un abattement de 10% sur les salaires réels. Ce plafond est porté à 48 000 euros de revenus annuels pour les couples (43.000 euros de RFR) et à 54 000 euros pour un couple avec 1 enfant (49.000 euros de RFR). Il faut ensuite ajouter 6.000 euros au revenu fiscal de référence pour chaque enfant supplémentaire.

En savoir davantage…

A lire aussi :