Archives du blog

SPIRIT Entreprises implante LS Services au sein de son Parc SPIRIT Graham Bell de Bussy-Saint-Georges (77) @Spirit_IE

Source : Spirit

LS Services, entreprise française dont le siège social est basé à Lyon, a choisi SPIRIT Entreprises pour sa nouvelle implantation en Île-de-France.

Cette nouvelle implantation, au sein du Parc SPIRIT Graham Bell de Bussy-Saint-Georges (77), comprendra une partie activités et une partie bureaux sur 1 518 m².

Consulter le communiqué de presse

La renaissance des entreprises de France après le Covid @medef #LaREF20

Source : Medef

Vivre avec le risque des pandémies, consommer au temps de la mondialisation, travailler et manager autrement. C’est sous le feu de l’actualité qui nous concerne tous depuis le 17 mars dernier que va se dérouler la REF : Rencontre des Entrepreneurs de France, les 26 et 27 août à l’Hippodrome de Longchamps.

La très médiatique manifestation rassemblera des chefs d’entreprise et de nombreuses personnalités du monde économique et politique. Jean Castex, Premier Ministre est attendu le premier jour pour une keynote spéciale.

Consultez le programme

Arkéa Banque E&I participe à cet événement incontournable de la rentrée ayant à cœur de faire se rencontrer les acteurs publics et privés, les entrepreneurs, les décideurs et les dirigeants de grandes PME. Nous serons ravis de vous accueillir pour un moment d’échange convivial au sein du salon Montjeu.

Fonds Résilience Île-de-France et Collectivités : 100 millions d’euros pour aider les entreprises @iledefrance @BanqueDesTerr

Source :  Région Ile de France

Le Fonds Résilience, mis en place par la Région Île-de-France, la Banque des Territoires et les collectivités, prend la forme d’une avance remboursable à taux zéro de 3.000 à 100.000 euros à destination des entreprises de 0 à 20 salariés, pour une durée allant jusqu’à 6 ans.

La Région Île-de-France et la Banque des Territoires ont créé le Fonds Résilience Île-de-France et Collectivités en partenariat avec : 

  • La Métropole du Grand Paris,
  • Les Départements de Seine-et-Marne, de l’Essonne, des Hauts-de-Seine et du Val-d’Oise,
  • L’ensemble des intercommunalités franciliennes,
  • La Ville de Paris,
  • La commune de Savigny-sur-Orge.

Destiné à soutenir les TPE, les micro-entreprises, les associations et les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), le Fonds Résilience Île-de-France et Collectivités permettra d’offrir des solutions de financement aux acteurs économiques franciliens impactés par la crise sanitaire qui n’ont pas ou plus accès au financement bancaire. Ce sont 70 collectivités locales qui s’unissent ensemble face à la crise…

…Lire la suite

Entreprises : modifiez votre chaîne de production grâce à PM’up Covid-19 @iledefrance

Source :  Région Ile de France

La Région a créé une nouvelle aide pour que les entreprises qui le peuvent modifient leur outil de production et fabriquent des masques, du gel hydro-alcoolique ou encore des respirateurs indispensables à la lutte contre le Covid-19.

Depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire à l’échelle du pays, de très nombreuses entreprises ont dû cesser leur activité, en Île-de-France comme ailleurs. D’autres sont confrontées à une baisse importante de leur chiffre d’affaires, risquant de les conduire à la faillite. 

« PM’up Covid-19 » pour les entreprises qui s’engagent contre l’épidémie

Dans ces circonstances, la Région Île-de-France a décidé de mettre en place « PM’up Covid-19 », une déclinaison de sa gamme d’aides « UP » pour les entreprises.

Cette nouvelle aide exceptionnelle est destinée à soutenir les projets d’entreprises franciliennes qui souhaitent et peuvent s’engager dans la lutte contre le Covid-19. Que ce soit en fabriquant du gel hydro-alcoolique, des masques, des blouses, des respirateurs, etc., ou en proposant de nouveaux services.

« PM’up Covid-19 » leur permettra de financer l’adaptation ou la conversion de leur outil de production pour confectionner ces matériels indispensables…

..Lire la suite

Déconfinement : comment les entreprises préparent-elles la reprise ? @Bpifrance

Source : Bpi France

Pour de nombreuses entreprises, la date du 11 mai coïncide avec le retour d’une partie de leurs salariés en présentiel et une reprise d’activité (presque) classique.

Concilier protection des salariés et productivité. Au premier jour du déconfinement, de nombreuses entreprises voient le 11 mai comme le bout du tunnel après une période très particulière. Pour elles, l’heure est à la préparation d’une reprise progressive, mais bien différente du quotidien d’avant l’épidémie. En plus du protocole national de déconfinement déployé par le gouvernement, les entreprises prennent leurs propres dispositions en interne.

Accompagner et rassurer

Chez Biossun, spécialiste des pergolas aluminium bioclimatiques, les employés auront à disposition gels hydroalcooliques, visières, gants et masques de protection. Depuis le 27 avril, l’entreprise reprend progressivement son activité, et la part des salariés en présentiel peut aller de 50 à 100 % selon les services. Frédéric Foretti, président de l’entreprise, explique que les salariés se voient régulièrement informés de l’évolution de la situation via des notes d’information. L’entreprise affirme à ses clients « être en mesure de proposer des rendez-vous à domicile en respectant les gestes barrières, des plans 3D, des visio-conférences et privatisation des showrooms pour ceux qui en feront la demande ».

Chez Engie, la direction des ressources humaines indique qu’au 11 mai, seulement 20 % des effectifs sont en situation de reprise sur la base du volontariat, rapporte l’Usine Nouvelle. Les salariés à la santé fragile sont invités à se signaler à la médecine du travail afin d’être maintenus en confinement ou de reprendre avec des protections supplémentaires. Pour le moment, la direction ne souhaite pas dépasser la barre des 1 000 salariés présents physiquement dans les locaux, sur les 4 500 que compte l’entreprise….

En savoir plus