Archives du blog

Transition environnementale : il est possible d’innover tout en maîtrisant les coûts de construction @_EpaMarne

Source : EpaMarne

EpaMarne-EpaFrance ont mené une étude technique et économique sur près de 3 000 logements construits sur les trois dernières années sur leur périmètre d’intervention. Elle démontre l’impact modeste de l’innovation sur le bilan global d’une opération. Elle révèle également qu’une évolution des pratiques, croisée intelligemment aux ambitions et contraintes d’un programme immobilier, permet de construire des logements de qualité, confortables, vertueux pour l’environnement, tout en maîtrisant les coûts de construction.

Il est fréquent d’entendre que l’innovation coûte cher. Vraiment ?

EpaMarne-EpaFrance, reconnus pour leurs actions innovantes en matière d’aménagements durables et de modes constructifs, ont voulu mesurer concrètement cet adage. Ils ont pour cela conduit une étude technique et économique sur les coûts de construction de programmes de logements pratiqués par les opérateurs sur leur territoire d’intervention. Quel est l’impact du coût de conception ? Quel est le poids des différents partis pris techniques ? Quelle est la part réelle de l’innovation ?

EpaMarne-EpaFrance ont retenu le groupement Adéquation/Overdrive/A003 Architectes pour conduire cette étude. Elle a couvert un panel – 20 opérations lancées sur les 3 dernières années et comptant 2 984 logements – représentatif de l’activité logement des établissements publics. Les données économiques et techniques recueillies auprès de ce panel ont pu ensuite être comparées à un benchmarck d’opérations similaires réalisées en Ile-de-France par d’autres aménageurs…

En savoir plus

Logements : quel est l’impact de la pandémie sur les transactions ? @_EpaMarne

Source : EpaMarne

EpaMarne-EpaFrance publient une étude comparative sur la conjoncture immobilière sur leur périmètre d’intervention sur la période mars-avril en 2019 et 2020 afin d’évaluer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le marché.

La pandémie de coronavirus a profondément perturbé les activités du BTP et de l’immobilier. En effet, entre le début du confinement, annoncé le 12 mars 2020 par le Président de la République, et la sortie du confinement le 11 mai 2020, les chantiers sous maîtrise d’ouvrage ont été mis à l’arrêt, la plupart des transactions immobilières ont été reportées, voire annulées, afin de respecter la sécurité sanitaire des personnes et de lutter contre la propagation du coronavirus.

Dans le même temps, certains observateurs ont annoncé un « exode urbain », des centres urbains vers le périurbain, voire les territoires plus ruraux, lié aux aspirations de plus en plus fortes des urbains à la nature et aux grands espaces ouverts.

Quels sont les effets de la pandémie sur les 6 marchés résidentiels identifiés sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance ?

Afin de tirer des premiers enseignements, cette note fait un état des lieux des réactions du système d’acteurs de la promotion immobilière sur cette période, puis compare dans une seconde partie le bilan des ventes de logements neufs en mars-avril, entre 2019 et 2020…

…En savoir plus

« Construire au futur, habiter le futur » : une association aux commandes @iledefrance @ActionLogement @ParisSaclay @_EpaMarne

Source :  Région Ile de France

L’association « Construire au futur, habiter le futur » a été créée pour mettre en œuvre le programme du même nom. Porté par la Région et 120 partenaires, celui-ci est lauréat de l’appel à projets national « Territoires d’innovation », lancé en 2019 dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

En 2019, la Région et ses 120 partenaires devenaient lauréats de l’appel à projets « Territoires d’innovation ». Cet appel à projets visait à accompagner des projets ambitieux de territoires en soutenant des démonstrateurs à grande échelle et des expérimentations innovantes.

Le programme porté par la Région mobilisera 310 millions d’euros pour accompagner la transition numérique et écologique de la filière habitat-construction en Île-de-France.

Constitution de l’association « Construire au futur, habiter le futur »

Le 13 janvier 2020, l’assemblée générale constitutive, qui s’est déroulée au siège de la Région à Saint-Ouen (93), a officiellement créé l’association « Construire au futur, habiter le Futur ». Celle-ci pilotera le programme et gèrera les 8,4 millions d’euros de subventions allouées par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et évaluera les projets d’investissements, dotés de 92 millions d’euros de participation de la Caisse des Dépôts…En savoir plus

Reprise de l’activité : la totalité des chantiers seront opérationnels dès le 1er juillet @_EpaMarne

Source : EpaMarne

Sur les 61 chantiers menés par EpaMarne-EpaFrance, les établissements publics annoncent que tous, auront repris leur pleine activité de construction au 1er juillet.

Fin avril, EpaMarne-EpaFrance annonçaient une reprise progressive de l’activité des chantiers menés par les établissements. Ils ont pour cela établi une feuille de route méthodologique afin d’assurer aux personnes intervenant sur le terrain un niveau de sécurité sanitaire maximal. L’ensemble a été croisé au respect du Guide des préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités en période d’épidémie publié par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP). 11 chantiers-tests ont bénéficié de cette démarche dès fin avril.

La reprise de ces 61 chantiers d’ici le 1er juillet a été rendue possible grâce à la mobilisation de tous les partenaires et intervenants : entreprises, maîtres d’œuvre, mais aussi les coordinateurs Sécurité et Protection de la Santé (SPS). Le processus de reprise a été actualisé et amélioré en temps réel selon les remontées de toutes les parties prenantes afin de gagner en fluidité et de réduire les délais, permettant à la totalité des chantiers de reprendre leur activité moins de 4 mois depuis le début de la crise du COVID-19 et du confinement…

En savoir plus…

Logement : l’est parisien confirme son attractivité @_EpaMarne

Source : EpaMarne

Avec 3 774 logements neufs vendus en 2019 sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance, contre 3 051 mises en commercialisation sur la même période, l’étude de conjoncture publiées par les Epa montre que l’est du Grand Paris attire toujours autant les acquéreurs. Véritable pouls de la vitalité économique de l’est parisien, cette étude présente l’état des ventes réalisées, des stocks disponibles et des nouvelles mises en commercialisation sur l’année 2019. Ces données, croisées aux tendances à l’échelle régionale et nationale, apportent une vision tant macro que micro du marché.

En qualité d’aménageurs publics, EpaMarne et EpaFrance jouent un rôle majeur dans le développement d’une polarité forte à l’est du Grand Paris. Les opérations d’aménagement permettent de développer une offre de logements accessibles, en accession et en locatif, adaptée aux besoins et aux souhaits de parcours résidentiels des habitants.

La première partie de cette étude dresse un bilan des ventes de logements neufs, décliné à l’échelle des 6 marchés résidentiels identifiés sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance. La seconde met en perspective cette analyse au regard des tendances régionales et nationales.

Les enseignements de l’étude

Si les prix de vente restent contenus à l’est du territoire dans les périmètres historiquement développés par EpaMarne-EpaFrance, l’étude révèle une importante tension du marché résidentiel : le stock d’offres de logements diminue tandis que la demande augmente.

Pour répondre aux besoins de la population, les Epa poursuivent leurs efforts pour développer une offre de logements diversifiée et accessible, avec la construction de 2 000 logements par an en moyenne. Ils attachent à cette production de grandes ambitions en matière de développement durable : promotion de l’écoconstruction, amélioration de la performance énergétique, préservation de la biodiversité, implantation de commerces et services…

…Lire la suite