Archives du blog

Immobilier : retour sur 13 années d’innovation @CBREFrance

Source : CBRE

Depuis 13 ans, nous pouvons observer une remarquable évolution de l’immobilier en terme de qualité.

CBRE

Depuis 2005, date d’obtention de la première certification HQE pour un immeuble tertiaire de bureaux, le monde de l’immobilier a considérablement fait évoluer ses pratiques. Les années qui ont suivi ont vu fleurir les premiers immeubles faisant l’objet de labels de performance énergétiques mais également l’arrivée sur le marché français des certifications environnementales internationales (BREEAM ou LEED).

2005 : 1er bâtiment tertiaire HQE Construction – Immeuble 270 livré par le groupe Icade EMGP en 2005 à Aubervilliers

2009 : Les 8 premiers bâtiments tertiaires HQE Exploitation – Le Vinci, 32 Hoche, Terra Nova III, Le Verdi, PB6, Coeur Défense, Printania et 270

2010 : 1er immeuble labellisé BBC Effinergie en ile de franque – Le volta à Saint Denis

2011 : 1er Centre commercial BREEAM In Use – DOCKS 76 à Rouen

2012 : 3 premiers bâtiments certifiés LEED – Tour First, plate-forme logistique Prologis Bonneuil DC1 et Challenger

2014 : 1er ensemble urbain être labellisé BiodiverCity en phase conception en France – Écoquartier Néo-C à Créteil

Voir la suite…

A lire aussi :

 

 

 

Les unités urbaines de 2010 concentrent les ¾ de la population aquitaine

En Aquitaine, l’urbanisation se poursuit le long des principaux axes de circulation, en lien avec la très forte attractivité de la région. Les unités urbaines se sont pour la plupart étendues, mais au total leur croissance démographique résulte plus de leur densification que de leur extension.

Depuis 1999, elles gagnent en moyenne annuelle 1,6 % d’habitants alors que, dans le même temps, les territoires ruraux en perdent 0,4 %. Au total, 73 % des Aquitains sont des urbains.

Bordeaux reste la 7e agglomération urbaine française. Dans la région, 27 unités urbaines dépassent 10 000 habitants.

Plus d’informations sur le portail de l’INSEE

Grenoble, métamorphose d’une ville

L’ouvrage traite en images de la transformation de la ville, accompagnant celle des modes de vie, au cours de ces 15 dernières années.

Loin des clichés, ce livre apporte un éclairage sur Grenoble telle qu’elle se présente aujourd’hui. Au travers de photos lumineuses, il donne à voir la ville actuelle, fruit d’une transformation profonde engagée depuis une quinzaine d’années. Il laisse aussi imaginer la ville de demain avec la réalisation du tram 5 ou la construction de nouveaux quartiers de vie.

Traçant avec justesse l’ancrage historique de chaque rue, chaque lieu ou quartier, les textes de Gilles Peissel enrichissent cet ouvrage en rappelant dans le détail comment la ville s’est constituée et pourquoi, ici plus qu’ailleurs, on peut rencontrer une société aux visages multiples.

L’ouvrage bilingue se parcours comme un bel album photo d’instantanés, comme une balade dans la ville d’aujourd’hui, instruite par une quantité d’informations et de détails.

Au fil des pages se dévoilent les mystères de l’intelligence urbaine : comment la ville s’est donnée de nouveaux espaces de respiration, où s’est-elle reconstruite sur elle-même, pourquoi ici s’organisent de nouvelles aires de vie et là jaillissent de grands équipements culturels.

Comme se déploie partout le réseau de transports, la présence de la nature apporte ses couleurs et réconcilie la ville avec son splendide écrin montagneux.

Embellie, Grenoble apparaît comme une ville plus facile à vivre, à parcourir, à traverser.
Agrandie, Grenoble a conservé son esprit, son attractivité, sa fraîcheur, tout en s’incarnant dans une ville portée par la diversité, une ville attirée par l’avenir.

Grenoble, Métamorphose d’une ville
255 pages, Editions Glénat
Textes : Gilles Peissel. Traduction : Harry Forster. Photos : Thierry Chenu, Jacques-Marie Francillon, Sylvain Frappat, Alain Fisher, Renaud Chaignet