Archives du blog

Déploiement du très haut débit en Bretagne @regionBretagne

 

Source : Région Bretagne

La mise en œuvre du projet Bretagne très haut débit (BTHD) est génératrice d’emplois compte tenu de l’objectif de couvrir l’ensemble de la Bretagne d’ici 2030. Celle-ci requiert des savoir-faire spécifiques, or les entreprises rencontrent des difficultés pour trouver de la main d’œuvre qualifiée.

Alors que le projet monte en puissance, 8 partenaires ont signé, ce 26 juin, une feuille de route pour l’emploi et la formation autour des métiers de la fibre optique. L’objectif est d’être les plus performants possibles dans la poursuite du projet en ayant recours à du personnel compétent et formé. Lors de la signature du 26 juin, les 8 partenaires étaient représentés par : Georgette Bréard, Vice-présidente de la Région Bretagne à la formation, l’apprentissage et l’orientation, Philippe Siebert, Directeur régional Bretagne de Pôle emploi, Pascal Appedérisse, DIRECCTE Bretagne, Gwenegan Bui, Vice-président de Mégalis Bretagne, Yannick Bunel, délégué régional Bretagne du SERCE, Claire Esculier, Secrétaire générale la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP), Gérard Berhault, Président de Constructys Bretagne, Annie Rault, Présidente de Prism’emploi Bretagne.

 

> Lire l’intégralité du communiqué de presse

 

 

#ROSACE remporte le « prix européen du meilleur projet télécom » @IJGlobal 

Source : rosacefibre.fr

rosace-logo

A Londres, au cours de la dernière semaine du mois de mars, la société Rosace s’est vue attribuer le « Prix européen du meilleur projet télécom » par IJ Global.

Une récompense européenne!

Rosace a été récompensée dans la catégorie Télécom pour l’excellence du partenariat privé-public dans le déploiement de la fibre optique en Alsace.

Lire la suite

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Le projet #Rosace fête ses 10 mois ! @Alsace

Source : rosacefibre.fr

rosace-logo 

Le projet Rosace, entamé par la Région Grand Est et les deux départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin en mai de l’année écoulée, fête aujourd’hui ses 10 mois.

Le projet passe à des stades plus concrets des travaux où les premières prises de fibre optique sont prévues d’être livrées avant la période estivale (soit 8 000).

« La grande aventure de « Rosace, la fibre et vous » est en marche pour tracer avec vous et pour vous les territoires et les vies de demain. »

Découvrez en vidéo quelques chantiers

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Déploiement FTTH : le financement de 7 nouveaux projets validé

7 nouveaux projets de réseaux d’initiative publique et 12 départements concernés ont reçu un accord de principe du Premier Ministre Manuel Vall pour le financement de l’internet très haut débit. L’Alsace, la Bretagne, l’Eure, la Haute-Saône, la Manche, le Tarn et Garonne et le Val de Marne sont les porteurs de ces projets. Ils viennent rejoindre les 17 réseaux d’initiative publique, couvrant 21 départements, qui ont déjà fait l’objet d’un tel accord depuis le lancement du Plan France Très Haut Débit.

Au total, 56 dossiers pour 68 départements ont déjà déposé une demande de subvention pour bénéficier du soutien financier de l’État pour le déploiement du très haut débit sur le territoire. Ils représentent un investissement attendu de 7 milliards d’euros sur 5 ans et un objectif de 4 millions de foyers raccordes en fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH).

Axelle LEMAIRE secrétaire d’État chargée du Numérique, déclare que « l’enjeu de numérisation de nos territoires, permettant un accès à l’ensemble des habitants, est crucial pour l’avenir de notre pays. Le Plan France Très Haut Débit avance bien, l’État répond à ses engagements. Le lancement de l’Observatoire pour mesurer l’état de cet avancement s’inscrit dans la démarche de transparence de l’action publique portée par le Gouvernement. Il montre aussi que le grand mouvement initié par le Plan France Très Haut Débit se concrétise progressivement, pour nos concitoyens, dans les villes comme dans les zones rurales ».

>En savoir plus : Télécharger le communiqué de presse – Déploiement FTTH

.

>Source : www.economie.gouv.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

THD : La croissance du nombre d’abonnés se tasse

Les derniers chiffres de l’Arcep sur le très haut débit montrent qu’après un sursaut début 2013, la croissance du nombre d’abonnés au très haut débit se tasse.

hd-thd-detail-t1-2014-02

Par ailleurs, la technologie de la fibre optique à domicile tarde à s’imposer même si le nombre d’abonnés a plus que doublé sur un an. Sur les 2,2 millions d’abonnés, 640 000 seulement utilisent une connexion FTTH, le reste des abonnés se partageant à part quasi égale entre le câble et le VDSL2. L’augmentation du nombre d’abonnés THD est du reste significativement imputable au VDSL2 – qui utilise le réseau cuivre du téléphone – avec désormais 2,6 millions de logements éligibles. Un même logement pouvant être éligible aux trois technologies (FTTH, Câble et VDSL2), on peut penser que ce « mix technologique » ne profite pas à la fibre en zone urbaine . FTTH est en effet plus compliqué à installer (fibrage vertical des immeubles, intervention au domicile…) pour les opérateurs et les foyers sont tentés de privilégier le VDSL2, offert par certains opérateurs à leurs abonnés ADSL.

hd-thd-detail-t1-2014-01

A ce rythme, il est de moins en moins probable que l’objectif du THD   pour tous d’ici à 2022 (dont 80% en fibre) soit atteint. D’autant plus que l’horizon s’est obscurcit ces derniers mois : à la conjoncture morose, aux concentrations en cours dans les télécoms, à l’incertitude des financements  affectés au FSN, à la réduction des marge de manœuvre financières des collectivités liées à la baisse des dotations de l’Etat, s’ajoute en effet la réforme territoriale.

Si la mission THD reconnaît dans tous ces aléas un « avis de de gros temps », le gouvernement affirme « garder le cap » et multiplie les interventions rassurantes dans les colloques et auditions parlementaires. Les collectivités, soutenues par les industriels attendent cependant désormais des actes pour, a minima, ne pas retarder les réseaux d’initiative publique qui n’attendent qu’une décision de financement pour être lancés. Pour le reste – repositionnement des opérateurs, effets de la réduction des dotations sur les investissements – il faudra sans doute attendre plusieurs pour évaluer les dégâts générés par la tempête…

 

>Télécharger : Chiffres de l’Arcep – Résultats provisoires – 1er trimestre 2014

>Source : blog.grandesvilles.org

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>