Archives du blog

Bâtiment : quelles prévisions pour l’année 2019 ? @FFBatiment

Source : Fédération Française du bâtiment

Après avoir établi un bilan de l’année 2018, la Fédération Française du bâtiment présente les prévisions de cette nouvelle année au sujet de l’activité du bâtiment et de l’emploi. 

Résultat de recherche d'images pour

Bilan 2018

Les marchés du bâtiment : En détail, le logement neuf ralentit fortement à +2,8 %, compte tenu des premiers effets du décrochage des mises en chantier qui s’établissent à 404 000 unités contre 428 000 il y a un an. A l’inverse, le non résidentiel neuf accélère à +7,4 %, notamment grâce aux segments des bureaux et des bâtiments administratifs en fortes progressions respectives de 11,9 % et 9,1 %. Enfin, l’amélioration-entretien, qui compte pour plus de la moitié de l’activité, s’affiche en petite hausse de 0,8 %, mais avec des disparités prononcées entre le logement, en progression de 1,5 %, et le non résidentiel en retrait de 0,3 %.

Prévisions 2019

L’activité du bâtiment : En 2019, le bâtiment devrait connaître un atterrissage à -0,5 % en volume, résultant d’un premier semestre encore bien orienté mais d’un second en repli. Ce retournement de tendance sera dû au recul de 4,5 % du marché du logement neuf, les ouvertures de chantier poursuivant leur repli à rythme inchangé pour s’établir aux environs de 377 000 logements.

Lire davantage d’informations…

Lire également :

Interview Jacques Chanut @radioimmo @FFBatiment @chanutj

Pour le vingtième anniversaire de l’Université d’été du Medef qui s’est déroulé fin août, Jacques Chanut, Président de la Fédération française du bâtiment, revient sur le budget du logement.

> Écoutez l’interview

Rendez-vous de rentrée avec le ministre du Logement Jacques MEZARD @FFBatiment @MezardJacques ‏@gouvernementFR

Source : FFB

Afin de passer en revue l’ensemble des sujets décisifs de cette nouvelle session parlementaire, le ministre du Logement et de la Cohésion des Territoires, Jacques MEZARD, a reçu Jacques CHANUT

Interrogé par le Président sur les arbitrages budgétaires de l’été relatifs au logement, le ministre s’est voulu rassurant. Il a, en effet, confirmé qu’aucun nouveau rabot ne serait apporté aux dispositifs PINEL et PTZ.

Jacques CHANUT a rappelé que les précédentes mesures de réduction (fin du PINEL dans les zones dites « détendues » dès 2018 et réduction des quotités du PTZ dans ces mêmes zones) ont contribué à refroidir les investisseurs. La baisse des ventes de logements sur le premier semestre 2018 l’illustre clairement : baisse de 6% des mises en vente de logement sur les 6 premiers mois de l’année et même chute de 14% pour les ventes de maison individuelles en secteur diffus sur la même période.

Le Président a insisté sur la nécessité de ne plus bouger les curseurs et surtout sur la réflexion à mener pour l’après 2019 concernant le PTZ en zones rurales et péri-urbaines. La fracture territoriale demeure une réalité plus que jamais d’actualité, à laquelle le projet « Action Cœur de Villes » contenu dans le projet de loi ELAN doit apporter une première réponse.

Enfin, le ministre a confirmé le maintien de la TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation dans le Bâtiment, suite aux négociations menées pendant l’été entre Bercy et la FFB. En matière fiscale, Jacques CHANUT a également fait part de nos préoccupations quant au devenir du crédit d’impôt « transition énergétique » au 1er janvier prochain, en particulier pour les fenêtres et les chaudières à fioul. Le ministre a indiqué qu’une concertation doit très vite s’engager avec le nouveau ministre de l’Ecologie François de RUGY, que la FFB rencontrera très prochainement.

…> en savoir plus…

Zoom sur les tendances du logement neuf @FFBatiment

Source :  ffbatiment

Le logement neuf

Le retournement des ventes de logements neufs se confirme depuis le début 2018. De fait, en glissement annuel, le recul s’établit à 5,1 % au premier trimestre 2018 du côté des promoteurs et à 14,3 % sur cinq mois à fin mai 2018 du côté des constructeurs de maisons individuelles. Ces mouvements s’expliquent, en grande partie, par la dégradation de l’environnement institutionnel (révision du PTZ, du Pinel et du modèle HLM). Ainsi, le rabotage du PTZ en zones B2 et C se traduit par un recul du nombre de prêts deux fois plus rapide sur ce périmètre que pour les zones A et B1, en glissement annuel sur le premier trimestre 2018. Les conséquences de ces choix commencent à se lire sur les permis, en retrait de 1,8 % en glissement annuel sur cinq mois à fin mai 2018, mais encore davantage sur les trois derniers mois (- 5,6 %), compte tenu d’un très net décrochage de l’individuel (-11,7 %). Du côté des mises en chantier, la baisse constatée de 4,3 % en glissement annuel sur cinq mois à fin mai 2018 s’explique en partie par les intempéries de ces derniers mois.

Le non résidentiel neuf

A contrario, moins sensible à l’environnement institutionnel, le non résidentiel neuf hors locaux agricoles poursuit sa belle dynamique avec des surfaces autorisées et commencées respectivement en hausse de 7,5 % et 13,3 % en glissement annuel sur cinq mois à fin mai 2018. Tous les segments du non résidentiel contribuent d’ailleurs à l’embellie, hormis les commerces qui voient leurs surfaces de permis chuter lourdement de 11,1 % sur la même période.

…lire la suite…

Enquête de la FFB sur le Gros Œuvre @FFBatiment @chanutj

Source : Fédération Française du Bâtiment

Découvrez les résultats provisoires de l’enquête sur le carnet de commandes des entreprises de gros-œuvre – juin 2017 réalisée par la FFB.

De juin 2017, sur le carnet de commandes des entreprises de gros œuvre, il révèle une hausse de 1,3 % sur un mois et de 3,4 % sur un an.

Découvrez les variations mensuelles des carnets de commandes des entreprises de gros œuvre : Pour en savoir plus >> Carnet-de-commandes-juin-2017.docx