Archives du blog

Entreprises : modifiez votre chaîne de production grâce à PM’up Covid-19 @iledefrance

Source :  Région Ile de France

La Région a créé une nouvelle aide pour que les entreprises qui le peuvent modifient leur outil de production et fabriquent des masques, du gel hydro-alcoolique ou encore des respirateurs indispensables à la lutte contre le Covid-19.

Depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire à l’échelle du pays, de très nombreuses entreprises ont dû cesser leur activité, en Île-de-France comme ailleurs. D’autres sont confrontées à une baisse importante de leur chiffre d’affaires, risquant de les conduire à la faillite. 

« PM’up Covid-19 » pour les entreprises qui s’engagent contre l’épidémie

Dans ces circonstances, la Région Île-de-France a décidé de mettre en place « PM’up Covid-19 », une déclinaison de sa gamme d’aides « UP » pour les entreprises.

Cette nouvelle aide exceptionnelle est destinée à soutenir les projets d’entreprises franciliennes qui souhaitent et peuvent s’engager dans la lutte contre le Covid-19. Que ce soit en fabriquant du gel hydro-alcoolique, des masques, des blouses, des respirateurs, etc., ou en proposant de nouveaux services.

« PM’up Covid-19 » leur permettra de financer l’adaptation ou la conversion de leur outil de production pour confectionner ces matériels indispensables…

..Lire la suite

Déconfinement : comment les entreprises préparent-elles la reprise ? @Bpifrance

Source : Bpi France

Pour de nombreuses entreprises, la date du 11 mai coïncide avec le retour d’une partie de leurs salariés en présentiel et une reprise d’activité (presque) classique.

Concilier protection des salariés et productivité. Au premier jour du déconfinement, de nombreuses entreprises voient le 11 mai comme le bout du tunnel après une période très particulière. Pour elles, l’heure est à la préparation d’une reprise progressive, mais bien différente du quotidien d’avant l’épidémie. En plus du protocole national de déconfinement déployé par le gouvernement, les entreprises prennent leurs propres dispositions en interne.

Accompagner et rassurer

Chez Biossun, spécialiste des pergolas aluminium bioclimatiques, les employés auront à disposition gels hydroalcooliques, visières, gants et masques de protection. Depuis le 27 avril, l’entreprise reprend progressivement son activité, et la part des salariés en présentiel peut aller de 50 à 100 % selon les services. Frédéric Foretti, président de l’entreprise, explique que les salariés se voient régulièrement informés de l’évolution de la situation via des notes d’information. L’entreprise affirme à ses clients « être en mesure de proposer des rendez-vous à domicile en respectant les gestes barrières, des plans 3D, des visio-conférences et privatisation des showrooms pour ceux qui en feront la demande ».

Chez Engie, la direction des ressources humaines indique qu’au 11 mai, seulement 20 % des effectifs sont en situation de reprise sur la base du volontariat, rapporte l’Usine Nouvelle. Les salariés à la santé fragile sont invités à se signaler à la médecine du travail afin d’être maintenus en confinement ou de reprendre avec des protections supplémentaires. Pour le moment, la direction ne souhaite pas dépasser la barre des 1 000 salariés présents physiquement dans les locaux, sur les 4 500 que compte l’entreprise….

En savoir plus

#Coronavirus : 100 milliards d’euros au service des entreprises françaises @Bpifrance

Source : Bpi France

Le gouvernement annonce régulièrement les mesures mises en place afin d’aider les entreprises impactées par l’épidémie de Covid-19. Bpifrance vous informe, au fur et à mesure, pour vous accompagner dans vos différentes démarches.

« Il y a une guerre contre le virus, il y a aussi une guerre économique et financière » a déclaré mardi Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, au micro d’RTL le 17 mars dernier. Face à cette crise sanitaire sans précédent, le ministre de l’Économie et des Finance et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics ont annoncé un renforcement du plan d’urgence économique. Initialement, 45 milliards d’euros avaient été mobilisés afin de soutenir les entreprises et les salariés, aujourd’hui ce plan d’aides passe à 100 milliards d’euros. 

Un plan massif de soutien aux entreprises

Ces 100 milliards d’euros permettront de financer les mesures de chômage partiel, ainsi que le report des charges fiscales et sociales des entreprises. Bruno Le Maire a également annoncé la création d’un fonds de solidarité de 1 milliard d’euros qui passe désormais à 6 milliards d’euros, afin d’aider les plus petites entreprises, les indépendants, les micro-entreprises. Pour en bénéficier, ces entreprises devront afficher une perte de 70 % entre mars 2019 et mars 2020. A ces annonces s’ajoutent également la mobilisation de 300 milliards d’euros de garanties de l’Etat pour assurer les prêts bancaires des entreprises.

…Lire la suite…

Bpifrance lance la première promotion de l’Accélérateur Francilien, pour les entreprises de la région Ile-de-France @Bpifrance

Source : Bpi France

Guillaume Mortelier, Directeur exécutif en charge de l’Accompagnement chez Bpifrance, a lancé hier la première promotion de l’Accélérateur Francilien. Composé de trente-cinq PME d’Ile-de-France, cet Accélérateur de proximité se veut adapté aux besoins des entreprises de la région, issues de divers secteurs d’activité.

L’accélérateur Francilien s’inscrit dans la continuité du dispositif d’accompagnement de Bpifrance. Il vise à aider des entreprises à fort potentiel à structurer leur développement afin de maximiser leur croissance. Ce programme, qui a connu plusieurs déclinaisons géographiques et sectorielles, vient s’adapter aux spécificités des entreprises franciliennes pour leur apporter des solutions adaptées à leur situation.

Lire le communiqué de presse

90% des entreprises françaises prévoient de recruter au 1er trimestre 2020 @Bpifrance

Source : Bpi France

Manpower vient de publier son baromètre sur les prévisions de recrutement des entreprises du monde entier pour le premier trimestre 2020. La France sort du lot grâce à l’optimisme des dirigeants.  

La dernière fois que les chefs d’entreprise français se sont montrés aussi optimistes sur le sujet des embauches, c’était en 2008. En France, ce sont ainsi 90 % des entreprises qui prévoient de recruter pour conserver un effectif stable et 7 % qui comptent même l’augmenter.  

Cette hausse devrait se faire sentir sur tout le territoire français. Les régions qui recruteraient le moins sont celles du sud de la France, avec 4 % d’entreprises qui pensent augmenter leurs effectifs. La première marche du podium est quant à elle occupée par les régions du Centre et de l’Ouest, avec 9 % des entreprises qui souhaitent augmenter leurs effectifs…Lire la suite