Archives du blog

Stéphane Pardoux, futur Directeur Général Adjoint de Gustave Roussy @HOSPIMEDIA @GustaveRoussy @pardouxstephane

Source : Hospimedia

Stéphane Pardoux s’apprête à quitter le Centre Hospitalier Intercommunal (CHI) de Créteil, pour devenir le futur Directeur Général Adjoint de Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe.

Résultat de recherche d'images pour "stephane pardoux gustave roussy"

À la tête depuis la mi-2014 du CH intercommunal (CHI) de Créteil, auquel est venu officiellement se greffer début janvier par direction commune le CHI de Villeneuve-Saint-Georges, Stéphane Pardoux s’apprête à devenir le nouveau directeur général adjoint (DGA) de Gustave-Roussy à Villejuif. S’il reste donc dans le Val-de-Marne, il quitte en revanche l’hôpital public pour le secteur privé non lucratif. Sa prise de fonctions au sein du centre de lutte contre le cancer (CLCC) sud-francilien est envisagée courant septembre, a-t-il indiqué à Hospimedia. À Créteil et Villeneuve-Saint-Georges, deux établissements qui forment à eux deux le groupement hospitalier de territoire (GHT) nouvellement dénommé « Hôpitaux confluence Val-de-Marne Essonne », c’est son adjoint, Jean-Bernard Castet, qui va conduire l’intérim. La vacance du poste doit être publiée d’ici août au Journal officiel. Et s’agissant de Gustave-Roussy, le nouveau DGA prendra formellement la suite de Frédéric Varnier, devenu mi-mai directeur général du CHU de Caen (Calvados).

Âgé de 47 ans, Stéphane Pardoux est diplômé de la 35e promotion (1996) de l’École nationale de santé publique (ENSP, désormais École des hautes études en santé publique, EHESP). Par le passé, il a longtemps œuvré à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), y enchaînant notamment les fonctions de directeur des finances et du système d’information à l’hôpital Avicenne à Bobigny, des services logistiques et de l’hôtellerie au sein de l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris, ou encore des investissements pour l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.

Plus d’informations ici…

Lire également :

Gustave Roussy : un résultat excédentaire de 3,5 M€ en 2018 @GustaveRoussy

Source : Gustave Roussy 

Suite à la stratégie de redressement mise en oeuvre par Gustave Roussy, l’institut présente un résultat excédentaire de 3,5 millions d’euros en 2018 et dépasse largement ses objectifs cette année. 

Accueil

Ce résultat exceptionnel tient principalement à trois mouvements complémentaires :
– la poursuite de la maîtrise des charges, permise par des efforts de gestion quotidienne ciblés, tout en préservant les effectifs médicaux et soignants et le dynamisme de la politique RH
– une forte augmentation de l’activité internationale
– le dégel de crédits en fin d’année par le ministère

Au-delà du seul résultat 2018, l’Institut présente en fin d’exercice une situation financière améliorée avec notamment :
– un taux de marge brute qui a plus que doublé en 2018, passant de 3,2 % à 7 %
– une capacité d’autofinancement nette qui a progressé de 60 %
– une dette réduite à 83,7 M€, niveau jamais atteint ces dix dernières années, couplé à un taux d’indépendance financière qui passe nettement sous les seuils d’alerte

Ces bons résultats vont permettre à Gustave Roussy de verser à son personnel un intéressement d’environ 1 M€ et de présenter une mise à jour de l’EPRD 2019 avec un excédent prévisionnel de 1,5 M€.

>>> Consulter le communiqué de presse

Lire également :

ADREA Mutuelle : partenariat avec Gustave Roussy

ADREA Mutuelle : Un partenariat de trois ans avec Gustave Roussy

Adrea Mutuelle a signé une convention de partenariat de trois ans avec Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe.

L’objet de ce partenariat est très ciblé puisqu’il s’agit d’aider les femmes atteintes d’un cancer du sein à « mieux vivre avec leur maladie »,

> Télécharger le communiqué de presse

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Yves Cougnaud bâtit 6 000 m² pour l’institut Gustave Roussy en 6 mois !

cougnaudLe nouvel institut de biologie moléculaire Gustave Roussy a bénéficié du procédé constructif industrialisé « Yves Cougnaud » qui a permis une livraison en moins d’un an avec un coût inférieur de 20 à 30 % à une construction traditionnelle.

L’édifice a bénéficié d’un mode de construction innovant, par assemblage de modules de très haute qualité, permettant une livraison en moins d’un an, avec un coût inférieur de 20 à 30 % à celui du bâti traditionnel. Un chantier mené à bien en un temps record, à voir en vidéo :

cougnaud

En savoir plus : www.gustaveroussy.fr

De Alexandra
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en

résumé</a>