Archives du blog

Cybercriminalité : alerte ! @eulerhermes

Source : eulerhermes

Il est un peu complexe de définir la cybercriminalité, mais tout de même on peut la présenter comme un type de criminalité, perpétrée à l’aide d’un ordinateur.

Elle est une menace qui plane au-dessus de toute forme de structure. Ceci dit qu’avec la cybercriminalité, aucune structure n’est à l’abri. Elle est devenue une question d’ordre national, où tous les acteurs de la vie courante doivent s’y mettre pour atténuer au maximum cette tendance qui les gangrène.

De la cybercriminalité découle de nombreuses conséquences négatives, on peut citer à titre d’exemple : la perte de réputation, le détournement des données confidentielles, l’usurpation d’identité, l’escroquerie, le piratage, la fraude, etc…

L’étude Euler Hermès – DFCG 2017 nous fait une infographie de la fraude liée à la cybercriminalité !infographie

Découvrez-la suite

 

Lire aussi :

 

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Fraude aux virements bancaires : le point sur les menaces @eulerhermes

Fraude aux virements bancaires : toujours là !


Source : blog EULER HERMES 

Faux présidents, faux fournisseurs, faux banquiers, faux clients, faux commissaire aux comptes, faux informaticiens, faux inspecteur des impôts… mais tous vrais escrocs : la fraude par usurpation d’identité est toujours bien vivante. Son mode opératoire passe par l’attaque d’un point faible dans les process de l’entreprise pour générer un virement vers une banque et un pays plus ou moins exotique. Sans espoir de retour…
Tendance Les virements bancaires de mêmes montants ou presque, effectués simultanément ou presque. En répliquant l’historique des transactions d’un compte, et en jouant sur les confusions, l’escroquerie a en effet plus de chances de fonctionner.
Fraude et cyberfraude : association de malfaiteurs

Le piratage informatique ne date pas non plus d’hier. Les premiers virus sont arrivés peu de temps après les premiers logiciels, et l’usage mondial d’internet a démultiplié leur portée.
La véritable innovation, c’est qu’aujourd’hui les deux techniques s’associent. Les fraudeurs ont la possibilité de préparer leur usurpation d’identité, en récupérant des éléments d’information par infiltration dans les systèmes d’information. Ne serait-ce qu’en épiant les boîtes aux lettres électroniques, ils ne tarderont pas à en savoir beaucoup sur le schéma décisionnel de l’entreprise, les relations entretenues avec la hiérarchie… et aussi les événements exceptionnels ou les congés de tel ou tel employé.

Ce travail de taupe facilite ensuite grandement le travail des escrocs :

  • identification du maillon faible
  • préparation d’un scénario d’attaque crédible et conjoncturel
  • fabrication ou falsification de papier à en-tête, de cartes de visite, de mails, de fax…

En savoir plus 

Lire aussi : Fraudes sur les paiements, l’état d’urgence

Fraude : 8 règles d’or pour sécuriser vos opérations

alerte

Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques actuels ainsi que l’organisation des bailleurs permettent une recrudescence des fraudes de toute nature : escroqueries, abus de confiance, détournement d’actifs.

Les fraudeurs usent d’artifices de plus en plus sophistiqués pour réunir les informations déterminantes et nécessaires à leur scénario. Leur but est d’émettre des virements frauduleux, le plus souvent à l’international.

Les banques ont été les premières visées par ce type de fraude et constatent aujourd’hui un report important de ces tentatives sur les organisations de tout type.

Mais, les fraudes peuvent également viser vos locataires dans le paiement de leur loyer. Il est important qu’ils soient donc informer des risques encourus et donc des règles de vigilance.

Dans ce contexte, Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels se doit de sensibiliser et informer ses clients à travers la description des scenarii les plus employés par les fraudeurs et des moyens de s’en prémunir.

 

 

Pour en savoir plus:
==> Télécharger le fascicule ARKEA

Au moindre doute, contactez votre interlocuteur habituel au sein d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Fraude dans le secteur #HLM

     Source: Fédération des Coop HLM 

Formation : Prévention de la fraude et contrôle interne dans le secteur Hlm

Lire la suite

ALERTE : Tentative de fraude aux loyers

alerte

Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques actuels ainsi que l’organisation des bailleurs permettent une recrudescence des fraudes de toute nature : escroqueries, abus de confiance, détournement d’actifs.

Les fraudeurs usent d’artifices de plus en plus sophistiqués pour réunir les informations déterminantes et nécessaires à leur scénario. Leur but est d’émettre des virements frauduleux, le plus souvent à l’international.

Les banques ont été les premières visées par ce type de fraude et constatent aujourd’hui un report important de ces tentatives sur les organisations de tout type.

Mais, les fraudes peuvent également viser vos locataires dans le paiement de leur loyer. Il est important qu’ils soient donc informer des risques encourus et donc des règles de vigilance.

Dans ce contexte, Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels se doit de sensibiliser et d’informer ses clients bailleurs à l’instar de l’USH (Union Sociale pour l’Habitat) qui a crée un kit destiné à ses adhérents dans un but d’information de leurs  collaborateurs et de leurs locataires.

Pour en savoir plus:
==> Télécharger le fasicule ARKEA
==> accès au site USH pour le kit de communication alerte fraude aux loyers

Au moindre doute, contactez votre interlocuteur habituel au sein d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>