Archives du blog

Le permis de louer : qu’est-ce que c’est ? @planimmobilier

Source : Plan Immobilier

Instauré par la loi ALUR, le permis de louer s’impose aux bailleurs dans certaines communes. Destinée à lutter contre l’habitat indigne, cette obligation peut être payante. Le Plan Immobilier revient sur cette contrainte administrative.

Permis de louer : de quoi parle-t-on ?

Le permis de louer est un outil de lutte contre l’habitat indigne dans le parc locatif privé. Depuis la publication du décret d’application du 21 décembre 2016, les collectivités locales peuvent soumettre à autorisation la location d’un logement dans des zones géographiques définies. Ce permis de louer est une Autorisation Préalable de Mise en Location (AMPL) octroyée ou refusée après contrôle de l’état du logement concerné.

En savoir plus

Logement : le gouvernement s’attaque aux marchands de sommeil @pap_fr

Source : PAP

Le gouvernement permet désormais aux locataires de dénoncer leurs conditions d’hébergement en prenant contact avec un conseiller de leur Agence départementale du logement. L’objectif : résorber rapidement l’habitat indigne.

La chasse contre l’habitat indigne est ouverte. Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, a dévoilé les prochaines mesures qui seront prises pour résorber ces logements insalubres et souvent dangereux. Pour lui, les marchands de sommeil doivent être considérés comme trafiquants de misère. Dans un premier temps, il s’agit de permettre aux locataires de dénoncer leurs conditions d’hébergement auprès de leur l’Agence départementale pour l’information sur le logement.

Ouverture d’une plateforme téléphonique. Une ligne téléphonique (le 0806 706 806) va être prochainement mise en service. Son but est de recueillir les plaintes de locataires, ou de personnes vulnérables louant un logement insalubre souvent à prix d’or à un bailleur peu scrupuleux.

Les Adil en première ligne. Un conseiller de l’Adil sera à l’écoute du locataire et le renseignera sur les démarches à effectuer. Le service pourra aussi transmettre la plainte aux services compétents de la mairie ou à la police du logement qui viendront faire les premières constatations…En savoir plus

Rénovation logement : découvrez le dispositif Denormandie, la nouvelle aide fiscale @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Le dispositif Denormandie, crée le 1er janvier 2019, permet aux futurs propriétaires bailleurs de bénéficier d’une défiscalisation pour la rénovation de leur logement. Qui peut en bénéficier ? Quels sont les avantages ? Quelles sont les conditions ? Plus d’informations ci-dessous…

ministère de la cohésion

La lutte contre l’habitat indigne et la revitalisation des centres anciens
L’aide fiscale porte sur les travaux de rénovation effectués dans le bien avec pour objectif, à terme, d’avoir un parc de logements de meilleure qualité, dans la continuité du plan national de lutte contre le logement insalubre, et d’améliorer l’attractivité dans les centres des villes moyennes.

Les 222 villes du plan Action coeur de ville, mais aussi certaines communes ayant signé une opération de revitalisation du territoire (ORT) peuvent proposer à des particuliers ou à des promoteurs d’investir, de rénover et de louer moyennant une défiscalisation.
Cette aide, votée dans le cadre de la loi de finance 2019, sur proposition de Julien Denormandie, est un outil de plus pour aider les collectivités locales à rendre leur centre-ville plus attractif.

À qui s’adresse le dispositif Denormandie ?
Le dispositif Denormandie s’adresse aux bailleurs qui :
– Achètent un bien à rénover dans un des centres-villes éligibles au dispositif.
– Souhaitent mettre leur logement vide en location longue durée, pendant 6, 9 ou 12 ans.

Retrouvez plus d’informations en cliquant ici…

Lire également :

Comment définir cette ville inclusive, résilience et durable ? @nexity #nexitylab

   Source : Nexitylab

Dans un contexte d’urbanisation croissante et de transition climatique et numérique, l’inclusion est au coeur des défis du XXIème siècle. Mais comment définir cette ville inclusive, résilience et durable ? Le point dans une infographie réalisée avec Maddyness.

Clique

 

…lire la suite….

10 initiatives à suivre sur l’économie circulaire dans les collectivités @nexity #nexitylab

   Source  : Nexity LAB

L’économie circulaire fait de plus en plus parler d’elle et n’est désormais plus une utopie. Nouveaux modes de conception, réemploi, réparation, recyclage, etc., les initiatives se multiplient partout en France, notamment dans le secteur du bâtiment. Découvrez 10 initiatives qui font bouger les lignes :

1 – Recyclage ou réemploi de matériaux issus de la construction/démolition :

La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour une croissance verte fixe un objectif de valorisation des matériaux issus de la construction et de la démolition à 70% d’ici 2020. Faux-plafonds, revêtements de sol, luminaires, cloisons, portes, etc. : de nombreux matériaux de second oeuvre sont ainsi triés en vue d’un recyclage ou d’un réemploi.

Afin d’aider les professionnels du bâtiment à concevoir des bâtiments plus économes en ressources, la société Bazed a par exemple mis en place une base de données en ligne qui recense les initiatives de “Bâtiments zéro déchet” et met à disposition des professionnels du bâtiment des solutions techniques qui couvrent l’ensemble des phases du chantier, du gros oeuvre aux équipements.

2 – Recyclage du mobilier issus de la déconstruction :

Placée depuis 2012 sous la responsabilité d’Eco-Mobilier pour les déchets d’ameublement des ménages et Valdelia pour le mobilier professionnel, la collecte des vieux meubles s’agrandit : “elle est passée de 56 000 tonnes collectées en pied d’immeuble en 2016 à 70 000 tonnes en 2017” affirme le directeur général de Valdelia, Arnaud Humbert-Droz. Si la collecte du mobilier s’accroît en France, le recyclage reste cependant insuffisant notamment à cause des déchets issus du bois qui manquent toujours de débouchés. Pour stimuler le recyclage, l’éco-organisme Valdelia a donc mis en place une plateforme web, Valdeclic, de stockage, d’inventaire et de mise à disposition du mobilier d’Ile-de-France à destination des acteurs de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire).

3 – Utiliser des matériaux biosourcés :

 

…lire la suite…