Archives du blog

La chaleur géothermale de Grigny-Viry va étendre son réseau et ses bénéficiaires

La réussite du projet emblématique de géothermie profonde développé sur les Villes de Grigny et Viry-Châtillon fait des émules.

Depuis octobre 2017 11 000 équivalents logements et bon nombre d’équipements publics sont raccordés à ce réseau qui permet d’éviter chaque année le rejet dans l’atmosphère de 10 000 tonnes de CO2/an. Et la Société d’Exploitation des Energies Renouvelables (SEER)*, qui l’a développé et le gère, s’est engagée dans le processus de son extension. C’est ainsi, que le schéma directeur territorial a permis de confirmer un potentiel géothermal important sur plusieurs villes avoisinantes, à savoir : Fleury-Mérogis, Juvisy-sur-Orge, Morsang-sur-Orge, Sainte-Geneviève-des-Bois, Saint-Michel-sur-Orge, Savigny-sur-Orge et Ris Orangis.

Lors de la tenue de son Conseil d’Administration le 28 juin dernier, les administrateurs de la SEER, à l’unanimité, se sont prononcés favorablement pour poursuivre dans les meilleurs délais, les raccordements potentiels et notamment la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis – la plus grande prison d’Europe – pour laquelle les démarches sont déjà en cours…

Consulter le communiqué de presse pour en savoir plus

La copropriété dégradée de Grigny 2 choisit CDC Habitat pour une opération massive de réhabilitation @CDC_Habitat

Source : CDC Habitat

CDC Habitat, 1er bailleur de France, a signé son premier contrat d’assistance à maîtrise d’ouvrage au service d’une copropriété dégradée en situation d’urgence, à Grigny (Essonne). Située dans le quartier de « Grigny 2 », la copropriété fait partie des 14 sites nationaux que l’État et l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH) ont identifiés comme prioritaires, dans le cadre du plan national Initiative Copropriétés. Grand Paris Habitat, pour le compte de CDC Habitat, engage en urgence un programme complet de travaux dans près de 1.500 logements, avec une première enveloppe de 9 millions € 1 : l’amélioration rapide des conditions de vie des habitants en est la première priorité.

Agir vite dans une copropriété (très) dégradée et pour ses habitants
 
La copropriété de Grigny 2, a été la première en France à choisir CDC Habitat comme assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO).  Sur place, le 1er bailleur de France va intervenir en urgence pour enrayer un très fort degré de dégradation, qui a valu à une partie des copropriétés de Grigny 2 un placement partiel sous administration judiciaire.

>Lire la suite

.@3F_Officiel : label « E+C- » pour son projet de logements à Grigny @actionlogement

Source : groupe3f.fr

3f_solo  

Pour son projet de construction de 93 logements à Grigny, 3F a obtenu par la biais de la Ministre du logement et de l’habitat social, le label « Bâtiments à Énergie positive & Réduction Carbone ». Ce projet est l’un des trois premiers projets de logements collectif a en bénéficier.

Le label « E+C- » représente un standard environnemental qui définit les exigences en matière d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre dans la construction des bâtiments neufs…Lire la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Copropriétés dégradées : deux opérations d’intérêt national prévues en Ile-de-France

Deux communes d’Ile-de-France, Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et Grigny (Essonne), vont prochainement bénéficier d’un nouveau dispositif : les opérations de requalification des copropriétés dégradées (ORCOD), créées dans le cadre de la loi ALUR, dont l’objectif est de lutter contre l’indignité et la dégradation des immeubles en copropriété.

La première de ces opérations portera sur le quartier du Bas-Clichy à Clichy-sous-Bois, qui comprend notamment les copropriétés du Chêne pointu et de l’Etoile du chêne et regroupe environ 3500 logements dans des conditions de sécurité et d’insalubrité dramatiques. Le 14 octobre dernier, Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, et Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la Ville, ont confirmé les engagements de l’Etat pour une mise en œuvre rapide et efficace de l’ORCOD, tandis que les partenaires, parmi lesquels l’Anah, ont réaffirmé leur engagement autour de cette opération. Le décret déclarant d’intérêt national cette opération sera publié d’ici la fin de l’année.
Par ailleurs, début octobre, Sylvia Pinel a demandé au préfet de l’Essonne de conduire les travaux de préfiguration d’une ORCOD à Grigny. Il s’agit de répondre aux enjeux majeurs auxquels est confrontée la copropriété de Grigny 2, ensemble immobilier de 5000 logements en grande difficulté. Ces travaux de préfiguration, auxquels l’Anah est associée, devront aboutir à la remise d’un rapport en juin 2015. Celui-ci aura pour objet de permettre la rédaction, dans les meilleurs délais, du projet de décret en Conseil d’Etat ainsi que de son étude d’impact.
Les ORCOD constituent un nouvel outil ensemblier, qui doit permettre de traiter de façon globale les causes des dysfonctionnements présents sur les copropriétés (problèmes d’habitat dégradé, dynamisme du marché local du logement, aspects urbains et sociaux), dans le cadre d’un projet urbain et social ou d’une politique locale de l’habitat, en ayant notamment recours au portage foncier.
Lorsqu’un site est caractérisé par une forte concentration d’habitat dégradé et que la résolution des problèmes est complexe et nécessite un investissement financier lourd, l’ORCOD peut être déclarée d’intérêt national par décret en Conseil d’Etat. Sa mise en œuvre peut être confiée à un Etablissement Public Foncier.

Source : site ANAH