Archives du blog

Vigilance : Escroqueries au loyer

attentionAlerte sur les dernières évolutions des escroqueries aux faux ordres de virement internationaux FOVI

La Fédération bancaire française alerte : forte hausse des arnaques aux virements bancaires visant les entreprises.

Aujourd’hui, les malfaiteurs se lancent dans une attaque massive à l’encontre des grands propriétaires immobiliers que ce soit vis-à-vis des particuliers petits locataires ou des grands groupes professionnels :

l’escroquerie au loyer : l’escroc se présente comme un responsable du bailleur de la société ciblée et contacte le service comptabilité, arguant d’un changement de domiciliation bancaire et précisant que le loyer devra désormais être versé sur le compte bancaire d’une société domiciliée à l’étranger, cette dernière étant subrogée au bénéficiaire initial. Il envoie ensuite les nouvelles coordonnées bancaires à la victime en utilisant le logo original et une adresse mail très proche de celle du véritable bailleur.

Dans ce but, il semblerait que des hackers aient été recrutés afin de pirater les serveurs des sociétés et récupérer les listings des locataires. La concrétisation de l’infraction se fera par l’envoi de mails ou de courriers des avis de changement de domiciliation bancaire afin que les loyers soient payés sur des comptes à l‘étranger.

Pour limiter ce type d’attaques, il est vivement recommandé aux sociétés et personnes ciblées d’avoir une attention toute particulière à la sécurité informatique et de prendre systématiquement contact avec leurs bailleurs institutionnels.

Compte tenu de la menace, l’Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (OCRGDF) va accentuer ses actions de prévention auprès des différents bailleurs (banques, compagnies d’assurance, mutuelles, sociétés d’HLM) ainsi qu’auprès des avocats, notaires et professionnels de l’immobilier.

Autres modes opératoires :

l’escroquerie au faux président : usurpant l’identité du dirigeant ou d’un responsable de la société ciblée, les malfaiteurs prennent contact avec le service comptabilité et, sollicitant la plus grande confidentialité concernant un projet de fusion/acquisition à l’étranger ou l’imminence d’un contrôle fiscal, transmettent un RIB d’un compte à l’étranger et font ainsi indument virer des fonds.

l’escroquerie au virement SEPA : dans le cadre du passage à la norme des virements SEPA, les escrocs contactaient les comptables de la société en usurpant la qualité d’informaticien de la banque de l’entreprise visée. Ils prétextaient alors effectuer des tests pour obtenir des virements de leurs victimes. Ce mode opératoire n’est plus utilisé.

Toute information peut être transmise sur la boite mail : ocrgdf-sec.dcpjaef@interieur.gouv.fr

Quelques chiffres :

En quatre ans : 700 sociétés victimes, 265 M€ de préjudice pour 418 M€ tentés.

 

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>