Archives du blog

Lancement de la Chaire « Aménager le Grand Paris » @groupeSNI

Source : groupe SNI


La Chaire « Aménager le Grand Paris » est initiée par l’École d’Urbanisme de Paris et cinq organismes publics impliqués dans l’aménagement opérationnel grand parisien : la Société du Grand Paris, Grand Paris Aménagement, Groupe SNI/Grand Paris Habitat, l’Établissement Public Foncier d’Île-de- France et la Caisse des Dépôts.
Ensemble, ils font le constat que les pratiques de l’aménagement évoluent considérablement et très rapidement à l’occasion des mutations du Grand Paris. Pour les organismes en charge de ces aménagements, l’heure de la mise en œuvre s’accompagne d’un besoin de renouvellement de leurs propres outils d’action. En témoignent les modalités nouvelles pour faire travailler aménageurs, promoteurs, développeurs, concepteurs, voire usagers. Les concours et appels à idées qui ont été lancés révèlent ce besoin de renouvellement des pratiques :
« Réinventer Paris », « Inventons la Métropole du Grand Paris », « Dessine-moi le Grand Paris », « 100 quartiers innovants et écologiques »… Ces concours sortent des démarches classiques pour susciter de nouveaux groupements, d’autres manières de valoriser des sites et de programmer les lieux de vie…. en savoir plus

Les nouveaux Etablissements Publics Fonciers de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie 

Mise en place des Etablissements Publics Fonciers de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie


8 mai 2017

Source : ministère du logement 

Le ministère du Logement et de l’Habitat durable annonce l’élargissement du périmètre de compétence des anciens Établissements publics fonciers (EPF) de Poitou-Charentes et de Languedoc-Roussillon aux territoires des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie jusqu’ici non couverts par un établissement public foncier. Les décrets publiés hier modifient les statuts de ces deux établissements publics qui deviennent ainsi EPF de Nouvelle-Aquitaine et EPF d’Occitanie.

Avec la création au 1er janvier 2016 des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, le Gouvernement a souhaité que toutes les collectivités puissent avoir accès à une ingénierie foncière de qualité. Les périmètres d’extension proposés ont été définis à l’issue d’études d’opportunités, précisés par des missions de préfigurations et au terme d’une large concertation avec les collectivités.

La mise en place des deux établissements publics fonciers permettra aux nouveaux territoires concernés d’être accompagnés, techniquement et financièrement, dans la mise en œuvre de leurs projets d’aménagement, en particulier en matière de logement social, de revitalisation des centres bourgs, de prévention des risques et de lutte contre l’étalement urbain. L’action sur les territoires déjà couverts des anciennes régions Poitou-Charentes et Languedoc-Roussillon, se poursuivra avec le même niveau de qualité et d’engagement que précédemment.

En savoir plus 

Les 10 Établissements Publics Fonciers de l’État : acteurs clés pour mobiliser du foncier

Source : ministère du Logement 

Les dix Établissements Publics Fonciers de l’État sous tutelle du ministre en charge de l’urbanisme sont des acteurs clés pour parvenir à mobiliser du foncier pour la construction de logements, notamment de logements sociaux. Ils interviennent par anticipation, impulsion puis maîtrise et assurent le portage foncier des terrains acquis.


Les Etablissements publics fonciers (EPF) sont des établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) créés par décret en conseil d’État.
Les EPF sont des opérateurs clés en matière d’action foncière. Ils constituent des « outils » opérationnels d’aide à la mise en œuvre des politiques publiques portées de façon partenariale par les ministères en charge du logement et du développement durable et les collectivités.
Sous leur maîtrise d’ouvrage et en partenariat avec les collectivités ou d’autres opérateurs publics, leurs interventions consistent principalement à :
• Observer, étudier, diagnostiquer, expertiser,
• contractualiser, négocier, acheter,
• gérer, démolir, dépolluer, valoriser,
• céder des biens fonciers ou immobiliers pour permettre l’émergence de projets.
Il existe au 1er janvier 2016 dix EPF d’État. Ces EPF ont été constitués par vagues successives, d’abord pour favoriser le développement de métropoles régionales (Basse-Seine en 1968, Lorraine en 1973), ensuite sur des territoires en profonde mutation économique (Nord-Pas de Calais en 1990, Rhône-Alpes en 1998), puis sur des territoires soumis à un fort dé cit de logements (PACA en 2001 et Île-de-France en 2006) ou à une spéculation foncière importante notamment sur les façades littorales (2008 Poitou-Charentes, 2009 Bretagne et 2010 Vendée).

    :en savoir plus… 

Première opération de requalification de copropriétés dégradées à Clichy-sous-Bois

Source : site EPFIF

Dans le cadre de la loi ALUR, l’EPF Ile-de-France pilotera l’opération de requalification des copropriétés dégradées du Bas-Clichy

Le Quartier du bas-Clichy à Clichy-sous-Bois est la première opération de requalification d’une copropriété dégradée (ORCOD-IN). Sa requalification sera pilotée par l’Etablissement Public foncier Ile-de-France. Ce nouveau dispositif va permettre de passer à la vitesse supérieure, en disposant de moyens exceptionnels. Le budget d’ensemble est de plus de 200 millions d’euros, sans compter les investissements qui seront nécessaires en termes d’infrastructures et de construction de logements.

Cette opération mobilise notamment les services de l’Etat, la Région Ile-de-France, le Conseil Général de la Seine Saint-Denis, l’agglomération de Clichy-Montfermeil, la Ville de Clichy sous-Bois, la Caisse des Dépôts et Consignations, l’ANAH, l’AFTRP et l’ANRU.Le rôle de l’EPF Ile-de-France consiste à piloter cette opération, c’est-à-dire à acquérir une partie des logements, à assurer le portage tout au long de la définition du nouveau projet urbain avec les collectivités locales et à mettre en place avec l’appui des services de l’Etat, l’accompagnement social nécessaire au cours des prochaines années.

Les premières étapes du calendrier opérationnel sont les suivantes :

– Mai 2015 : Signature des conventions avec l’ensemble des partenaires et des collectivités

– Juin 2015 : Lancement des premières acquisitions

– Juillet 2015 : Première esquisse du nouveau projet urbain

Les universités et les écoles communiquent aussi : la preuve !

Cap'Com reseau de la communication publique et territoriale_0Les lauréats des Prix 2014 de la communication des établissements d’enseignement supérieur ont été dévoilés

Le 26 juin dernier, la soirée des Prix de la communication des établissements d’enseignement supérieur au sein de l’Association des responsables de communication de l’enseignement supérieur (Arces) a permis de remettre les trophées aux lauréats de cette édition 2014. Le jury, qui comptait en la personne de Christophe Bultel, un représentant du réseau Cap’Com, a eu à analyser les dossiers de 29 établissements.

Regard sur les initiatives récompensées :

  • L’université d’Angers a remporté le prix de l’édition avec son bilan social, outil souvent réputé aride et rarement valorisé par les services de communication ;
  • Le réseau IngéFrance (EPF, EIGSI et HEI) a reçu le prix « coup de cœur » pour sa campagne d’affichage visant à inciter les lycéens à venir assister à des cours dans ses écoles ;
  • France Business School a été récompensé pour sa web-série « un cran au-dessus ». Une vidéo très pro qui se démarque et qui porte l’innovation dont l’école fait preuve, en utilisant une paire de Google glass ;
  • L’institut Mines-Télécom a gagné un prix pour son extranet, sobre mais efficace qui facilite l’accès à l’information pour les 4.800 membres de son personnel, répartis dans 13 écoles différentes, et crée un sentiment d’appartenance à l’Institut ;
  • L’université Toulouse 1 s’est vu remettre le « coup de cœur” du jury pour sa newsletter. Lancée en 2013, élaborée par des journalistes, elle vise à valoriser les travaux et l’expertise de ses enseignants-chercheurs, à travers des articles en lien avec l’actualité ;
  • L’université d’Évry a reçu le prix « coup de cœur » dans la catégorie communication coporate, pour son livret étudiant. Un document qui assume l’identité urbaine de l’université. Et un travail de qualité réalisé sans beaucoup de moyens.

…En savoir plus…

 

>Source : www.cap-com.org

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>