Archives du blog

Conférence MEDEF : vers la reconstruction des banlieues @Medef

Cela fait plus de 30 ans que les Français vivent avec le ressenti d’un fossé qui se creuse entre deux France : celle des métropoles et celle de la périphérie. Des efforts ont été accomplis, mais n’ont pas su être à la hauteur du gigantesque chantier de réunification de la France.

Ce projet entrepreneurial pharaonique, c’est le plus grand chantier d’Europe que tous les entrepreneurs concernés veulent prendre à bras le corps. Le MEDEF vous invite à participer à la conférence

Entreprendre la réunification de la France :

vers la reconstruction des banlieues

Mardi 21 novembre de 14h00 à 18h00 au MEDEF

Inscrivez-vous ici

Inscription gratuite et obligatoire

PROGRAMME

13h30 – Accueil

Modérateur : Virginie Grolleau, journaliste pour Le Nouvel Observateur

14h00 – Introduction
Léonidas Kalogeropoulos, porte-parole des Chantiers de l’Entreprenalisme

14h15 – 15h15 – Diagnostic des dysfonctionnements
Yves Laffourcière, conseiller du président d’Action Logement
Christophe Guilluy, géographe
Moussa Camara, président d’AGPR (Agir Pour Réussir), président co-fondateur de Les Déterminés

15h30 – Témoignages d’Elus
Jean-François Copé, maire de la ville de Meaux (tbc)
François Pupponi, débuté-maire de la ville de Sarcelles (tbc)
Bruno Beschizza, maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois (tbc)

16h00 – 17h30 – Solutions et propositions

Bernard Cadeau, président d’Orpi

Yves Crochet, Open Partners

Hugues Vanel, président Foncière Logement

Norbert Fanchon, Président du Directoire du Groupe Gambetta

17h30 – Conclusion
Pierre Gattaz, président du MEDEF

Accueil à partir de 13h30
MEDEF, 55 av. Bosquet – 75007 Paris

Bus (lignes 80 et 92) Bosquet-Grenelle

Métro (ligne 8) Ecole Militaire

Station vélib n°7021 – 37 avenue Bosquet

Contact : Pauline Levavasseur01 53 45 91 91

En 2016, Foncière Logement poursuit son rôle d’opérateur dela mixité sociale

Source : Foncière Logement  
  
Quelle est la feuille
de route de Foncière Logement pour 2016 ? L’année 2016 est une étape importante dans l’histoire de Foncière Logement,puisque nous allons finaliser nos investissements liés au premier programme national de renouvellement urbain (PNRU). Après avoir lancé la construction de 2800 logements en 2014 et de 2000 autres en 2015, nous
allons, en effet, effectuer, en 2016, les investissements complémentaires, néces- saires pour atteindre notre objectif. Nous serons ainsi en mesure d’avoir construit, d’ici à 2018, 5200 nouveaux logements
dans les quartiers en rénovation urbaine. En 2016, Foncière Logement ne relâche donc pas ses efforts en matière de construction.
La mission confiée à Foncière Logement est-elle reconduite par le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) ? Foncière Logement poursuit son rôle d’opé- rateur de la mixité sociale dans les territoires en rénovation urbaine. Dans le contexte de la réforme d’Action Logement, validée par les partenaires sociaux début 2015, Foncière Logement devient même l’opéra- teur spécifique de la mise en œuvre de la mixité dans les quartiers visés par le PNRU et le NPNRU.
Est-ce à dire que le bilan de
son action se trouve salué ?
À n’en pas douter ! La détermination de Foncière Logement à développer le loge- ment libre dans les quartiers ANRU, d’une part, et les logements conventionnés dans les villes assujetties à la loi SRU, d’autre part, a fait ses preuves. Si la mixité est un processus lent, nous devons le reconnaître, c’est un processus en marche ! Les résultats obtenus par Foncière Logement, qui a misé sur la qualité des logements livrés, sont encourageants. Je souhaite que l’année qui se profile en fasse une nouvelle démonstration….en savoir plus

La feuille de route de Foncière Logement pour 2016

fonciere-logementSource : www.foncierelogement.fr

3 QUESTIONS À BRUNO LUCAS

Quelle est la feuille de route de Foncière Logement pour 2016 ?

L’année 2016 est une étape importante dans l’histoire de Foncière Logement,puisque nous allons finaliser nos investissements liés au premier programme national de renouvellement urbain (PNRU). Après avoir lancé la construction de 2800 logements en 2014 et de 2000 autres en 2015, nous allons, en effet, effectuer, en 2016, les investissements complémentaires, nécessaires pour atteindre notre objectif. Nous serons ainsi en mesure d’avoir construit, d’ici à 2018, 5200 nouveaux logements dans les quartiers en rénovation urbaine. En 2016, Foncière Logement ne relâche donc pas ses efforts en matière de construction.

La mission confiée à Foncière Logement est-elle reconduite par le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) ?

Foncière Logement poursuit son rôle d’opérateur de la mixité sociale dans les territoires en rénovation urbaine. Dans le contexte de la réforme d’Action Logement, validée par les partenaires sociaux début 2015, Foncière Logement devient même l’opérateur spécifique de la mise en oeuvre de la mixité dans les quartiers visés par le PNRU et le NPNRU.

Est-ce à dire que le bilan de son action se trouve salué ?

À n’en pas douter ! La détermination de Foncière Logement à développer le logement libre dans les quartiers ANRU, d’une part, et les logements conventionnés dans les villes assujetties à la loi SRU, d’autre part, a fait ses preuves. Si la mixité est un processus lent, nous devons le reconnaître, c’est un processus en marche ! Les résultats obtenus par Foncière Logement, qui a misé sur la qualité des logements livrés, sont encourageants. Je souhaite que l’année qui se profile en fasse une nouvelle démonstration.

en savoir plus…

  >De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Mixité sociale : le bon bilan de Foncière Logement

Source : Foncière Logement  

Mixité sociale : le bon bilan de Foncière Logement

Les conclusions d’une étude de l’ANPEEC, réalisée en 2014, sur la contribution de Foncière Logement à la mixité sociale montrent que l’association remplit la mission qui lui a été confiée. Un hors-série est consacré aux résultats de cette enquête.

Mixité socialeUtiliser le logement comme levier pour introduire plus de mixité sociale, telle est l’une des missions de Foncière Logement. 
Une mission qui suppose d’agir sur deux fronts : développer une offre de logements accessibles aux plus modestes là où les loyers sont élevés ; limiter la concentration des publics défavorisés dans les quartiers de rénovation urbaine.
Afin de vérifier que l’association s’est donnée les moyens d’atteindre ce double objectif, l’Agence nationale pour la participation des employeurs à l’effort de construction (ANPEEC), devenue l’Agence nationale du contrôle du logement social (Ancols) le 1er janvier 2015, a commandé une étude en 2014 à deux cabinets spécialisés (voir encadré).


 

« Les résultats positifs obtenus par Foncière Logement renforcent notre conviction que le pari d’origine était le bon. » , Bruno Lucas, Président de Foncière Logement


L’objectif de l’équilibre atteint

Dans un hors-série consacré à la mixité sociale, paru en mars, Foncière Logement détaille les enseignements de l’enquête.
Un bilan positif en ressort. Il souligne la capacité de Foncière Logement à rendre les quartiers favorisés accessibles à des salariés à faibles revenus. Inversement, il apparaît que l’offre locative de Foncière Logement dans les zones ANRU a permis d’y développer un parc de qualité, susceptible de séduire des foyers dont les revenus sont supérieurs à la moyenne de ce secteur.
 

Les clés du succès

En donnant la parole non seulement à des élus locaux (Maires d’Orly et de Montfermeil et Vice-président de la Métropole de Lyon), mais aussi aux partenaires sociaux de Foncière Logement et d’Action Logement, ce hors-série ouvre ses colonnes au débat, tout en mettant en lumière les atouts des programmes de Foncière Logement. Il apparait ainsi qu’au-delà du choix des territoires d’implantation – évidemment déterminants –
c’est aussi la qualité architecturale, la taille des logements et leur bon rapport qualité/ prix qui permettent d’introduire la mixité sociale dans les quartiers.
 

LES COULISSES DE L’ÉTUDE

Cette étude sur la mixité sociale générée par Foncière Logement a été réalisée par deux cabinets spécialisés : vizGet et Quadrat.


Source : Foncière Logement


Rénovation Urbaine: les locataires confirment leur satisfaction

A LA UNE
Rénovation Urbaine: les locataires confirment leur satisfaction

Foncière Logement a reconduit, en 2014, l’enquête menée une première fois en 2011 auprès de ses locataires pour mesurer leur niveau de satisfaction et identifier leurs motivations et leurs attentes.
Les locataires du patrimoine de Foncière Logement sont principalement des jeunes salariés cadres du secteur privé âgés de 26 à 45 ans.
Une grande majorité des 800 locataires consultés se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits des logements qu’ils occupent dans les quartiers de rénovation urbaine. Une note comprise entre 7 à 10 (sur 10) est attribuée par 78 % des locataires à leur logement et 87 % à leur résidence.
Les caractéristiques du logement (taille, clarté, distribution des pièces, présence de rangements, surfaces annexes…) obtiennent les meilleurs taux de satisfaction.
C’est par Internet que les personnes ont fait leur recherche de logement, dans 2 cas sur 3 et les trois éléments prioritaires de sélection ont été : la taille, le prix et les photos publiées sur le site des agences immobilières.
De plus, pour un tiers d’entre eux, la localisation du quartier à proximité de leur travail et des écoles, de même que le style architectural, ont constitué des atouts supplémentaires, sans oublier la disponibilité immédiate du logement.
Alors que 34 % des personnes interrogées avaient une image négative du quartier au moment d’emménager, 55 % des locataires changent d’opinion, prenant en compte la mutation qui s’opère et pensent que la situation va encore progresser.
Un locataire sur deux utilise les transports en commun qui desservent le quartier.
« Si c’était à refaire » 8 sondés sur 10 renouvelleraient leur choix de logement. 40 % des locataires interrogés occupent leur logement depuis plus de 3 ans : preuve qu’ils continuent à s’y plaire.
«Des architectures contemporaines bien intégrées dans leur environnement, la qualité des matériaux, le confort des aménagements intérieurs, les surfaces, les équipements sont nos atouts pour perpétuer notre offre locative de qualité attractive dans ces quartiers en mutation »
Gérard Sutre, président du Comité d’engagement.
«Foncière Logement garde l’ambition de proposer, sur toute la France, des logements à des conditions financières usuelles de marché, sans excès, pour des ménages qui ne trouvent pas de logement locatif privé neuf et de qualité. Nous sommes fiers ainsi de très bien loger nos locataires»
Michel Ducourtieux, président du Comité de gestion locative.

Source : site Fonciere Logement