Archives du blog

Charte de reprise FFB-CDC Habitat : un cadre de dialogue essentiel, mais qui ne suffit pas @FFBatiment @CDC_Habitat

Source : Fédération Française du Bâtiment

La FFB et CDC Habitat ont engagé très rapidement un dialogue constructif pour réussir la reprise des activités sur le territoire. Au-delà des préconisations du guide de l’OPPBTP en matière de sécurité sanitaire, il était important d’aborder toutes les questions relatives aux surcoûts, aux nouvelles obligations générées et aux mesures indispensables pour protéger ceux qui interviennent sur les chantiers.

Quel partage des responsabilités liées aux arrêts de chantiers ? Quelle prise de risque pour chacune des parties ? Est-il possible, et sous quelles conditions, d’organiser la continuité des études et des instructions, voire la reprise des travaux sur certains chantiers ?

Une charte a ainsi été élaborée pour que toutes les parties puissent ensemble identifier les freins et contraintes liées à la reprise, disposer d’une lecture partagée du guide de l’OPPTBTP et ainsi s’accorder sur les principes d’une bonne gestion commune de cette situation exceptionnelle. Nous ne réussirons collectivement que si nous partageons les mêmes valeurs, celles d’un dialogue local permanent…

Consulter le communiqué de presse

Baisse des cotisations de la FFB : de la parole aux actes @FFBatiment

Source : Fédération Française du Bâtiment

S’appliquant à elle-même ce qu’elle demande aux autres, la FFB accorde à ses adhérents une remise volontaire de 50% de ses cotisations nationales sur tout le 2ème trimestre 2020.

Alors que plus de 90% des chantiers se sont arrêtés à l’annonce du confinement, la FFB a décidé de participer significativement à l’effort collectif indispensable au soutien des artisans et entrepreneurs.

La FFB rappelle qu’elle a demandé aux organismes professionnels – PRO BTP, SMA, BTP BANQUE, Caisses de congés payés – des mesures d’accompagnement pour les artisans et entrepreneurs du bâtiment. De la même façon, la Fédération contribue par une mesure financière directe à soulager les entreprises dans cette période particulièrement difficile…

…Lire la suite

Olivier Salleron a été élu président de la Fédération Française du Bâtiment @FFBatiment @OSalleron

Source : Fédération Française du Bâtiment

Olivier SALLERON a été élu Président de la Fédération Française du Bâtiment au cours du Conseil d’Administration du vendredi 20 mars 2020.

Sa prise de fonction interviendra le vendredi 12 juin 2020, à l’issue du prochain Conseil d’Administration de la FFB. 

Il succèdera à Jacques CHANUT, Président depuis 2014.

Âgé de 52 ans, Olivier SALLERON est Président de l’entreprise de chauffage, climatisation, plomberie SALLERON SAS à Périgueux (24).

Il est actuellement Vice-président et Président de la Commission Sociale de la FFB, ainsi que Président de la Fédération Régionale Nouvelle Aquitaine. 

Nouvelles menaces sur le PTZ neuf @FFBatiment

Source : Fédération Française du Bâtiment

Le rapport tant attendu de la mission conjointe de l’Inspection générale des finances (IGF) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) sur le PTZ milite pour une suppression du PTZ et, dans l’immédiat, déconseille sa propagation en zones B2 et C.

Les justifications mises en avant relèvent d’un véritable aveuglement, que la FFB déplore.

Premièrement, le dispositif s’avère, certes, moins solvabilisateur dans une période de taux quasi-nuls, mais supposer qu’un tel environnement devienne la norme sur long terme constitue un pari plus qu’audacieux. D’ailleurs, le jour même de la parution de ces « fuites », les taux de la dette française à dix ans revenaient en territoire positif. Supprimer le PTZ, alors même que le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) travaille à un durcissement des conditions de crédit s’imposant aux établissements préteurs, revient à privilégier la roulette russe sur un système d’accompagnement de la demande sociale peu couteux en période de taux bas…Lire la suite

Bâtiment : loi anti gaspillage @FFBatiment

Source : Fédération Française du Bâtiment

Alors que le projet de loi « anti gaspillage » s’apprête à être examiné en séance au Sénat, projet que sa commission développement durable vient de profondément modifier, les professionnels de la filière du bâtiment et du déchet rappellent qu’ils ne souscrivent pas au principe de la REP qui, telle que proposée pour ce secteur, pourrait coûter près de 2 milliards d’euros par an, une facture qui impacterait de facto les coûts de la construction.

Ainsi qu’ils l’ont unanimement exprimé le 5 septembre dernier devant la Secrétaire d’Etat Brune Poirson, les professionnels sont pleinement en accord avec les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics sur la question des déchets de chantier : amélioration du tri, de la collecte, de la valorisation et lutte contre les dépôts sauvages. Pour autant, ils les appellent à faire preuve de prudence et de nuance dans les réponses à leur apporter. A cet égard, ils rappellent qu’aucune analyse d’impact économique sérieuse n’a pu être faite sur les conséquences d’un basculement général des produits et matériaux de construction dans un système REP.

Consulter la suite du communiqué de presse