Archives du blog

« Cet été, je visite la France » : création d’une carte interactive pour voyager en France @FedEpl

Source : lesepl.fr

Les touristes disposent dorénavant d’un outil interactif les informant en temps réel sur les lieux de visites et de séjour en France pour voyager en toute sécurité.

La carte interactive coordonnée par ADN Tourisme en partenariat avec Atout France, la Direction générale des entreprises et l’IGN s’inscrit dans la démarche globale de promotion et de communication post-Covid intitulée « Cet été, je visite la France », qui a pour objectif d’inciter les Français et les touristes étrangers à découvrir la France.
La campagne de communication pilotée par Atout France a pour vocation de rassurer les vacanciers sur les protocoles sanitaires mis en œuvre par les acteurs du secteur, les informer sur l’offre à leur disposition en leur suggérant de nouvelles destinations et thématiques de visite « hors des sentiers battus ».

Toutes les prestations touristiques en un seul clic

Sur le site internet, la carte interactive met à disposition des touristes la liste des prestations touristiques ouvertes cet été engagées dans le respect des consignes sanitaires…Lire la suite

Les Epl de Bourgogne-Franche-Comté se coordonnent sur la gestion des loyers et la reprise des chantiers @FedEpl

Source : lesepl.fr

A l’occasion d’une visioconférence organisée le 18 mai, les Epl de Bourgogne – Franche-Comté des domaines de l’immobilier d’entreprise et de l’aménagement ont partagé leurs retours d’expériences et leurs bonnes pratiques dans les domaines de la gestion des loyers, des relations des Epl avec les établissements bancaires et les assurances. Elles ont par ailleurs évoqué les contraintes liées à la reprise des chantiers, et leurs craintes concernant l’impact à moyen terme sur leurs finances.

La question de la gestion des loyers des entreprises

Après avoir présenté le panorama des recommandations de la FedEpl, la discussion a fait émerger une stratégie commune des Epl durant le confinement : l’approche au cas par cas, la diversité des locataires ne permettant pas une réponse globale.

L’abandon des loyers sur 2 à 3 mois a notamment concerné les PME de moins de 10 salariés, celles subissant une baisse de leur CA de + 50% et celles opérant des activités interdites (restaurants, clubs sportifs et crèches).

Pour tous les autres cas, les Epl ont majoritairement appliqué un report des loyers. Son rattrapage sera effectué soit sur la durée du contrat, soit réglé à son terme. A noter, si les entreprises ont aménagé avec les Epl leurs loyers, elles ont continué de payer les charges de leurs bâtiments…

..Lire la suite

Le gouvernement réfléchit à des annulations de charges pour les entreprises de la filière tourisme @FedEpl

Source : lesepl.fr

La FedEpl participe chaque semaine à la réunion du comité de filière tourisme présidée par Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat au Ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Jean-Baptiste Lemoyne a rappelé l’enjeu du gouvernement de préserver les emplois et les entreprises du secteur du tourisme. La réflexion sur les annulations de charges pour les entreprises du secteur du tourisme est en cours, La BPI travaille actuellement avec la CDC à un plan de relance qui repose sur l’accompagnement, le financement et l’investissement dans le secteur du tourisme.
Concernant le Prêt garanti par l’Etat dans le domaine du tourisme, la volumétrie de financement s’élève à 3,5Mds € pour 39 000 entreprises concernées (2,4 Mds € d’accords formels pour 27 000 entreprises).

…Lire la suite…

Un nouveau projet de loi de finances rectificative vient consolider les aides aux Epl @FedEpl

Source : lesepl.fr

A la suite de la décision de prolonger le confinement jusqu’au 11 mai prochain, un deuxième projet de loi de finances rectificative a été présenté le 15 avril par le ministre de l’Economie et des Finances et le ministre de l’Action et des Comptes publics. Ce projet de loi prévoit un déficit public à – 9% du PIB, une dégradation largement expliquée par le solde conjoncturel et l’effet des mesures exceptionnelles et temporaires. Il vient également consolider les dispositifs déjà ouverts pour les Epl par le premier projet de loi de finances rectificative du 23 mars dernier. Focus sur les mesures susceptibles de concerner les Epl.

I – Un rehaussement du dispositif exceptionnel de financement de l’activité partielle

Le projet de loi de finances rectificative prévoit un rehaussement très conséquent des dépenses prévues au titre du dispositif exceptionnel de financement de l’activité partielle de plus de 24 milliards d’euros dont bénéficient déjà beaucoup d’Epl.

Les deux tiers de ses dépenses seront portés par le budget de l’Etat tandis que l’Unedic financera un autre tiers.

Pour accéder à la présentation du premier projet de loi de finances rectificative adopté le 23 mars dernier cliquez ici.

…Lire la suite…

#Covid_19 : Synthèse des premières estimations des conséquences économiques @FedEpl @InseeFr

Source : lesepl.fr

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 aura des répercussions importantes sur l’économie mondiale. Différentes institutions publiques et privées se sont livrées à un exercice d’anticipation et de décryptage des conséquences à venir pour les différents acteurs économiques. Instructif.

La perte d’activité économique consécutive à la crise sanitaire et aux mesures prises par les organisations gouvernementales dans le monde sera substantielle. Elle aura notamment pour conséquence une augmentation des défaillances d’entreprises. Dans un pays qui sera moins touché par ce phénomène, les Epl françaises disposent toutefois d’atouts indéniables.

L’Insee confirme ses estimations du 26 mars de la perte d’activité économique

Dans son point de conjoncture du 9 avril, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a procédé à une actualisation de ses estimations des impacts de la crise économique et sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 et à une analyse plus détaillée. Elle a confirmé ses premières anticipations. L’activité économique française serait en proie à une baisse de 36 % par rapport à une situation normale. Un mois de confinement complet équivaudrait à une perte d’environ 3 points de croissance du Produit intérieur brut (PIB) annuel.

En savoir plus