Archives du blog

Les Sem immobilières ne sont pas des bailleurs sociaux comme les autres @fedepl

   Source : Servir le public

Réunir sans discernement Sem immobilières et organismes HLM dans un même véhicule législatif mettrait sous le boisseau les modalités d’intervention spécifique des premières. Les Sem immobilières entendent démontrer au cours du débat parlementaire qui s’annonce qu’elles ont relevé le défi de traitement des opérations d’aménagement complexes. Qui se substituerait à elles si la loi ELAN restait en l’état ? Le privé ?

 

« Nous intervenons là où les organismes HLM ne vont pas ». Ce constat, établi par Élizabeth Touton, présidente de la Sem InCité et adjointe au maire de Bordeaux en charge du logement, tous les présidents de Sem immobilières le partagent. Depuis que circule le projet de loi Évolution du logement et aménagement numérique (ELAN), ils ne cessent de répéter que ce dernier fait l’impasse sur les spécificités des Sem immobilières. Présenté en conseil des ministres le 4 avril, le projet de loi, en l’état, provoquerait un réel big bang dans la restructuration du tissu des bailleurs sociaux, en imposant, dans certains cas, la dissolution ou le regroupement des bailleurs sociaux (organismes HLM et Sem agréées).

 

…lire la suite…

Habitat 06 rebooste le logement social dans les Alpes-Maritimes

   Source : Fed EPL

Les Alpes-Maritimes occupent les meilleures places au classement national des départements où le marché de l’immobilier est soumis à de fortes tensions avec la raréfaction du foncier, le prix élevé des acquisitions, etc. Pour y faire face, le Conseil départemental a souhaité se doter d’un opérateur de l’habitat et de l’immobilier d’activité capable d’intervenir le plus rapidement possible pour mener à bien des opérations d’un haut niveau de technicité.

C’est ainsi qu’Habitat 06 se définit comme un « acteur multi-produit », capable d’offrir des solutions techniques à des projets aussi pointus que le Campus prometteur du Plan Pécresse sur les universités ou encore l’appel à projet national du Cnous (Centre national des oeuvres universitaires et scolaires) pour la réalisation de résidences étudiantes en construction modulaire bois.

Objectif 3 000 logements sociaux en 2019

La Sem appuie son développement sur trois axes stratégiques. Le premier concerne la consolidation de son métier-pivot de bailleur social avec un objectif de production de 330 logements par an et l’ambition d’en gérer 3 000 en 2019.

…lire la suite…

La SEMOP : nouveau statut des Epl par J-Marie Sermier @FedEpl @jmsermier @cmarkea @fedepl

Jean marie Sermier REGARDÀ l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating du Logement et de l’Immobilier à Paris le mardi 5 juin 2018, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blanc. Cet ouvrage  collectif recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Jean-Marie Sermier, Président de la Fédération des EPL, Député du Jura, Conseiller municipal de Dole,
et Administrateur de la Société d’Économie Mixte à Opération Unique Doléa (SEMOP)

La Fédération des EPL est une association d’élus, présidents et administrateurs d’EPL, qu’elle représente auprès des institutions françaises et européennes. Elle regroupe 1 254 EPL de France métropole et d’outre-mer, quel que soit leur statut, Société d’Economie Mixte (SEM), Société Publique Locale (SPL) ou, plus récemment, SEMOP. La présidence, un mandat de trois ans non renouvelable, est constituée d’une alternance politique des grandes tendances du Parlement : centre, droite, socialiste et communiste. Et, depuis octobre dernier, En Marche.
« Nous sommes volontairement consensuels. Car notre rôle premier est d’accompagner les structures, des grosses structures historiques, particulièrement dans l’aménagement, aux petites SPL. Je pense notamment à l’une d’elles sur la création d’éoliennes, composée d’un seul homme, son président. Il a donc besoin à ses côtés d’un certain nombre d’ingénieries. Ce rôle a été évident lors de la mise en place des premières SEMOP, car si la Fédération n’avait pas été là, je ne suis pas certain que nous aurions obtenu ces résultats. »

LES EPL, UN OUTIL POUR PERMETTRE AUX COLLECTIVITÉS DE CONTRÔLER LEURS PROJETS

Découvrez l’intégralité du témoignage

C’est parti ! Lancement du concours des Trophées des Epl 2018 @FedEpl

Source : Fédération des Epl

Ça y est, la 27e édition du concours des Trophées des Epl est lancée  ! Les Entreprises Publiques Locales (Epl) ont désormais jusqu’au 29 juin 2018 pour envoyer leurs candidatures. 

Le concours des Trophées des Epl, c’est quoi?
Chaque année, ils visent à mettre en valeur des initiatives d’Epl (Sem, Spl, SemOp) particulièrement significatives en matière de performance économique, sociale ou environnementale au service des collectivités locales… et des habitants bien sûr. En 2017, 6 Epl ont été récompensées lors du Congrès de Bordeaux.

Quelles sont les catégories dans lesquelles concourent les candidats?
– Ville de demain, ville intelligente,
– Habitat durable,
– Attractivité des territoires,
– Services au public.

Agenda du concours 2018
→ Dépôt des candidatures en ligne : jusqu’au 29 juin 2018
→ Pré-sélection des projets candidats par un comité d’experts : le 10 septembre 2018
→ Vote du public : du 14 septembre au 12 octobre 2018
→ Présentation des projets nominés devant le jury : le 18 octobre 2018
→ Remise des prix : au Congrès des Epl qui aura lieu à Rennes du 4 au 6 décembre 2018

Pour en savoir plus sur les Trophées des Epl, cliquez ici

>>>> Déposer sa candidature

A lire aussi :

Engagement de 3 SEM pour le développement des énergies renouvelables @FedEpl

Source : Servir le public

3 Sem s’engagent pour le développement des Énergies Renouvelables, Énergies Posit’if, SDESM Énergies et SIP’EnR.

EPL-Servir-le-public

Le partenariat, scellé par une convention de partenariat signée par les 3 Sem avec l’association Énergie partagée, leur permettra de mutualiser leurs compétences dans le but d’accompagner des projets menés par des citoyens et des collectivités locales.

Les acteurs s’engagent ainsi à « promouvoir l’investissement participatif, véritable atout pour mobiliser l’épargne privée et [à] financer les projets locaux tout en renforçant la démocratie locale », lit-on dans le communiqué de presse. Pour accompagner ces projets, les Sem Énergies Posit’if, SDESM Énergies et SIP’EnR proposent leur ingénierie. En tant qu’acteurs territoriaux de développement et d’investissement dans les énergies renouvelables, elles souhaitent offrir « des solutions opérationnelles aux collectivités et aux citoyens pour accélérer le développement des énergies renouvelables et la transition énergétique ».

Il est vrai que le temps presse. La Région Île-de-France, présente lors de la signature, fixe pour objectif de passer d’ici à 2020 de 5 à 11 % la production d’énergies à partir d’ENR.

Lire la suite…

A lire aussi :