Archives du blog

Offre d’emploi : Val d’Oise Habitat recrute un monteur financier @valdoisehabitat

Source : Val d’Oise Habitat

Val d’Oise Habitat,  1er bailleur social du Val d’Oise avec plus de 20 000 logements, cherche à recruter au sein de son pôle patrimoine un monteur financier. Le poste à pourvoir est situé à Cergy. 

Val d'Oise le département - accueil

Dans le cadre de la politique de Val d’Oise Habitat, le monteur financier est chargé de l’architecture financière des projets immobiliers. Il veille et recherche des produits financiers innovants. Il gère également les risques inhérents à l’investissement.

Voici un aperçu des missions : 
– Montage du dossier financier d’une opération immobilière
– Détermination des flux de trésorerie (cash-flow)
– Modélisation d’un programme de promotion immobilière (plan de financement et bilan d’opération)
– Calcul de la rentabilité financière
– Détermination de l’incidence du financement de l’investissement long terme

>>>> Consulter l’offre d’emploi pour plus de détails…

Lire également :

Quelles sont les perspectives économiques pour 2019 ? @cmarkea

Source : Arkéa

Les économistes de la salle des marchés du Crédit Mutuel Arkéa dévoilent les différentes perspectives économiques et des marchés financiers pour 2019.

brochure salle des marchés

Chiffres clés pour 2019 : 
– États-Unis : les effets de la réforme fiscale se dissipent, provoquant le ralentissement
de l’activité
– Fed : en conséquence une seule hausse de taux prévue en 2019
– Chine : une relance budgétaire nécessaire pour que l’économie atterrisse en douceur
– Tensions commerciales : dirigeants américains et chinois rattrapés par les craintes des
marchés financiers trouvent un terrain d’entente
– Zone euro : à la veille des élections européennes, la croissance repartirait au premier semestre sous l’impulsion de dépenses publiques plus importantes qu’en 2018
– BCE : un premier resserrement au second semestre 2019
– Euro / Dollar : l’euro s’apprécierait face au dollar porté par ces changements d’anticipations dans les deux régions
– BREXIT : Un « Hard Brexit » serait évité, mais l’instabilité politique perdurerait

>>>>> Cliquez ici pour télécharger la brochure

Lire également :

Oui, les HLM sont une chance pour la France #congrèsHlm @caissedesdepots @Eric_R_Lombard

Eric Lombard s’est exprimé mercredi 10 octobre 2018, lors du congrès HLM de Marseille.

Le discours du directeur général de la Caisse des Dépôts au congrès est une tradition toujours attendue du monde HLM. Il l’était d’autant plus cette année qu’il s’agissait de son premier congrès, dans un contexte de réforme du secteur.
« Je mesure combien sont nombreux les défis à relever » et « je veux vous dire ici que la Caisse des Dépôts est à vos côtés », a affirmé Éric Lombard, Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations,  rappelant que c’est une histoire qui dure « depuis plus de 150 ans ».

Dans la période qui s’ouvre, la Caisse des Dépôts sera présente pour accompagner les choix stratégiques des organismes de logement social dans le respect de leur gouvernance et en toute équité entre les uns et les autres », a assuré Eric Lombard. La Caisse des Dépôts entend bien poursuivre le dialogue avec le monde HLM pour « concevoir d’autres dispositifs innovants » et pour « jouer son rôle d’amortisseur » auprès des organismes.
Conscient que la Caisse « ne peut poursuivre ses missions qu’avec la confiance que le monde du logement social lui accorde depuis toujours », Eric Lombard a conclu son discours en déclarant : « Je mets, à titre personnel, cet engagement au cœur de mes priorités et de mes actions au quotidien ».

…en savoir plus…

Présentation du Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2019 @MinSoliSante

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Le Ministère des Solidarités et de la Santé a présenté, le 25 septembre dernier, le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2019.

Ministère des Solidarités et de la Santé

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 s’inscrit dans la trajectoire des finances publiques présentée dans le cadre de la loi de programmation des finances publiques adoptée l’année dernière. Il prévoit un retour à l’équilibre de la sécurité sociale (régime de base et fonds de solidarité vieillesse) après18 années de déficit.

Toutefois, étant donné le poids du déficit public et de la dette sociale, des efforts structurels doivent être maintenus pour assainir durablement les comptes publics. C’est pourquoi le PLFSS pour 2019 inscrit la mise en œuvre des priorités gouvernementales dans le cadre du respect des engagements en matière de maîtrise de la dépense publique.

Le respect de notre trajectoire de finances publiques est en effet essentiel pour permettre la poursuite des trois axes de l’action gouvernementale, qui découle directement du programme présidentiel :
– Libérer l’activité économique, soutenir ceux qui travaillent et entreprennent ;
– Investir pour transformer notre système de santé ;
– Protéger les plus vulnérables.

Consulter l’article

Lire également :

Réduction de Loyer de Solidarité : la Fédé des OPH relève quelques faiblesses… @federationOPH

Source : Fédération des Oph

La Réduction de Loyer de Solidarité (RLS) a été conçue afin de compenser la baisse des APL prévue pour l’année 2019. Néanmoins, la Fédération des OPH a pu relever quelques impacts et faiblesses concernant ce nouveau dispositif…

logo oph

L’impact chiffré de la RLS pour les organismes
D’après une enquête réalisée en mai dernier par la FOPH (Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat) auprès de ses adhérents, 66% des offices ayant répondu et représentant la moitié du patrimoine déclarent qu’ils vont diminuer leur programme d’entretien par rapport à 2017 de – 8,3% en moyenne en 2018, -10,33% en 2019 et – 10,4% en 2020. 41% d’entre eux diminueront  le montant de leurs investissements dans l’offre neuve entre 2017 et 2020 et 45% prévoient le gel des embauches ou le non remplacement des départs en retraite et/ou le gel des salaires.

Pour Seine Saint Denis Habitat, plus grand organisme de logement social du département qui gère  31 891 logements et dont plus de 13 000 locataires sont APlisés, la RLS représente près de 6,5 millions d’euros en 2018. Concrètement la mise en œuvre des mesures de la loi de finance 2018 (RLS, TVA, gel plafonds, cotisation CGLLS) coûteront 11,7 millions d’euros au bailleur ce qui correspond à la quasi-totalité de son autofinancement courant en 2017.

Pour Territoire Habitat qui gère 11 310 logements sur le département du territoire de Belfort et dont 5 495 locataires bénéficient de l’APL, la RLS représente 1 980 000€ en 2018.

En savoir plus…

Retrouvez également :