Archives du blog

Santé et environnement : lancement d’un AMI auprès des collectivités @MinSoliSante @Min_Ecologie

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire et le Ministère des Solidarités et de la Santé lancent un appel à manifestation d’intérêt auprès des collectivités pour soutenir les démarches en faveur de la santé-environnement. L’AMI s’intitule « Territoire engagé pour mon environnement, ma santé »

Appel à manifestation d’intérêt : cadre général de l’appel à projet
Les impacts des facteurs environnementaux sur la santé préoccupent de plus en plus les citoyens : selon l’OMS, 25 % des pathologies chroniques sont imputables à des facteurs environnementaux, ce constat conforte la préoccupation croissante exprimée par nos concitoyens quant à l’impact des facteurs environnementaux sur leur santé. Agir au plus près des citoyens, dans les territoires, est donc crucial.
Par la large étendue de leurs compétences et leur capacité à adapter l’action à la diversité des situations locales, les collectivités jouent un rôle essentiel dans l’amélioration du cadre de vie, au bénéfice de la santé des citoyens.

C’est pourquoi Élisabeth Borne, Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire, et Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, ont souhaité que l’action dans les territoires constitue l’une des priorités du plan « mon environnement, ma santé », en cours d’élaboration et qui sera annoncé d’ici fin 2019. A cet effet, les ministres lancent un appel à manifestation d’intérêt auprès des collectivités. Intitulé « Territoire engagé pour mon environnement, ma santé », cet appel à manifestation d’intérêt vise un double objectif :
– Faire connaître et valoriser les projets innovants menés par les collectivités en faveur de la santé environnement ;
– Favoriser le partage de bonnes pratiques entre collectivités. En effet, le constat a été dressé que nombre d’entre elles souhaitent engager des projets en faveur de la santé environnement mais se trouvent parfois démunies et recherchent du partage d’expérience.

Plus d’informations ici…

Lire également :

L’ADEME lance 3 appels à projets pour soutenir la transition écologique et énergétique @ademe

Source : ADEME

L’ADEME, Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie, lance 3 appels à projets sur la bioéconomie et la protection de l’environnement, l’économie circulaire et les systèmes énergétiques. Plus d’infos ci-dessous…

Ademe

L’appel à projets « Systèmes énergétiques – Villes et Territoires durables »
La neutralité carbone implique de décarboner l’intégralité des systèmes énergétiques de la production aux usages. Les projets attendus doivent prioritairement concerner : les systèmes énergétiques optimisés, la production/fourniture d’énergies renouvelables et vecteurs énergétiques renouvelables et l’optimisation environnementale à l’échelle d’un bâtiment / d’un ilot (en construction ou en rénovation) ou d’un territoire.

L’appel à projets « Bioéconomie et protection de l’environnement »
Les projets attendus concerneront les technologies, procédés et services concourant à la protection de l’environnement, à la restauration des écosystèmes et aux nouveaux modes de production, valorisation et consommation des ressources, dont la biomasse. La bioéconomie englobe l’ensemble des activités liées aux systèmes de production, à la mobilisation et à la transformation durables de la biomasse, qu’elle soit forestière, agricole, aquacole, agroalimentaire ou halieutique pour des valorisations dans les filières alimentaires, les produits biosourcés et l’énergie.

L’appel à projets « Economie Circulaire – Ecoefficience dans l’Industrie, l’Agriculture et l’Eau ».
Les projets attendus devront contribuer à l’évolution vers l’économie circulaire et selon 4 axes : l’écoconception des produits et des services ; la production plus efficiente en ressources matières et en énergie ; la prévention de la production de déchets, l’optimisation de leur collecte et la production de ressources matières ou énergétiques secondaires, le traitement des déchets ultimes ; la collecte, le traitement et la distribution de l’eau, les solutions d’économie et de gestion de la ressource, les modèles d’affaires et de gestion innovants dans le domaine de l’eau.

Plus d’infos sur les 3 appels à projets…

Lire également :

CHU et développement durable : focus sur les dernières initiatives inspirantes @RESEAUCHU

Source : Réseau CHU

Biodiversité, écologie, énergie renouvelable… Les CHU deviennent de plus en plus responsables en matière d’environnement, les poussant ainsi à prendre des initiatives majeures en terme de développement durable. Mais alors, quelles sont les dernières initiatives écologiques prises par les CHU ? Quels sont les CHU responsables ? 

logo-reseauchu

Développement durable : avec l’opération « Green bloc », Strasbourg donne l’exemple
27 kg de déchets soit l’équivalent de la quantité produite par une famille de 4 personnes en une semaine, voilà ce que génère en moyenne une opération chirurgicale. A eux seuls, les blocs représentent 30% des déchets émis par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Forts de ce constat, deux médecins anesthésistes sont passés à l’action, entraînant les équipes des blocs opératoires du Nouvel Hôpital civil et de chirurgie pédiatrique du CHU ainsi que celles de l’Institut Hospitalo-Universitaire dans la dynamique vertueuse de protection de la planète.

Climatisation par l’eau de mer, le CHU de La Réunion pionnier
En passe de devenir une référence internationale en matière de climatisation écologique, le CHU de La Réunion va accueillir la technologie innovante de climatisation par l’eau de mer appelée SWAC (Sea Water Air Conditioning) sur son site de Saint-Pierre. Un projet unique au monde par sa taille et son utilité environnementale avec à la clé une réduction substantielle de la consommation électrique, à hauteur de 90% soit 10GWh par an, l’équivalent de la consommation d’une commune de 6 000 habitants et des économies sur les coûts de gestion du froid d’au moins 10%. La mise en service est prévue pour 2023, pour une durée contractuelle de 20 ans. L’investissement représente un montant de 45 M€, cofinancé par le fonds européen de développement régional (FEDER) et l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) .

Nancy, pionnier en biodiversité thérapeutique
Le jardin « art, mémoire et vie » du CHRU de Nancy, jardin thérapeutique unique en son genre en France, confirme son caractère innovant et sa spécificité d’espace de recherche sur les relations nature/santé, en s’engageant dans la biodiversité au service des patients et des citoyens. Nature, art et culture sont rassemblés dans cette parenthèse bucolique, ouverte en cœur de ville depuis 2010. Oasis de verdure et de sérénité pour les patients atteints de maladies neurodégénératives ou en séjours palliatifs, le jardin sert également de terrain d’études et d’observations scientifiques menées sous l’égide du Dr Thérèse Jonveaux, neurologue. Avec le Dr Reinhard Fescharek, elle a imaginé ce nouveau concept qui inspire de nouvelles initiatives, au-delà des frontières hexagonales. Cette première en France confère au CHRU de Nancy et, à travers lui, au Sud Lorrain, un esprit pionnier et innovant dans la sauvegarde de l’environnement au service du plus grand nombre.

Plus d’infos ici…

Lire également :

Trophées de l’ESS 2019 : Est Ensemble lance un appel à candidatures @Est_Ensemble #ESS

Source : Est Ensemble

Est Ensemble lance un nouvel appel à candidatures pour les Trophées de l’ESS, Economie Sociale et Solidaire, afin de soutenir le développement des modèles économiques alternatifs. Vous avez jusqu’au 5 septembre pour candidater ! 

Est Ensemble logo

L’économie sociale et solidaire est en plein développement : cette nouvelle façon de faire de l’économie, plus inclusive, responsable et respectueuse de l’environnement, est soutenue par Est Ensemble depuis sa création. Le Territoire a ainsi lancé en 2015 les Trophées de l’économie sociale et solidaire. Leur but : encourager et accompagner les entreprises et structures qui se tournent vers ce modèle économique alternatif mais efficace.

En 2019, les élus d’Est Ensemble ont souhaité insuffler une nouvelle dynamique à cette politique. Ce travail réalisé en co-construction avec les acteurs ESS du territoire a débouché sur la formalisation d’un nouvel objectif : « faire de l’ESS un levier d’attractivité de notre territoire, du développement des quartiers prioritaires et de l’accélération de la transition écologique du territoire d’Est Ensemble ».

Trois axes stratégiques ont été définis pour cette édition 2019 :
1. Favoriser le développement des initiatives à impact social et environnemental
2. Faire de l’économie sociale et solidaire un outil d’aménagement et de promotion du territoire
3. Promouvoir et fédérer l’écosystème de l’économie sociale et solidaire

Plus d’infos sur l’appel à candidatures ici…

Lire aussi :

Métropole du Grand Paris : les lauréats de « Nature 2050 » dévoilés @GrandParisMGP #Nature2050

Source : Métropole du Grand Paris

Les lauréats de l’appel à projets « Nature 2050 – Métropole du Grand Paris » ont été dévoilés le 2 juillet dernier. En présence de plusieurs Maires et partenaires, la Charte Métropole Nature a été également signée lors de cet événement.

Métropole grand paris

9 lauréats retenus dans le cadre de l’appel à projets « Nature 2050 »
Lancé en février 2019 par la Métropole du Grand Paris et CDC Biodiversité, l’appel à projets « Nature 2050 – Métropole du Grand Paris » vise à soutenir des actions portées par les communes et les territoires pour déployer le programme Nature 2050 dans le périmètre métropolitain. Conduit en partenariat avec des scientifiques, des acteurs publics, et des associations environnementales, ce programme repose sur l’engagement volontaire des acteurs économiques privés ou publics à agir, au-delà de leurs obligations réglementaires.

Parmi 26 projets, le Bureau de la Métropole du Grand Paris du 2 juillet qui s’est tenu précédemment dans la journée, a adopté à l’unanimité les 9 projets lauréats pour un montant total de 1,9 million d’euros. Des financements complémentaires seront apportés aux projets lauréats par les entreprises franciliennes, notamment pour en assurer le suivi et l’évaluation jusqu’en 2050.

Les lauréats :
– Arcueil pour son projet « Création de vergers urbains ouverts »
– Kremlin-Bicêtre pour son projet « L’escale végétale »
– Meudon pour son projet « Restauration écologique du Cimetière des Longs Réages »
– Plaine Commune pour son projet « Restauration des franges végétalisées du square Aimé Césaire » à Aubervilliers
– Plaine Commune pour son projet « Restructuration d’habitats boisés au Parc Marcel Cachin à Saint Denis
– Plaine Commune pour son projet « Ouvrir un coeur vert support de biodiversité et d’usages (ZAC des Tartres) à Stains
– Rueil-Malmaison pour son projet « Renforcement de la Trame Verte et Bleue communale »
– Villeneuve-le-Roi pour son projet « Le village aux 4000 arbres »
– Vitry-sur-Seine pour son projet « Les prairies du Fort »

Lire la suite