Archives du blog

Voltalia franchit le cap du gigawatt installé ou en construction @Voltalia

Source : Voltalia

Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, annonce le démarrage des travaux de construction de 85 MW répartis sur quatre centrales en France et une centrale au Kenya. Avec ces nouveaux chantiers, Voltalia franchit le cap du gigawatt installé ou en construction.

« Ces nouveaux chantiers nous permettent de franchir le cap du gigawatt installé ou en construction. Ils sont aussi une bonne illustration de notre stratégie : tout en croissant sur un de nos marchés historiques, nous poursuivons en même temps notre percée sur le continent africain qui représente déjà 8% de notre portefeuille de centrales. A ce jour, Voltalia construit un total de 527 MW dont 472 MW détenus par le Groupe et 55 MW pour le compte de clients. Nos équipes de construction démontrent leur capacité à gérer simultanément de nombreux projets : cette expertise sera précieuse pour atteindre notre nouvel objectif d’au moins 2,6 GW installés ou en construction à horizon 2023, soit 1,6 GW de nouvelles constructions sur la période 2021-23 » se réjouit Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Les travaux de construction lancés ce jour concernent quatre centrales en France, dont deux centrales solaires et deux centrales éoliennes. Cela représente une croissance de 30% du portefeuille de centrales1 de Voltalia en France métropolitaine qui atteint 154 MW.

Les deux projets solaires, d’une puissance totale de 9 MW, ont été remportés lors de deux éditions de l’appel d’offres CRE 4 de 2018. Ils bénéficieront de contrats de vente d’électricité avec complément de rémunération2 d’une durée de 20 ans. Ces sites sont situés dans la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur ; proches l’un de l’autre et d’autres centrales solaires de Voltalia, ils bénéficieront d’effets d’échelle pendant la construction et l’exploitation.

En savoir plus

Enerlis et Tecsol lancent le Guichet Unique du Solaire @TecsolSolaire @Enerlis_Fr

Source : TECSOL

Enerlis, société de services en efficacité énergétique et environnementale (CA 2018 : 30 millions d’euros), innove avec le bureau d’études Tecsol pour donner un nouveau visage à l’autoconsommation solaire pour les grands consommateurs d’énergie que sont les collectivités, les bailleurs sociaux, les industries et les entreprises. Dans ce contexte, les deux partenaires ont créé une offre unique qui prend en compte la notion d’engagement de résultats. Concrètement, au niveau opérationnel, Tecsol sera en charge de définir et de concevoir les installations et Enerlis de les installer et de les exploiter. Dans la continuité, fort de leur savoir-faire respectif et de leurs outils, Enerlis et Tecsol s’assureront que la performance recherchée est bien délivrée.

A la suite de ce partenariat stratégique entre deux grands acteurs du marché des Energies Renouvelables, Enerlis et Tecsol souhaitent promouvoir l’efficacité de l’énergie solaire. En effet, de nombreux projets menés ces dernières années par des sociétés non expertes ont contribué à créer une certaine déception de l’opinion publique. Désormais cela ne sera plus possible au regard des solides garanties prises par Enerlis et Tecsol qui se positionnent solidairement vis-à-vis du client avec un engagement de résultat et un objectif convenu préalablement.

En savoir plus

31% de la consommation électrique des Français est renouvelable au 2e trimestre ! @ser_enr

Source : Syndicat des énergies renouvelables

Du jamais vu depuis 1960 ! Plus de 30% de la consommation électrique des Français  est renouvelable au 2e trimestre 2018. 

Résultat de recherche d'images pour "syndicat energies renouvelables"

Selon des informations officielles transmises par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE, le taux de couverture de la consommation électrique par les énergies renouvelables s’élève, pour le deuxième trimestre 2018, à 31 %. Ce résultat, inédit depuis les années 1960, a été atteint grâce à la combinaison de trois facteurs :
– une production hydroélectrique importante, qui permet de couvrir autour de 20 % de la consommation électrique française ;
– une production des filières éolienne, solaire photovoltaïque et bioénergies conséquente, élevant le taux de couverture de la consommation par ces filières à un niveau qui, jusqu’à présent, n’a jamais été atteint, de l’ordre de 10% ;
– un deuxième trimestre qui se caractérise traditionnellement par une demande moins élevée que durant les mois d’automne et d’hiver.
Les détails de ces résultats seront publiés en septembre 2018 dans le Panorama de l’électricité renouvelable au 30 juin 2018, réalisé par l’ADEeF, Enedis, RTE et le SER.

>>> Télécharger le communiqué de presse

Retrouvez sur un même sujet :

#ENR : La Région Nouvelle-Aquitaine soutient la production innovante d’énergies renouvelables @NvelleAquitaine @RegionsdeFrance

Source : Regions-france

Dans l’objectif d’atteindre 32% d’ENR dans la consommation finale du territoire d’ici 2021, La Région Nouvelle-Aquitaine poursuit ses efforts en faveur des énergies renouvelables. Elle lance pour cela un appel à manifestation d’intérêt (AMI) afin de repérer et soutenir les projets innovants en matière de production de ces énergies.

La Région a en effet des objectifs ambitieux en matière d’énergie climat à l’horizon 2020-2021. Elle vise à réduire dans le même temps de 30% les consommations d’énergie et à diminuer de 30% les émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le changement climatique. Elle souhaite aussi intensifier le développement des énergies renouvelables tout en les diversifiant, de façon à porter de 19 à 32% leur part dans la consommation énergétique finale de la Région

Cet AMI répond ainsi à plusieurs ambitions de la Région. Il doit lui permettre d’atteindre et de dépasser les objectifs de la loi de transition énergétique. Celle-ci prévoit à l’horizon 2030 le recours d’une part à 10% minimum de gaz renouvelables dans les réseaux de gaz naturel (premier jalon vers le « 100% gaz verts » visé pour 2050), et d’autre part à 15% de biocarburants (première et seconde générations) dans la consommation régionale de carburants.

Lire la suite

Villejuif, champion européen de la géothermie @fedepl

Villejuif, champion européen de la géothermie

Source : Fédération des EPL

La Spl Semhach assure la gestion et la maintenance du premier réseau géothermique en Europe. Près de 28 500 logements et équipements sont connectés aujourd’hui au réseau, 40 000 le seront à l’horizon 2025. Une démarche de longue haleine bonne pour le climat et la facture des usagers.

L’équipement a de l’allure. Avec ses grandes cheminées de cuivre, son toit végétalisé et son isolation phonique qui conserve le bruit des machines à l’intérieur du bâtiment, la nouvelle centrale de géothermie de Villejuif répond aux critères d’exemplarité environnementale. Son bilan carbone le confirme : 1 kWh consommé pour faire fonctionner la centrale permet de livrer 20 kWh de chaleur.

Il est vrai que l’investissement a été à la hauteur de l’objectif poursuivi : 30 millions d’euros (en partie financé par l’Ademe et la région) afin de desservir, à l’orée de 2025, 10 000 nouveaux logements, dont ceux de la Zac Campus Grand Parc, jouxtant l’hôpital Gustave-Roussy, soit 40 000 en tout sur les 3 communes concernées : L’Haÿ-les-Roses, Chevilly-Larue et Villejuif.

En savoir plus