Archives du blog

Le « supermétro » du Grand Paris va booster l’immobilier de bureaux ! @Paris @GdParisExpress @webimm

Source : Webimm

Comment le Grand paris Express va transformer Paris ?

Le « Supermétro » va bientôt bousculer l’attractivité de la métropole de Paris. Mais alors, qui en profitera le plus ?

 

tour_bureaux_ladefense

Immobilier de Bureaux : un besoin de surfaces de 4,5 millions de m²

Le Grand Paris Express, futur réseau de transport francilien, va offrir de nouveaux gains d’accessibilité à certains territoires et renforcer l’attractivité internationale de Paris dans les 15 années à venir. Pour identifier les opportunités tertiaires du Grand Paris, CBRE, société spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, a analysé les perspectives économiques de la métropole, afin de quantifier les besoins de surfaces à venir et d’identifier les territoires les plus porteurs. Selon cette étude, la croissance économique et l’appétit des entreprises pour le neuf permet d’anticiper un besoin de surfaces neuves et restructurées de l’ordre de 4,5 millions de m² dans les 5 prochaines années, soit environ 600 000 m² de plus que le rythme de production moyen. « Entre surdensité et surcapacité, les territoires porteurs vont être amenés à repenser l’urbanisme, et notamment se développer en hauteur », explique Fabrice Allouche, Président de CBRE France.

La Défense : bientôt la 1re concentration tertiaire d’Europe ?

Bénéficiant d’une renommée internationale et second pôle tertiaire français après le Quartier Central des Affaires de Paris, La Défense va profiter des effets d’entrainement du Grand Paris Express (GPE) et de l’extension du RER E (projet Eole) pour accroître son attractivité.

Lire la suite de l’article…

A lire aussi :

AeroliansParis quartier d’affaires très urbain @gpamenagement @thierrylajoie

Source : Grand Paris Amenagement

AeroliansParis quartier d’affaires très urbain : Développée sur 83 ha et 55 000 m² SDP cette offre économique complète et diversifiée pour PME et PMI avec un campus de bureaux et un parcs d’activités à la programmation mixte permettant des opérations clés en main à partir de 2 000 m² SDP. Ces produits seront commercialisés et construits en simultané, assurant ainsi une véritable dynamique de commercialisation et pemettant de réaliser les aménités nécessaires à bien travailler et bien vivre sur AeroliansParis. Cette opération sera réalisée en 4-5 ans. Un pôle de services complet y sera développé (restaurant inter-entreprises, crèche, conciergerie)… en savoir plus…

La SCET sélectionnée pour réaliser le Plan Habitat de @GrandParisMGP @SCET_Groupe

Source : SCET Groupe

La SCET, mandataire du groupement constitué d’Aire publique, Espacité et Fors-recherche sociale, retenue pour accompagner la Métropole du Grand Paris dans la définition de son Plan Métropolitain d’Habitat et d’Hébergement (PMHH).

scet cdc      Métropole grand paris

Au 1er janvier 2019, la compétence de planification de l’habitat relèvera de la Métropole du Grand Paris, ainsi amenée à gérer la politique du logement social, des aires d’accueil ou encore de la lutte contre l’habitat insalubre d’intérêt métropolitain.

Pour ce travail d’élaboration du PMHH, la Métropole du Grand Paris recherchait son AMO pour  coordonner le débat entre les nombreuses instances techniques et politiques qui travaillent sur ce plan.

Alliant expertise métier, expérience de la conduite de projet et de la concertation institutionnelle et politique, le groupement mené par la SCET s’est vu confier cette mission.

Il s’agira pour l’Assistant à maîtrise d’ouvrage de piloter et d’animer les échanges entre les 131 villes, les 12 établissements publics territoriaux, la MGP et ses partenaires afin de définir une ligne politique partagée. Tout l’enjeu consiste à bien appréhender les enjeux locaux et régionaux pour en restituer une vision synthétique et didactique compatible avec les intérêts de chacun.

En savoir davantage…

A lire aussi :

 

Vers une suppression des départements et de la métropole ? #GrandParis @JournalGdParis

Si le président de la République n’a toujours pas arrêté son choix, un schéma se dessine recueillant un assentiment assez large en faveur d’une métropole-région supprimant à la fois les départements et la métropole du Grand Paris.

D’une pierre deux coups ? Dans l’entourage d’Emmanuel Macron, on rappelle que le président de la République n’a pas arrêté son choix. Mais on dessine un schéma de réorganisation de l’Ile-de-France qui aurait le soutien du plus grand nombre, refléterait « la tendance actuelle » et supprimerait à la fois les départements et la métropole du Grand Paris.

Conformément à ce que rappelle le préfet Michel Cadot à chacun de ses interlocuteurs depuis juillet dernier, le socle du raisonnement présidentiel repose sur l’affirmation de la suprématie du projet sur le périmètre. « Qu’il s’agisse du périmètre actuel de la métropole, trop petit, ou de son extension à la zone dense, aux aéroports et aux villes nouvelles, dénué de continuité urbaine, en peau de léopard, il n’existe pas de périmètre idéal. Partant, autant viser ce qui simplifie le plus l’organisation », résume-t-on.

…lire la suite…

Le Grand Paris express, locomotive pour l’artisanat @GdParisExpress @JournalGdParis

 

 

Laurent Munerot, président de la chambre des métiers et de l’artisanat d’Ile-de-France, et Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, ont signé, lundi 8 janvier 2018, une convention pour maintenir et développer l’artisanat dans et autour des gares du Grand Paris express.

« En signant cette convention, la Société du Grand Paris et la chambre régionale des métiers et de l’artisanat (CRMA) s’engagent à maintenir et développer l’artisanat dans les quartiers de gare du Grand Paris express dès la phase du chantier », a décrit Laurent Munerot, président de la CRMA, lundi 8 janvier 2018.

Trois champs d’intervention sont ciblés par cet accord :

  • créer des emplois et satisfaire les besoins de formations dans le secteur de l’artisanat pendant la phase de chantier ;
  • favoriser l’impact positif du chantier sur les activités artisanales installées à proximité et plus particulièrement sur les entreprises innovantes ;
  • garantir la place de l’artisanat dans les futures gares et dans les quartiers de gares, en favorisant notamment une programmation immobilière adaptée aux PME artisanales.

>>> Ce contenu est disponible ICI