Archives du blog

Dossier presse : Retour d’expérimentation du dispositif « Tranquillité Résidentielle » pour la sécurisation des quartiers

Source : Habitat 77

Les organismes de logements sociaux sont confrontés à une pression croissante
de l’incivilité et de l’irrespect dans les relations quotidiennes et à des trafics et
délinquances divers qui dégradent le cadre de vie et de travail.

Les derniers chiffres de la délinquance n’annoncent malheureusement pas
d’amélioration dans les grandes zones urbaines. Cette réalité va donc persister sur
les territoires en forte précarité sociale au détriment des personnes et des biens.
Les situations individuelles de fragilité et de vulnérabilité complexifient la gestion
humaine et sociale.

L’ensemble des métiers d’HABITAT 77 (gestion locative, maîtrise d’ouvrage, gestion
technique du patrimoine, gestion des ressources humaines, développement social et
urbain, gestion de proximité…) s’en trouve directement impacté.

La sécurité n’est pas le métier d’un office public de logements sociaux néanmoins le
phénomène social d’insécurité alimenté par les incivilités et les actes de malveillance
envers les personnes et les biens est une préoccupation majeure d’HABITAT 77.

Le président d’HABITAT 77, Denis Jullemier, souhaite trouver les solutions pour rendre
la tranquillité résidentielle aux résidents d’HABITAT 77 et intègre, dans sa stratégie de
tranquillité et de sûreté, le dispositif expérimental «TRANQUILLITÉ RÉSIDENTIELLE»
dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV) de Melun en Seine-et-Marne par la
présence de correspondants de nuits « Protection + » (CDN).

Lire le dossier presse ICI

#Covid_19 : Actions d’organismes Hlm franciliens @AORIF_

Source : AORIF

Depuis le début de la crise liée au Covid-19, les organismes franciliens de logement social s’organisent pour maintenir leurs missions essentielles. Le contexte inédit les amène à dépasser, encore davantage qu’en temps normal, le cadre de leurs fonctions de bailleurs. Dans une première newsletter envoyée le 16 avril, nous présentions des exemples de la mobilisation des organismes franciliens, illustrant leur capacité à innover et à répondre aux besoins des locataires en situation de crise.

Aide alimentaire  

La précarité des ménages n’a cessé d’augmenter depuis le début de la crise. Le chômage, l’arrêt des repas au travail ou dans les écoles demande aux ménages modestes d’autant plus de ressources pour pouvoir nourrir toute la famille. De nombreuses familles, amputées de tout ou partie de leurs revenus à cause de la crise sanitaire, ont besoin d’aide pour se nourrir. Plusieurs organismes Hlm ont ainsi soutenu des associations afin de leur permettre de distribuer des colis alimentaires. C’est le cas de ICF Habitat La Sablière qui a soutenu l’association Drancy Espoir, qui ont ainsi pu distribuer des colis à 130 familles de Drancy. Paris Habitat s’est associé à l’association VRAC Paris qui a pu distribuer des “paniers durables et solidaires” dans le 18è arrondissement de Paris. Les locataires de Batigère ont eux aussi pu bénéficier du don de denrées alimentaires de la part de la Banque Alimentaire 57. Le bailleur Emmaüs Habitat, les Restos du Cœur et deux associations de quartier ont coopéré pour mettre en place un système d’aide alimentaire afin de venir en aide aux familles en difficulté du Blanc-Mesnil. En partenariat avec une association de locataires, Habitat 77 soutient le personnel de santé depuis le début de la crise sanitaire. L’association organise des livraisons de repas et de boissons aux hôpitaux de Melun et Brie-Comte-Robert et aux sans-abris de Melun…

…Lire la suite