Archives du blog

Spirit Entreprises signe un nouveau clé-en-main de près de 10 000m²

Source : Spirit

HAUDECOEUR a selectionné Spirit Entreprises pour construire son futur bâtiment au sein de la ZAC de la Butte aux Bergers à Louvres (95).
Ce Clé-en-main de 9490 m2 de surface de plancher sur un terrain de 22 423 m2 comprendra une partie entrepôt et une partie bureau qui accueillera 80 salariés.

LOGO-SPIRIT 2012

D’une architecture résolument moderne et visant une labellisation BiodiverCity, le bâtiment soumis à enregistrement ICPE 1510 est dessiné par les Studios d’Architecture Ory & Associés.
Fondée en 1932, la société familiale Haudecoeur a su s’imposer sur le marché de l’importation et de la distribution alimentaire en créant six marques dont « Riz du monde » ou « Samia ». Elle distribue également des marques partenaires telles que « Maggi », « Ferrero » ou encore « Saupiquet ». JLL était conseil lors de la transaction. Le dossier a été étudié en étroite collaboration avec la Ville de Louvres, la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France et Grand Paris Aménagement.

——> Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici

Nominations à Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels @cmarkea

Source : Crédit Mutuel Arkéa

Cinq nouveaux directeurs de centres d’affaires entreprises d’Arkéa Banque E&I, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa, ont été nommés. Il s’agit de Laurent Lapeyronnie (Tours), Maxime Jean (Lille), Adrien Mauny (Vannes), Gilles Millet (Saint-Brieuc) et Catherine Kerneis (Clermont-Ferrand).

> en savoir plus

La Sem Pays de Fontainebleau installe le siège social de Picard @fedepl

Source : Fédération des Epl

La célèbre enseigne française installera son siège social à Fontainebleau en 2019. Une volonté de retour aux sources très largement favorisée par la Sem Pays de Fontainebleau, qui va construire le bâtiment pour le louer à Picard.

« Nous avons tout mis en œuvre pour que Picard installe son siège social à Fontainebleau. Nous sommes heureux d’avoir trouvé la solution ». C’est avec émotion qu’Olivier Levalois, directeur général de la Sem Pays de Fontainebleau, résume l’histoire du retour de la célèbre enseigne là où elle naquit en… 1906. C’est à cette date que Raymond Picard créait « Les glacières de Fontainebleau », une fabrique de pains de glace pour maintenir les aliments au frais.

Un siècle plus tard, Picard est la première entreprise française de produits surgelés et réalise un chiffre d’affaire annuel d’environ 1,5 milliard d’euros. L’enseigne n’a pas vraiment délaissé Fontainebleau, puisqu’une centaine de salariés y travaillent déjà ainsi qu’une cinquantaine de salariés en poste à Nemours. Elle souhaitait regrouper ses entités locales dans un seul espace à Fontainebleau et y constituer son siège social. « Or, l’entreprise a un modèle économique particulier, elle veut louer ses locaux, non les construire ou les acheter », indique Olivier Levalois.

7,5 millions d’euros de travaux

En savoir plus

Christophe CANU : nouveau président de l’Observatoire Regional Immobilier Entreprises IdF

Source : ORIE

Christophe CANU, nouveau président de l’ORIE

Christophe CANU a été élu président de l’ORIE lors de l’Assemblée générale du 13 février 2018.

Christophe Canu, administrateur représentant le collège des Aménageurs, a été élu Président de l’ORIE le mardi 13 février 2018 par l’assemblée générale de l’ORIE. Il succède ainsi à Cécile de Guillebon (collège Utilisateurs).

Diplômé d’une Maîtrise en droit privé et d’un DEA en droit immobilier privé et public, Christophe Canu a débuté sa carrière dans le privé, chez un promoteur European homes de 2001 à 2003, puis dans une collectivité, comme responsable foncier de la commune de Sarcelles, jusqu’en 2005, avant d’en devenir le directeur foncier jusqu’en 2007.

En savoir plus

Témoignages des startups françaises exposantes au #CES2018 @CES @LaFrenchTech

  Source : French Tech

Le CES (Consumer Electronic Show) 2018, grand rendez-vous annuel de l’électronique grand public qui se tient à Las Vegas, vient de fermer ses portes. Avec plus de 255.000 m² d’espace d’exposition et 3.900 entreprises exposantes au total, cette 51ème édition a encore battu des records.
La France représentait 7% des entreprises exposantes cette année au salon, toutes catégories confondues, mais près d’un tiers des startups présentes dans l’Eureka Park, l’espace qui leur est dédié (juste derrière les Etats-Unis). Cette forte présence des startups françaises ne doit rien au hasard mais tout à l’expertise française dans les Objets connectés et plus largement dans les DeepTech, qui s’explique par la qualité de la formation des ingénieurs d’une part, des écoles de statistiques et de mathématiques ou encore des designers hexagonaux. Ce sont ces domaines d’expertise et les entrepreneurs qui les incarnent que le gouvernement soutient par ailleurs à travers La French Tech. (Rappelons que l’Etat français ne subventionne aucune startup au CES. Elles financent leur déplacement et viennent d’elles-mêmes majoritairement, certaines sont accompagnées par des grands groupes ou leur région.) Les startups tricolores viennent à Las Vegas principalement pour avoir de la visibilité outre-Atlantique, et trouver de façon concentrée sur place des clients, des distributeurs ou encore des investisseurs.

Retour sur ces quatre jours qui confirment la dynamique de la French Tech à l’international.

Dans les secteurs comme l’intelligence artificielle, l’IoT, les véhicules autonomes, la smart city, la santé, la réalité virtuelle et augmentée, la dynamique autour des startups françaises s’accélère.

Découvrez l’interviewer de 10 startups et scale-ups françaises exposantes au CES. Ces pépites vous racontent ce que le CES apporte à leur business.

…lire la suite…