Archives du blog

Zone Euro – Grèce : quel impact ?

conjoncture

Zone euro : • Sans aucune surprise, la Banque centrale européenne n’a procédé à aucune modification de sa politique monétaire lors de son Conseil des gouverneurs du 16/07. Le taux de refinancement reste fixé à 0,05%, le taux de dépôt à -0,20% et la facilité de prêt marginal à 0,30%. Les rachats d’actifs de 60 milliards € par mois vont être poursuivis jusqu’en septembre 2016 et jusqu’à ce que la trajectoire d’inflation soit compatible avec l’objectif de la BCE. Ils ont été augmentés de 3 Md€ en mai et juin et d’un peu moins en juillet pour tenir compte d’une liquidité plus faible en été. Mario Draghi a répété que toutes les mesures d’assouplissement prises depuis juin 2014 seront mises en œuvre intégralement. La BCE s’attend à une généralisation de la reprise conjoncturelle dans les prochains mois. Les risques baissiers sur les perspectives économiques sont contenus. L’inflation va rester faible et ne remontera qu’à partir de la fin de l’année, avant une accélération en 2016 et 2017. En conclusion, le Président de la BCE estime que le maintien d’un politique monétaire très accommodante est totalement justifié.

Lire la suite

Pic inédit depuis + de 3 mois de l’Euro

conjoncture

Commentaire de marché

L’annonce des taux de croissance des pays de la Zone euro pour le premier trimestre 2015 a constitué le point d’orgue de la semaine dernière. Si le taux de croissance du PIB allemand, ressorti à 0.3%, vs 0.5% attendus, a déçu, la vigueur de l’activité française a en revanche agréablement surpris, à +0.6%. En parallèle, l’économie italienne a cessé de se contracter pour la première fois depuis le 3e trimestre 2011. A l’inverse, l’économie grecque a replongé en récession, avec 2 reculs consécutifs de son PIB au 4e trimestre 2014 (-0.4%) et au 1er trimestre 2015 (-0.2%). Finalement, l’économie de la Zone euro a enregistré à +0.4% son plus fort taux de croissance depuis le 2e trimestre 2013 et a progressé de 1% en rythme annuel au 1er trimestre. En parallèle, les dernières statistiques économiques américaines ont ravivé les craintes d’un manque de vigueur de l’économie américaine au 2e trimestre.

Ÿ Dans ce contexte, l’euro a touché un pic inédit depuis 3 mois et demi face au dollar à 1.1467 $ en séance le 15/05 et les taux d’Etat à 10 ans américains ont reculé de 13 bp sur la semaine, après avoir vainement tenté de franchir les 2.30% en milieu de semaine. Les taux à 10 ans allemands ont culminé à 0.72% le 13/05, après la publication des bons chiffres de croissance des pays de la Zone euro, avant de fléchir également à la suite de l’annonce des chiffres économiques américains décevants le 15/05, à0.62%. Par ailleurs, l’Eonia et l’Euribor 3 mois sont tombés à de nouveaux plus bas respectifs à -0.143% et -0.01%.

Taux & crédit : Zone euro 

Taux de croissance des PIB des pays de la Zone euro au 1er trimestre 2015 :

  • Le taux de croissance du PIB allemand, ressorti à +0.3%, a déçu, se révélant inférieur à la fois à celui du 4e trimestre 2014 (confirmé à +0.7%) et aux attentes (+0.5%).

Lire la suite

L’inflation en zone euro se stabilise en avril à 0%

conjoncture

MARCHES MONETAIRE ET OBLIGATAIRE

Les taux monétaires continuent de s’installer en territoire négatif, à l’instar de l’Euribor 3 mois qui est passé sous les 0% pour la première fois en avril. La perspective d’injection de liquidités (QE et TLTRO) jusqu’en septembre 2016 pèse sur les taux.

Les taux à 10 ans souverains se sont tendus sur le mois. En début de mois, les chiffres décevants aux Etats-Unis et le début du QE de la BCE ont entrainé taux souverains américains et allemands à la baisse. En fin de mois, la hausse du prix du pétrole et le manque d’appétit des investisseurs pour la dette allemande, faiblement rémunérée, ont favorisé la hausse des rendements obligataires. Les taux US et allemands ont clôturé à 2,09% et 0,37% respectivement. Les taux français (0,63%) et des pays périphériques ont été affectés en cours de mois par les craintes entourant les négociations entre la Grèce et ses créanciers.

PERSPECTIVES ET STRATEGIE

Un certain attentisme prévaut actuellement sur les marchés après les fortes évolutions de début d’année sur les marchés d’actions, d’obligations d’Etat et de devises. Aux USA, malgré la publication de chiffres décevants au premier trimestre, le consensus table majoritairement sur une hausse des taux directeurs américains après l’été, liée notamment à l’amélioration du marché du travail.

En Zone euro, les derniers chiffres économiques sont également en demi-teinte (PMI, IFO). Le QE de la BCE devrait cependant aller à son terme (septembre 2016) afin d’ancrer les taux longs souverains sur de bas niveaux pour réduire le coût de la dette (soutenabilité budgétaire) et favoriser la reprise du crédit bancaire. L’épineux dossier grec puis le renforcement des anticipations de hausse de taux directeurs américains pendant l’été devraient être sources de volatilité.

Lire la suite

Euribor 3 mois en négatif pour la 1ère fois

21 avril 2015 – Conséquence de la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE

  • Des taux directeurs à un plancher historique

            – Taux de refinancement : 0,05 % / Taux de dépôts : -0,2% / Taux de prêt marginal : 0,3%

  •  Un programme d’achats de titres privés et publics pour un montant de 60 Md€ par mois depuis mars 2015

 

  • Évolution de l’Euribor 3 mois depuis mai 2014 :

euribor

> En savoir plus : consulter la note en PDF 

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Marchés: la note de conjoncture de Federal Finance -21 Novembre 2011-

Retrouvez l’actualité des marchés financiers de la semaine synthétisée par les experts financiers de Federal Finance, spécialiste des métiers de la gestion d’actifs au sein du Crédit Mutuel Arkéa.


Télécharger la note de conjoncture en PDF (112 Ko)