Archives du blog

PLAI adaptés : les adhérents de l’UNAFO fortement engagés en 2018 @UnafoUnion #PLAI

Source : Unafo

En 2018, les adhérents de l’Unafo, Union professionnelle des logements accompagnés, ont participé à près de 50% de la production de résidences sociales ! 

unafo logo

La subvention « PLAI adapté », accordée en complément de l’aide octroyée pour un PLAI « classique », a été étendue aux résidences sociales en 2017 et ses modalités ont été simplifiées en 2018. Après une première année déjà forte en 2017, les adhérents de l’UNAFO ont été, en 2018, partie prenante dans près de la moitié des opérations de production de résidences sociales.

Dès l’ouverture du PLAI adapté en 2017 aux résidences sociales, le secteur du logement accompagné s’en est saisi. Les chiffres de 2018 montrent une forte implication des adhérents de l’UNAFO. En effet, en 2018, 31 opérations de résidences sociales ont été agréées en PLAI Adapté, soit les 2/3 des logements agréés pour ce produit de financement. Sur un total de 627 logements (contre 429 en 2017), on décompte 370 logements en pensions de famille, 47 logements en résidences accueil, 210 logements en résidences sociales autres.
Les adhérents de l’UNAFO sont particulièrement mobilisés puisqu’ils sont présents sur près de la moitié des opérations. Ils sont en effet mobilisés sur 14 opérations, pour un total de 303 logements, soit en tant qu’opérateur direct en Maitrise d’Ouvrage d’Insertion (7 opérations pour 147 logements) soit via un bailleur social.
Ces chiffres de production confirment le dynamisme des adhérents de l’UNAFO, leur engagement en faveur du développement de l’offre de logements à bas niveau de quittance ainsi que leur implication pour la mise en oeuvre du plan logement d’abord.

Plus d’infos ici…

Retrouvez sur un même sujet :

Copropriété : l’explosion des charges n’est pas une fatalité pour Enerlis @ENERLIS_FR

Source : Enerlis

Enerlis, société de services en efficacité énergétique et environnementale, a souhaité partager sa vision concernant la hausse des charges de copropriété. 

logo-ENERLIS-SS3E

Pour Enerlis, l’explosion des charges de copropriété n’est pas une fatalité. En matière de rénovation énergétique et de maîtrise des charges courantes, il existe de très nombreuses solutions : Isolation thermique et calorifugeage, réglage et monitoring des installations, remplacement de chaudière, équipements thermostatiques au niveau des appartements, renégociations des abonnements ou achats des fluides, relamping en Led des parties communes, mise en oeuvre de solutions d’énergies renouvelables… Le livre blanc publié en 2018 par l’Abécédaire des Institutions intitulé Comment penser la baisse des charges locatives en donne une vision exhaustive et nourrie de nombreux exemples.

D’ailleurs, la Société Enerlis propose aux copropriétés, aux acteurs du logements social, et aux collectivités, des solutions permettant de financer la totalité des travaux grâce à la mobilisation d’aides et subventions mises à disposition par les pouvoirs publics français et européens et le tiers-investissement.

>>> Pour en savoir plus sur Enerlis, cliquez ici

Lire également :

La BPI France dévoile son bilan d’activité 2018 @Bpifrance

Source : BPI France

La BPI France a dévoilé son bilan d’activité 2018 et annonce une année record au service du financement de l’investissement et de la croissance des PME et ETI.

Bpi france infographie 2018.PNG

Chiffres clés de 2018 :
– Année record en financement (+11%), avec 7,5 Md€ de crédits à l’investissement (+8 %) et 10,4 Md€ de financement court terme (+13 %)
– Légère baisse du financement de l’innovation à 1,2 Md€ (-10,2 %)
– Année record pour l’investissement direct dans les PME (+59 %)
– Deuxième année exceptionnelle en fonds de fonds (près d’1 Md€ souscrit dans les fonds partenaires)
– Percée des produits exports PME et ETI, et hausse de 10 % du nombre de bénéficiaires
– 80 000 entreprises financées.
– 500 entreprises en cours d’accélération dans les accélérateurs PME et ETI (+77 %)

>>> Plus d’informations en cliquant ici

Lire également :

Immobilier : ce qui change en 2019 pour les investisseurs et acquéreurs @Koregraf

Source : Koregraf

Koregraf, plateforme exclusivement dédiée au financement participatif immobilier, fait le point sur les différents changements du secteur de l’immobilier en cette nouvelle année 2019 ! 

koregraf-Logo

– Bail mobilité et taxe d’habitation
Point marquant pour l’immobilier en 2019, la loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) contient quelques articles à destination des propriétaires bailleurs. Ces derniers peuvent déjà proposer des baux mobilité, leur permettant de louer d’un à dix mois leur bien meublé. Le contrat concerne uniquement les personnes seules en études supérieures, en formation professionnelle, en stage, en contrat d’apprentissage, en service civique ou encore en mutation temporaire.

– Une hausse des taux modérée en 2019
S’il y a bien une chose que les acquéreurs savent, c’est que les taux d’emprunt sont au plus bas depuis 1974. Une situation exceptionnelle qui pourrait bien prendre fin prochainement. En effet, la Fed (banque centrale des Etats-Unis) et la BCE ont toutes deux annoncé la remontée à venir de leurs taux directeurs. Une action qui pourrait entraîner une hausse de 0,5 point des taux de crédits immobiliers selon le courtier en crédits Capfi.

– Quand changer d’assurance-emprunteur ?
Les particuliers ayant souscrit un crédit immobilier peuvent, depuis janvier 2018 (amendement Bourquin), changer chaque année d’assurance pour leur prêt immobilier s’ils le souhaitent. La question se posait néanmoins de savoir quand il leur était possible d’effectuer ce changement (anniversaire du contrat, date d’émission de l’offre ?). Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a finalement décidé, fin novembre 2018, que ce serait la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.

Le retour de l’encadrement des loyers
Lire la suite…

Lire également :

Prêt à taux zéro : quelles modifications en 2019 ? @LesCoopHlm #ptz

Source : Coop’Hlm

Le prêt à taux zéro (PTZ), principal financement des acquéreurs en accession sociale sécurisée, a été reconduit en 2019 avec quelques modifications… 

Les Coop Hlm

Pour les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2019, les modifications apportées au PTZ sont les suivantes.

Pour une acquisition d’un logement neuf : 
– si l’opération est située dans une commune classée A ou B1 ou dans une commune couverte par un contrat de redynamisation de sites de défense (CRSD), le prêt à taux zéro (PTZ) est maintenu dans des conditions inchangées jusqu’au 31 décembre 2021
– si l’opération est située dans une commune classée B2 ou C, le prêt à taux zéro (PTZ) est maintenu en 2019 et une quotité réduite à 20%. L’article 185 de la loi de finances initiale pour 2019 prévoit cependant que les contrats de location-accession signés avant le 1er janvier 2020 pourront être financés par un PTZ après cette échéance.

Pour une acquisition d’un logement ancien :
– le prêt à taux zéro est maintenu sous condition de travaux dans les seules zones B2 et C et jusqu’à fin 2021 et peut concerner l’acquisition par le biais de la vente d’immeuble à rénover (VIR)
– il est maintenu dans le cadre de la vente Hlm sans condition de travaux ni de zonage.

Le PTZ peut être accordé pour financer les opérations suivantes :
– la construction d’un logement, accompagnée le cas échéant de l’acquisition de droits de construire ou du terrain destiné à la construction de ce logement,
– l’acquisition d’un logement neuf en vue de sa première occupation,
– l’acquisition d’un logement en vue de sa première occupation après la réalisation de travaux concourant à la production ou la livraison d’un logement neuf

La suite ici…

Lire aussi :