Archives du blog

Catherine Léger au Conseil de développement de la MGP @fedepl @GrandParisMGP

Catherine Léger au Conseil de développement de la MGP
Source : Fédération des EPL 

Sur proposition de la Fédération régionale des Epl Île-de-France, Catherine Léger, directrice générale de la Sem Plaine commune développement a été nommée le 6 mars dernier par le président de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, pour siéger au Conseil de développement de l’Établissement public de coopération intercommunale pour les 3 prochaines années.

La Métropole du Grand Paris, dont la gouvernance est installée depuis plus d’un an, se met progressivement en place. Aux côtés du Conseil de la Métropole réunissant les 209 conseillers métropolitains, la loi prévoit la création d’un Conseil de développement, aussi appelé Codev. Cette instance consultative, composée de 80 acteurs économiques, sociaux, environnementaux, culturels et sportifs, auxquels sont associés 24 habitants tirés au sort parmi des citoyens volontaires, réunira sa première assemblée plénière d’installation le 21 mars.

Catherine Léger, directrice générale de la Sem Plaine commune développement, qui avait activement contribué en 2015 aux travaux du Conseil des partenaires socio-économiques de la mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris, avait été désignée le 7 décembre dernier par le Conseil d’administration de la Fédération régionale des Epl Île-de-France pour représenter le mouvement Epl francilien au Codev de la Métropole du Grand Paris… en savoir plus

Paris : la Cour de l’Industrie, entièrement rénovée @Semaest

La Cour de l’Industrie, entièrement rénovéeSource : Paris et Semaest 


La Ville de paris et la Société d’économie mixte d’aménagement de l’Est de Paris (Semaest) ont inauguré ce vendredi 24 février la Cour de l’Industrie, située dans le 11e arrondissement. Ce haut lieu de l’artisanat d’art parisien entièrement rénové renaît après 6 ans de travaux complexes menés par la Semaest.

Un lieu de vie et de lien pour les artistes et artisans d’art, si essentiels au rayonnement de notre capitale

Un lieu chargé d’histoire

Après 6 ans de travaux de réhabilitation, ce site exceptionnel, haut lieu de l’artisanat d’art parisien, inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, rouvre ses portes. Il regroupe aujourd’hui un cinquantaine d’ateliers d’artisans d’art et d’artistes. Menuisiers, doreurs, photographes, plasticiens, relieurs et céramistes ont ainsi investi les 3 cours de cet espace dédié à la création, à l’échange et à la transmission

………..

Ce haut lieu de l’artisanat entièrement réhabilité représente l’un des derniers exemples des cours industrielles du 19e siècle. La Cour de l’Industrie regroupe aujourd’hui une cinquantaine d’artisans et artistes (menuisiers, doreurs, photographes, plasticiens, relieurs, céramistes qui investissent les 3 cours de cet espace dédié à la création, à l’échange et à la transmission.


Les ateliers, rénovés, offrent lumière et espace et, pour les locaux en rez de-chaussée, des surfaces suffisamment vastes pour permettre l’apport de machines ainsi que le stock de matières premières et marchandises. Le confort de travail s’accompagne de conditions d’accueil privilégiées.

En savoir plus

Télécharger le communiqué de presse 

56 énergies : nouvelle SEM dédiée aux projets énergétiques #Morbihan @MorbihanEnergie @fedepl @cmarkea 

Source : Morbihan Energies 

56 énergies est une société d’économie mixte qui vient de voir le jour. 

Sa mission ? Aider les collectivités morbihannaises à relever les nombreux dé s de la transition énergétique en leur apportant une aide technique, juridique et nancière.

5 actionnaires créent un acteur départemental de l’énergie s’associent pour créer une Société d’économie mixte entièrement dédiée au développement de projets énergétiques  : 

  1. Morbihan énergies, 
  2. la Caisse des Dépôts et Consignations, 
  3. le Crédit agricole du Morbihan, 
  4. la Caisse d’Épargne et Prévoyance Bretagne – Pays de Loire et 
  5. le Crédit Mutuel Arkéa 

 C’est le vendredi 10 février 2017 que « 56 énergies », nom de la future société, verra of ciellement le jour. Sa création sera instituée par la signature officielle des statuts et la présentation de l’image de la nouvelle société, en présence de nombreux élus locaux. 

Un nouveau-né avec déjà des enjeux forts…
À peine née, 56 énergies doit répondre à plusieurs enjeux :

 ▶ Développer des projets énergétiques répondant prioritairement à l’intérêt général. 

▶ Fédérer les collectivités volontaristes, ainsi que les acteurs privés et les citoyens autour de démarches de projets structurants pour le territoire, 
▶ Créer de nouvelles recettes financières pour le territoire, en développant des projets performants sur le plan économique.  

▶ Mobiliser les acteurs et les capitaux privés pour développer des projets énergétiques maîtrisés par des collectivités.
… 

et de multiples projets !
56 énergies est dotée d’un budget de 4 millions d’euros pour investir et développer des projets :

  •  ▶ de production d’énergie renouvelable, mobilisant les ressources locales, telles que le solaire photovoltaïque, la biomasse bois énergie, la méthanisation, l’éolien ou encore les énergies marines, 
  • ▶de réduction des consommations d’énergie par l’accompagnement à la rénovation mutualisée du patrimoine bâti public, 
  • ▶ de distribution d’énergie, en particulier dans le domaine de la distribution de carburants alternatifs aux produits pétroliers (électromobilité, gaz naturel véhicules (GNV/BioGNV), hydrogène), 

Fiche d’identité 

Nom : 56 énergies
Type : Société d’économie mixte Actionnaires : Morbihan énergies, Caisse des Dépôts et Consignations, Crédit Agricole, Caisse d’épargne, Crédit Mutuel Arkéa 

Gestion : Conseil d’administration constitué de 16 représentants 

Budget : 4 millions d’euros 

Présidence : Jo Brohan 

Direction : Christophe Laly 

Contact : 02 53 59 12 80 christophe.laly@sdem.fr 

Siège : 27 rue de Luscanen, Vannes 
En savoir plus 

#Logement : les EPL incontournables ! @fedepl

Source : Fédération des EPL

Les Epl, acteurs à part entière des nouveaux enjeux de la politique locale de l’habitat

Le secteur du logement social est en pleine mutation sous l’effet conjugué de la montée en puissance de l’intercommunalité, des besoins croissants de logements à prix abordables, des contraintes sur les financements des collectivités territoriales et de la constitution de grands groupes nationaux d’opérateurs privés, sous l’impulsion de la réforme d’Action Logement.

Dans ce contexte, certaines collectivités locales engagées en faveur du logement social et premiers financeurs, après l’État, dans le secteur, modernisent leurs opérateurs locaux en faisant le choix de l’Epl, organismes de logement social à part entière.

« La Fédération des Epl recense moins de 10 opérations de transfert d’activités vers une Epl impliquant ses adhérents. Cette tendance s’inscrit dans un mouvement beaucoup plus large qui concerne toutes les familles d’organismes de logement : coopératives d’accession, ESH, OPH. Rien ne justifie objectivement de cibler le cas des rapprochements au bénéfice d’Epl qui disposent de l’égalité de traitement avec les autres acteurs », déclare Jacques Chiron, président de la Fédération des Epl, à l’occasion d’une conférence de presse mardi 31 janvier, à Paris.

…en savoir plus…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

#LogementAbordable : Renforcer l’action d’Habitat et Humanisme @emmacosse @HabitatetHumani

Source : ministère du logement 

Hier, 17 janvier 2017, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, Bernard Devert président fondateur d’Habitat et Humanisme, et Patrice Raulin co-gérant de la Foncière d’Habitat et Humanisme, ont signé un engagement d’utilité sociale afin de renforcer l’action d’Habitat et Humanisme pour le logement abordable et contre la précarité énergétique.

Habitat et Humanisme est un mouvement bénévole qui agit en faveur du logement et de l’insertion des personnes les plus défavorisées. Avec la signature de cette convention, le mouvement s’engage à :

  • Renforcer son action en matière de production de logement majoritairement très social, en se fixant l’objectif de construire 1 700 nouveaux logements d’ici 2019 ;
  • Poursuivre la mobilisation des propriétaires du parc privé en faveur du logement social en développant son réseau de propriétaires solidaires avec comme objectif d’intégrer 500 nouveaux logements par an ;
  • Accueillir plus de personnes et de familles en se fixant comme ambition l’accompagnement de 2 000 nouvelles familles par an ;
  • Mettre en œuvre un plan stratégique d’amélioration et de maintenance du patrimoine avec une forte priorité donnée à la rénovation énergétique et à la qualité environnementale des bâtiments.

…lire la suite…

>De Leblogdesinstitutionnels


<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>