Archives du blog

Maryse Aulagnon devient Présidente de la FSIF @FSIF_

Source : FSIF

Maryse Aulagnon a été élue Président de la FSIF, Fédération des Sociétés Immobilières et Foncières, succédant ainsi à Christophe Kullmann.

FSIF

La Fédération des Sociétés Immobilières et Foncières (FSIF) rassemble les opérateurs immobiliers qui construisent, louent et gèrent au quotidien des biens immobiliers diversifiés tels que bureaux, commerces, hôtels, entrepôts logistiques, logements, résidences étudiantes ou maisons de retraite en France et à l’étranger.

Créée en 1935, la FSIF compte actuellement une trentaine de sociétés adhérentes : foncières cotées françaises, foncières privées françaises, gestionnaires d’actifs immobiliers de compagnies d’assurances, filiales ou succursales françaises de sociétés d’investissement immobilier étrangères. Ses adhérents cotés totalisent 63 milliards d’euros de capitalisation boursière, ce qui représente plus de 90 % de la capitalisation boursière du compartiment immobilier d’Euronext.

En savoir plus sur le bureau exécutif de la FSIF

Lire également :

5 mesures pour libérer le potentiel des SIIC et accélérer le développement économique

Logo_of_Foncière_des_Régions_2007.jpg

Source : Foncière des Régions

Acteurs économiques incontournables du renouvellement urbain et du dynamisme des territoires (21,6 milliards d’euros d’investissements prévus entre 2017 et 2022), les SIIC font face aujourd’hui aux nouveaux défis induits par la croissance démographique des zones urbaines, les changements climatiques, les mutations générationnelles et celles des modes de travail.

La FSIF a identifié les principaux verrous et avance cinq propositions :

1. Restaurer les conditions fiscales favorisant le transfert ou la vente d’actifs immobiliers par les entreprises aux SIIC : en rétablissant pour 5 ans la possibilité pour des sociétés non immobilières, propriétaires-utilisateurs d’actifs immobiliers, de céder leurs actifs à des investisseurs immobiliers institutionnels en bénéficiant d’un taux réduit d’impôt sur les sociétés (dispositif de l’article 210E du CGI). Cette disposition aurait pour effet de relancer les externalisations d’actifs immobiliers, de générer des recettes fiscales et une fluidité des actifs ainsi que des capitaux.

2. Faciliter la transformation de bureaux en logements : les dispositions actuelles concernant la transformation de bureaux et de locaux commerciaux en logements pourraient être assouplies  en l’étendant aux opérations mixtes et aux terrains à bâtir destinés aux logements. Les opérateurs disposeraient ainsi d’un outil supplémentaire pour créer une offre nouvelle de logements en zones tendues.

3. Concilier le régime SIIC avec le besoin croissant de services :

Lire la suite