Archives du blog

Immobilier : comprendre la comptabilité des émissions de gaz à effet de serre @PlanBatiment @ademe @OID_officiel

Source : Plan Bâtiment Durable

En partenariat avec l’ADEME, l’observatoire de l’immobilier durable (OID) propose une courte publication sur la comptabilité des émissions de gaz à effet de serre dans l’immobilier, afin d’expliquer de manière concise la démarche et trouver les axes d’une comptabilité commune pour les bâtiments tertiaires. Cette publication est le résultat d’une réflexion collective et s’appuie sur un travail de décryptage élaboré au premier semestre 2019, sur des points d’attention à identifier dans l’immobilier sur le sujet carbone.

Face à l’urgence climatique, les acteurs de l’immobilier sont de plus en plus incités à intégrer la dimension carbone et à comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leurs bâtiments, afin de déployer les plans d’actions pour les réduire. Bien que la comptabilité GES soit utilisée depuis plus de 15 ans par toute sorte d’organisation, il s’agit d’un nouveau challenge pour ces acteurs. Elle peut s’avérer complexe à comprendre et à mettre en œuvre, les périmètres d’étude étant variés, les données difficiles à obtenir lors d’un premier exercice et le nombre d’acteurs à solliciter important.

>En savoir plus

La Région Bretagne lance un plan de soutien pour la filière photovoltaïque

Face aux difficultés rencontrées par les acteurs de la filière photovoltaïque bretonne, la Région continue de se mobiliser. Objectif : contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, pallier la fin annoncée des ressources fossiles et préserver le réseau électrique breton, de plus en plus fragilisé.

Après l’éolien, la seconde cible identifiée dans le pacte électrique breton concerne les installations photovoltaïques (objectif de passer de 33MWc en 2010 à 400 MWc en 2020). Entre 2007 et 2010, la Région a soutenu directement l’investissement dans ces technologies via des appels projets photovoltaïques innovants. Fin 2010, elle a engagée une réflexion sur l’équipement des lycées bretons en systèmes photovoltaïques, et a réorienté sa stratégie de soutien en direction de l’ensemble des professionnels pour une diversification de la filière bretonne. Enfin, en 2011, avec l’agence Bretagne Développement Innovation,  elle propose des solutions d’accompagnement des acteurs en difficulté. 

Un dispositif d’aide d’urgence pour les entreprises en difficulté

Pour répondre à l’urgence, deux dispositifs ont été mis en place :

  • une mobilisation des aides existantes pour les entreprises bretonnes en difficulté sous formes d’aides remboursables (pour plus d’info, contacter le service des projets d’entreprises au 02 99 27 12 56)
  • une campagne régionale de promotion du photovoltaïque.

A plus long terme, la Région souhaite  :

  • mettre en oeuvre une charte régionale ou interrégionale de qualité en partenariat avec les différents collectifs, qualité des panneaux et qualité de l’approche commerciale.
  • mobiliser  la commande publique. Concernant le patrimoine de la Région, il s’agirait d’une étude pour évaluer la part du gisement photovoltaïque mobilisable selon l’état des toitures. Pour les autres collectivités, poursuite de la mobilisation par le biais de la Conférence bretonne de l’énergie mais aussi au travers de la coordination des Plans Climat Energie territoriaux.

source: Région Bretagne