Archives du blog

Événement de la Finance Digitale & Fintech @ParisFinForum

Source :  parisfintechforum

Faire de Paris le cœur battant de la finance digitale et de la Fintech en Europe, le Paris Fintech Forum 2017 réunira 2 000 participants sur 2 jours au cœur de Paris les 25 & 26 janvier 2017, autour de 200 dirigeants de banques, assureurs, opérateurs télécoms, régulateurs et bien entendu Fintech de tous les continents.

Par Laurent Nizri, CEO Altéir Consulting & Altéir Event, fondateur du Paris Fintech Forum et Vice-Président de l’Acsel. 

Plus de 130 Fintech du monde entier seront représentées tant dans les panels & interviews qu’au sein de plus de 120 sessions de pitchs. La majorité d’entre elle sera aussi présente dans le hall d’exposition pour mieux échanger avec les participants.

Au cours de ces deux journées nous aborderons tous les thèmes au cœur de l’actualité de la finance digitale en général et de la Fintech en particulier. Pour accueillir cet événement d’envergure internationale nous avons retenu un lieu mythique de notre industrie : le Palais Brongniart au cœur de Paris, privatisé dans son intégralité pour l’occasion.

Lire la suite

RENT 2016, le salon dédié aux nouvelles technologies dans l’immobilier

Source : fédération des COOP HLM

Les nouvelles technologies sont au cœur de l’immobilier et un évènement BtoB dédié s’imposait. La réussite des trois premières éditions a validé ce concept pour les professionnels de l’immobilier (les visiteurs) et les professionnels des technologies (les exposants).

3.500 participants sont attendus en 2016 !

Pour les coopératives d’Hlm, ce salon est l’opportunité de s’immerger de manière privilégiée dans les enjeux du numérique et de l’internet appliqué à leur secteur d’activité et de pouvoir anticiper les évolutions majeures à venir.

La Fédération animera un atelier intitulé : Economie collaborative, le logement social connecté le mardi 8 novembre à 14h. ..en savoir plus…

L’ACPR et L’AMF lancent le Forum FinTech

amf Source : www.amf-france.org

Nouvelle instance consultative et de dialogue avec les professionnels des FinTech visant à mieux appréhender les enjeux de réglementation et de supervision liés à l’innovation financière, le Forum FinTech a tenu sa première réunion. Ses travaux seront coordonnés par l’Autorité des marchés financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution.

Lancé à l’initiative de l’Autorité des marchés financiers et de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, le Forum FinTech s’est réuni pour la première fois en présence d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, chargée du Numérique.

Instance de veille, de dialogue et de proposition associant les sociétés innovantes, les pouvoirs publics et les autorités de supervision, le Forum permettra de mieux appréhender les enjeux associés au développement des FinTech, à la fois en termes d’opportunités et de risques éventuels. Le Forum pourra ainsi être consulté sur d’éventuels projets nationaux ou européens d’évolution de la réglementation ou d’amendement de la doctrine de l’AMF et de l’ACPR. Il pourra également faire part aux autorités de supervision des sujets de préoccupation des professionnels.

A l’occasion de la première réunion du Forum FinTech, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique, a souligné : « Une réglementation adaptée est un facteur essentiel pour assurer l’attractivité de la place financière de Paris pour les Fintech, en particulier dans le contexte actuel marqué par le Brexit ».

Gérard Rameix, président de l’AMF, a déclaré : « La transition numérique qui s’accélère dans le domaine des services financiers implique un profond changement de nos repères. En tant que régulateur, nous y voyons de nombreux bénéfices en matière de traçabilité et de transparence. Nous saurons donc accompagner ceux qui innovent en leur permettant d’installer leurs activités sur un terrain sécurisé, propice au développement et garant d’une protection efficace pour les épargnants qui ont besoin d’avoir confiance en ces nouvelles offres ».

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et président de l’ACPR, a indiqué : « Notre ambition est d’être une place d’excellence tant par le niveau de sécurité que d’adaptation des réglementations, susceptible à ce titre d’attirer les meilleures initiatives en matière de FinTech et d’innovation financière ».

La composition du Forum FinTech :

L’instance compte 34 membres. Ces derniers ont été nommés intuitu personae. Leur mandat est de deux ans, renouvelable une fois. Des experts pourront, de manière complémentaire, être associés aux travaux. La coordination sera assurée conjointement par l’AMF et l’ACPR. …lire la suite…

>De Leblogdesinstitutionnels

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Les Fintech pour accélérer leur transition digitale

Source : www.bpifrance-lelab.fr

En l’espace de quelques années, les Fintech ont redistribué les cartes du jeu bancaire traditionnel et ont suscité un engouement grandissant. Pour se différencier des offres existantes, elles ont tout misé sur le client en s’appropriant les nouveaux usages de consommation induits par le numérique. Mais toutes les Fintech ne sont pas disruptives ! L’étude de Bpifrance Le Lab montre que certaines d’entre elles proposent également des services à destination des banques (B2Bank) pour les accompagner dans leur processus de transformation digitale.   

Pour voir l’étude en plein écran, cliquez ici.

Fruit d’une collaboration entre Bpifrance Le Lab et Gilles Denoyel, ancien Président des relations institutionnelles internationales du Groupe HSBC en Europe, l’étude « Disrupter la banque pour la sauver » s’appuie sur de nombreux entretiens avec des acteurs de l’écosystème financier (startup, banques, investisseurs, journalistes spécialisés). Elle s’interroge sur l’avenir des Fintech, qu’elles soient disruptives ou collaboratives, et montre que de nombreuses synergies existent avec les acteurs traditionnels du marché, notamment par l’exploitation de la technologie Blockchain.

  • Face aux nouveaux entrants, le danger majeur pour les banques, c’est d’être intermédiées et de perdre la maîtrise de la relation client. Elles pourraient risquer d’être cantonnées à un rôle de gestionnaire à faible valeur ajoutée.
  • Entre compétition et coopération,les Fintech  poussent les banques à se transformer par la « coopétition » ! Elles imposent de nouveaux standards bancaires en offrant à leurs clients des solutions alternatives moins coûteuses et plus personnalisées. Pour rester dans la course, les banques doivent s’adapter et tout miser sur l’expérience client et l’accompagnement.
  • Malgré les apparences, les « nouveaux entrants » ne sont pas nécessairement des « concurrents ». Certaines Fintech proposent également des services à destination des banques (B2Bank) pour les accompagner dans leur processus de transformation digitale.
  • La réelle concurrence pourrait venir des géants du web américains et chinois, des acteurs de la grande distribution et des télécoms. Ces entreprises qui souhaitent accroitre leur accès aux données des clients disposent de ressources financières considérables et d’une importante base de clients qui facilite l’adoption de nouvelles solutions financières.

…lire la suite…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Blockchain : de la frénésie au prototype

Source : Deloitte 

Alors que de nombreux secteurs d’activité surveillent avec attention le développement de la technologie blockchain, c’est l’industrie des services financiers qui est à l’avant-garde de l’innovation. Livres blancs, hackatons, laboratoires, cas d’usage, consortiums… les initiatives se multiplient partout dans le monde.

Dans une enquête menée auprès de 3000 répondants, Deloitte et L’EFMA décryptent l’impact de la blockchain dans les services financiers, le degré de maturité du secteur sur cette technologie et les principales étapes à venir pour une adoption à grand échelle.

> Télécharger le rapport Out of the blocks

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>