Archives du blog

EuroRennes, le projet qui vient transformer le cœur de la métropole @Demain_la_Ville

Source : Demain la ville

Depuis 2010, la création de la ZAC EuroRennes vient peu à peu transformer le quartier de gare et devient peu à peu un véritable symbole d’attractivité. Comment le projet EuroRennes transforme t’il l’histoire de la ville ? La nouvelle gare est-elle le point de départ d’un renouveau de la Métropole  ? 

En vert, le futur ensemble architectural comprenant le siège social de SAMSIC

Eurorennes, quand un quartier de gare se redessine
C’est lors de la construction de la ligne ferroviaire Paris Montparnasse – Brest, que la ville de Rennes se dote la première fois d’une gare en 1854. L’implantation de celle-ci bouleverse déjà à l’époque la ville. Autour des ateliers de la gare s’installent les cheminots et leurs familles, construisant eux-mêmes leurs habitations et provoquant une urbanisation lente et peu contrôlée de ses environs. Ce quartier populaire reste pendant très longtemps, coupé du reste de la ville malgré sa proximité avec le centre urbain. Les grandes infrastructures ferroviaires sont en effet des barrières qui empêchent la communication des espaces urbains autour de la gare avec le reste de la ville, même si certaines percées et aménagements ont été mises en place.

Et depuis 2010, c’est l’entièreté de ce quartier de gare qui subit une grande transformation. Avec comme slogan : “EuroRennes, Porte d’entrée de la Bretagne cœur de Métropole”, l’ambition portée par la ZAC est clairement affichée. Au centre du projet, la reconfiguration du pôle ferroviaire apparaît comme la clé de voûte d’un projet d’envergure métropolitaine. Porté par Rennes Métropole et Territoires Publics, ce vaste projet de 58 hectares participe pleinement au renouveau urbain de la ville. Mais alors derrière cette reconfiguration, quelles sont les attentes des différentes parties prenantes du projet ? Comment la ZAC EuroRennes vient transformer, non seulement la ville, mais aussi son image ? Et plus généralement, qu’est-ce que les grands projets urbains racontent de l’évolution des métropoles ?

Reconnecter le quartier de gare avec le reste de la métropole rennaise
La transformation du quartier de gare permet dans un premier temps son ouverture sur le reste de la ville, mais aussi de gommer la fracture physique et psychologique propre à ce quartier. Prenant place de chaque côté de la voie ferrée, le projet cherche avant tout à recréer des liens physiques entre le Sud et le Nord de Rennes. La restructuration de la gare permet donc d’assurer cette continuité entre ces deux espaces : une nouvelle liaison piétonne est dessinée pour relier les deux parvis de la gare, et pour traverser les voies ferrées. Cet ensemble paysager se veut également être le pivot de ces deux parties de la ville, améliorant de fait les flux piétons et les mobilités douces.

Lire la suite

Le projet de transformation de la Gare du Nord 2024 devient StatioNord @StatioNord

Source : StatioNord

L’équipe Gare du Nord 2024 a dévoilé, le 4 juin, son nouveau nom afin de marquer les ambitions du projet de transformation de la Gare du Nord suite à la concertation du printemps 2019. Gare du Nord 2024 devient alors StatioNord. 

Suite à la concertation menée du 01 mars au 18 avril dernier, le projet de transformation de la Gare du Nord se dote d’un nouveau nom et d’une nouvelle identité.

Ils ont imaginé la transformation de la Gare du Nord avec la conviction que les grands projets de demain doivent se nourrir de l’expertise de chacun : riverains, usagers et experts. Cette conviction a été confortée par les nombreuses propositions qui ont réaffirmé le partage des ambitions du projet :
– Faire de la Gare du Nord une gare de référence. Elle sera plus confortable, plus connectée et plus ouverte. Elle promeut l’intermodalité de demain en valorisant notamment les mobilités actives et douces. Elle répondra aux exigences de développement durable et offrira de nouveaux espaces paysagers inédits et accessibles à tous.
– Faire entrer la ville dans la Gare du Nord. Véritable pôle de vie, la Gare du Nord offrira de nouveaux commerces, activités culturelles, infrastructures sportives, espaces de travail et des loisirs pensés pour répondre au souhait de tous, riverains, voyageurs, parisiens, touristes.
– La Gare du Nord, un lieu emblématique : l’architecture historique de la Gare du Nord sera sublimée pour que ce monument reprenne sa place parmi les lieux aimés de Paris.

À l‘issue de cette phase de concertation, le permis de construire a été déposé le 21 mai marquant une nouvelle étape du projet.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Grand Paris Express : le 1er projet de transformation approuvé ! @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris

Le projet de transformation de la Courneuve Six-Routes, situé en Seine-Saint-Denis, a été approuvé le 9 mai. Il s’agit du 1er projet de pôle du Grand Paris Express à aboutir. Au total, 68 nouveaux pôles de mobilité verront le jour. 

Logo_grand_paris_express_2016.svg

Le Comité de pôle de La Courneuve, présidé par Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Gilles Poux, maire de La Courneuve et composé du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, de Plaine Commune, d’Île-de-France Mobilités et de la Société du Grand Paris, a approuvé le projet de transformation du carrefour des Six-Routes de La Courneuve. Il s’agit du premier projet de pôle du Grand Paris Express à aboutir.

Cette étape est la première concrétisation de la démarche menée par Ile-de-France Mobilités et la Société du Grand Paris avec les territoires autour des places du Grand Paris, qui permettra d’améliorer les espaces publics autour des futures gares.
C’est également la concrétisation d’une ambition portée de longue date par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Plaine Commune sur la requalification de la place de l’Armistice, plus connu sous le nom de carrefour des Six-Routes, au cœur de la Cité des 4000.

Consulter la suite du communiqué de presse

Lire également :

EpaMarne : le quartier Marne Europe officiellement lancé @_EpaMarne

Source : EpaMarne

A l’occasion du MIPIM, l’aménageur EpaMarne et la Compagnie de Phalsbourg ont signé le protocole de développement du projet Balcon sur Paris, actant le lancement opérationnel du quartier Marne Europe à Villiers-sur-Marne, future polarité majeure du Grand Paris autour de la station du Grand Paris Express Bry-Villiers-Champigny.

La signature du protocole a été accompagnée par SCP Casagrande & Labrousse et CMS Francis Lefebvre Avocats pour EpaMarne et par Wargny Katz pour la Compagnie de Phalsbourg.  Le projet urbain Balcon sur Paris, porté par le groupement emmené par la Compagnie de Phalsbourg, conjugue les talents d’architectes de renommée internationale tels que Kengo Kuma & Associates, X-TU, Oxo Architectes, KOZ Architectes et Stefano Boeri Architetti. Les paysagistes James Corner Field Operations et Paul Arène complètent cette prestigieuse équipe.

Avec 63 000 m3 de bois, l’écoconstruction est au cœur du projet pour faire de Marne Europe le premier quartier bas-carbone de belle hauteur en bois d’Europe. Toutes les innovations et savoir-faire en matière de biodiversité, de qualité de vie, de performances énergétiques et environnementales, mais aussi de smart-building seront déployés pour que Marne Europe soit l’écho de la ville durable appelée par la ville de Villiers-sur-Marne et EpaMarne.

Pour plus d’informations, cliquez ici…

Lire aussi :

Altarea Cogedim sélectionné pour l’achat des espaces commerciaux de 5 gares italiennes @altareacogedim

Source : Altarea Cogedim

Ferrovie dello Stato Italiane a choisi Altarea Cogedim, à l’origine de l’offre la plus élevée, pour racheter l’intégralité des parts du capital de Centostazioni Retail. Cette dernière détient les droits d’exploitation commerciaux et publicitaires à long terme de cinq gares italiennes : Milan-Porta Garibaldi, Turin-Porta Susa, Padoue, Rome-Ostiense et Naples-Afragola.

ALTAREA_COGEDIM

Centrostazioni Retail contrôle actuellement plus de 18 000m2 d’espaces commerciaux, avec un potentiel de croissance estimé à 26 000 m2 à l’horizon 2026. La société gère les activités publicitaires au sein des gares ferroviaires au sens large.
Les cinq gares concernées par cette opération accueillent plus de 70 millions d’usagers chaque année et sont situées dans des zones urbaines à forte densité de population.
Gianfranco Battisti, DG de Ferrovie dello Stato Italiane indique « Les gares sont des lieux de rassemblement, de rencontres, le premier point de contact entre les voyageurs et leur destination. Grâce à la restructuration de ces gares, les espaces de travel retail vont se développer et voir leur potentiel économique croitre. Le secteur du travel retail, dont le chiffre d’affaires est estimé à 16 milliards d’euros à l’horizon 2029, doit être considéré par les entreprises comme un moyen d’approcher et d’attirer de nouveaux clients tout en les fidélisant. L’activité commerciale au service des voyageurs contribue à la croissance économique du pays ».

Lire la suite…

Lire aussi :