Archives du blog

Bientôt la 1ère édition du Sommet du Grand Paris ! @AMIF_asso @LaTribune @Aziliz31 #SommetGParis

Source : AMIF Asso

La Première édition du Sommet du Grand Paris se déroulera le 19 juin sur le toit de la grande arche de la Défense ! Au programme, tous les enjeux de la région Ile-de-France et de la métropole du Grand Paris 

Résultat de recherche d'images pour "sommet du grand paris"

La Tribune, en partenariat avec l’Association des Maires d’Ile-de-France, organise le 19 juin, le premier Sommet du Grand Paris. Tous les grand enjeux de la Région Ile-de-France et de la métropole du Grand Paris seront passés au crible : Grand Paris Express, CDG Express, JO 2024, développement des quartiers d’affaires (La Défense) et des territoires de demain (Plaine Commune, Saclay…). Deux ans après le Brexit, la région Capitale déploie ses ambitions de ville monde en matière d’attractivité, de transports et de mobilités, de logements et d’infrastructures. Ce nouveau rendez-vous vous permettra d’entendre et de rencontrer les principaux acteurs économiques, privés comme publics, du Grand Paris, débattre des défis du futur.

————> Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici

Le Grand Paris Express, le chantier du siècle – Interview de Thierry Dallard @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris

Thierry Dallard, président du Directoire du Grand Paris Express, s’exprime sur le nouveau métro qui est à la fois un projet de transport et un acte d’aménagement. Retrouvez ci-dessous son interview.

Logo_grand_paris_express_2016.svg                              societegrandparis

Vous avez une expérience confirmée dans les domaines de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre. Désormais à la tête du directoire de la Société du Grand Paris, comment abordez-vous ce nouveau défi ?
Jamais nous n’avons connu un chantier d’une telle ampleur en Europe. Nous sommes dans l’inédit. Il a fallu près d’un siècle pour réaliser les 200 km de lignes du métro parisien. Nous avons l’ambition de construire un réseau d’une longueur équivalente en 15 ans ! C’est en effet la durée qui sépare les dates de naissance des différentes lignes, celles des déclarations d’utilité publique obtenues en 2015, et l’objectif de 2030. Pour avoir conduit certains grands projets d’infrastructures, j’ai conscience de la dimension hors-norme du Grand Paris Express. Toute personne engagée dans cette aventure mesure à la fois la chance de participer à un chantier extraordinaire, la fierté de pouvoir transformer la ville et d’apporter des solutions concrètes pour faciliter la vie quotidienne des Franciliens, et aussi l’exigence de piloter et de maîtriser ce projet dans toutes ses dimensions.

Le Grand Paris Express, un nouveau métro ou un projet urbain ?
Tout projet de transport est un acte d’aménagement. C’est encore plus vrai pour le Grand Paris Express, qui va desservir des quartiers populaires aujourd’hui isolés, qui va relier des bassins de vie et d’emplois, et qui va favoriser l’émergence d’une offre nouvelle de logements. Par ailleurs, nous ne sommes plus à l’époque du développement des lignes radiales, comme ce fut le cas avec les RER, qui conduisent à chaque fois à encourager l’étalement urbain. Derrière le Grand Paris Express, il y a non seulement un projet de transport indispensable pour répondre à la demande de déplacements, mais aussi une vision nouvelle du développement territorial avec une volonté de densifier la métropole. 

Comment la Société du Grand Paris s’adapte-t-elle au nouveau calendrier des mises en service et comment concevez-vous votre rôle ?
Le gouvernement a rappelé sa détermination à réaliser l’ensemble du Grand Paris Express qui ira donc à son terme. Président du directoire, je suis le garant de l’intégrité du nouveau métro, et du respect du programme qui a été validé lors des différentes déclarations d’utilité publique (…)

Cliquez ici pour lire la suite…

Lire aussi :

Grand Paris : lancement d’une plateforme numérique et collaborative de l’économie circulaire @GrandParisMGP

Source : Métropole du Grand Paris

La Métropole du Grand Paris, L’Institut National de l’économie circulaire (INEC) et le centre international de Ressources et d’Innovation pour le développement durable (CIRIDD) lancent une plateforme numérique et collaborative de l’économie circulaire des acteurs du Grand Paris.

Métropole grand paris

Dès sa création, la Métropole du Grand Paris a fait de l’économie circulaire un axe prioritaire du développement économique du territoire, dans l’objectif d’anticiper l’accroissement démographique, réduire significativement et durablement nos émissions de gaz à effet de serre ainsi que le gaspillage des ressources, pour construire une métropole résiliente. Cette démarche rejoint les mesures préconisées par la feuille de route « économie circulaire » adoptée récemment par le Gouvernement, afin de favoriser la transition du modèle économique actuel vers un modèle économique circulaire, seul à même d’être soutenable.
Parmi les actions entreprises par la Métropole, la mise en ligne de la plateforme numérique collaborative métropolitaine de l’économie circulaire marque une nouvelle étape dans la mobilisation des acteurs de terrain, dans la perspective d’un maillage complet du territoire métropolitain et de la mise en exergue des actions qu’ils mènent.
Action concrète de la Métropole du Grand Paris en faveur du développement de l’économie circulaire, cet outil a pour vocation d’être un centre de ressources, de connaissance et de partage d’expérience, un outil de sensibilisation du grand public et de mise en relation de l’ensemble des acteurs privés et publics de la Métropole.

La page de lancement de la plateforme www.grandpariscirculaire.org donne accès à trois dispositifs :
–  La pré-inscription des membres
– La campagne de référencement des bonnes pratiques d’économie circulaire du territoire
–  La consultation publique pour recueillir les attentes des acteurs du territoire

Cliquez ici pour en savoir plus sur la plateforme… 

Retrouvez également :

Thierry Dallard, nouveau Président du Directoire de la Société du Grand Paris @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris

Thierry Dallard a été nommé Président du Directoire de la Société du Grand Paris lors du Conseil de Surveillance qui a eu lieu le 30 mai 2018.

societegrandparis

Grand Paris lors du conseil des ministres du 30 mai 2018 par décret du Président de la République. Normalien et diplômé de l’école des Ponts et Chaussées, Thierry Dallard était jusqu’alors en charge du marché français au sein du fonds d’investissement Meridiam, dont il était l’un des associés.

«Je prends mes fonctions à un moment charnière de l’histoire du Grand Paris Express, alors que le gouvernement vient de réaffirmer de manière forte sa volonté de mener tout le projet à son terme, dans le cadre d’un calendrier et d’un budget redéfinis. Mon action sera guidée par un fil rouge : restaurer la confiance dans la maîtrise d’ouvrage du projet. Je veux nouer une relation sincère avec les parties prenantes depuis la maîtrise des risques jusqu’à l’exécution des travaux du nouveau métro. Ce dialogue confiant est indispensable pour continuer à mobiliser les forces vives de la région, et notamment les élus locaux, autour du plus ambitieux projet d’Europe.» Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris.

—> Pour consulter le communiqué de presse en intégralité, cliquez ici

Lire aussi :

Grand Paris : une consultation internationale pour l’avenir des axes routiers @iledefrance @GdParisExpress ‏

Source : Région Ile-de-France

Le 24 mai 2018, une consultation Internationale a été lancée par le Forum Métropolitain du Grand Paris afin de réfléchir à l’avenir des axes routiers franciliens dans le cadre du Grand Paris. Quelles solutions pour améliorer les déplacements et réduire la pollution ?

ile de france region

Repenser la fonction, l’usage et la place du réseau d’autoroutes et de voies rapides

Dans un contexte de forte innovation technologique – recherche de nouvelles motorisations, exploitation de l’intelligence artificielle pour les véhicules autonomes – et face aux effets négatifs générés par la pollution et la congestion, il est aujourd’hui nécessaire de repenser la fonction, l’usage et la place du réseau d’autoroutes et de voies rapides dans la métropole de demain. Et ce, afin d’améliorer les mobilités quotidiennes des habitants, tout en réduisant l’impact environnemental de ces circulations routières et en intégrant mieux ces infrastructures dans la ville. Il s’agit d’apporter des solutions concrètes aux difficultés chroniques concernant les déplacements en Île-de-France, car le renforcement de l’offre en transports collectifs ne suffira pas à y répondre.

Participation des citoyens et de la société civile

Conscientes de ces enjeux, les collectivités locales – rassemblées au sein du syndicat mixte d’étude, le Forum métropolitain du Grand Paris –, en partenariat avec l’État, lancent une consultation internationale sur le devenir des autoroutes, du boulevard périphérique et des voies rapides du Grand Paris ce jeudi 24 mai. Les principaux partenaires de cette consultation internationale sont : l’État (ministère des Transports), la Région Île-de-France, la Ville de Paris, les Départements du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis, la Métropole du Grand Paris, l’Association des maires d’Île-de-France, et des territoires et intercommunalités. 2,7M€ dont 1 M€ par la Région, seront consacrés à ces études.

Les solutions attendues :

– Améliorer le fonctionnement du réseau, soit 800 km environ, en réduisant notamment la saturation des axes routiers,
– Réduire massivement la pollution, notamment les émissions de gaz à effet de serre mais aussi les nuisances sonores,
– Réduire l’accidentalité
Cliquez ici pour en savoir davantage…

Lire aussi :