Archives du blog

Malakoff Médéric Humanis dévoile son projet d’entreprise « Engagement 2022 » @MalakoffMH

Source : Malakoff Médéric Humanis

Malakoff Médéric Humanis, groupe leader de la protection sociale complémentaire, présente son projet d’entreprise « Engagement 2022 ». Découvrez dès maintenant les nouvelles ambitions, projets, et les stratégies du groupe. 

malakoff

Depuis le 1er janvier 2019, de nombreuses étapes ont été franchies dans la constitution du nouveau Groupe : simplification de la gouvernance politique (une structure prudentielle unique au 1er janvier 2020, approuvée lors des assemblées générales des 25 et 26 juin derniers), organisation de l’ensemble des directions opérationnelles, déploiement d’une offre commerciale unifiée en avril et mise en place d’un guichet unique pour les courtiers dès janvier, définition d’une raison d’être et élaboration d’un projet d’entreprise présenté à l’ensemble des collaborateurs du Groupe en juin 2019.

Reposant sur un mode de management participatif, le projet d’entreprise s’articule autour de quatre ambitions fortes :

Être le partenaire préféré des entreprises avec l’offre la plus complète du marché, construite sur un triptyque qui associe garanties, services et accompagnement social.
Être un acteur engagé. Acteur de l’économie sociale et solidaire, Malakoff Médéric Humanis porte un engagement sociétal fort. Le Groupe est investi sur les sujets du handicap, du cancer, des salariés aidants et du bien vieillir. Un budget annuel de 153 millions d’euros est dédié à ces problématiques.
Être un groupe en transformation permanente, en investissant dans l’innovation, le digital et la data pour transformer les modes de fonctionnement internes, et proposer des parcours et une expérience client uniques. Pour accélérer sa transformation, le Groupe mise sur une utilisation accrue du digital et de la data (100 millions d’euros d’investissement) et la construction de partenariats avec des start-up. A cette fin, un fonds d’investissement doté de 150 millions d’euros a été créé en 2018.
– Être un groupe solide et performant. Avec plus de 6 milliards d’euros de fonds propres et un ratio de solvabilité de 306 % (avec mesures transitoires), Malakoff Médéric Humanis est solide financièrement. Pour pérenniser cette solidité et s’assurer une performance durable, le Groupe travaille à l’amélioration de ses résultats techniques, à la réduction de ses frais généraux et à l’atteinte des objectifs du second Contrat d’Objectifs et de Moyens fixés par l’Agirc-Arrco.

En savoir plus sur la stratégie du groupe…

Lire aussi :

Déploiement du permis d’expérimenter : découvrez les acteurs de l’immobilier qui s’engagent @Min_Territoires #Mipim2019

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Lors du Mipim, le ministre de la Ville et du Logement a signé un Appel à Manifestation d’intérêt aux côtés des foncières, des EPA, et des promoteurs. Celui-ci repose sur l’accompagnement des acteurs par l’administration et ses établissements publics et un soutien financier à l’ingénierie dans le cadre du permis d’expérimenter. Qui sont les acteurs engagés ?

Résultat de recherche d'images pour "ministere cohesion territoire"

Depuis mars une ordonnance et son décret d’application autorisent désormais les maîtres d’ouvrage à proposer des solutions innovantes en matière de construction, différentes de celles jusqu’alors imposées par le code de la construction, sous réserve de démontrer l’équivalence des solutions proposées avec les règles existantes. C’est le permis d’expérimenter.

Sur tous les champs d’intervention de la réglementation de la construction – sécurité, accessibilité, santé, thermique, … – le gouvernement et les professionnels ont fait le constat que beaucoup de règles prescrivaient un moyen unique pour construire et rénover les villes et territoires, parfois inadapté à l’évolution des techniques et des besoins des français. Elle empêche que des innovations, qui rempliraient les mêmes fonctions, puissent être utilisées. Avec cet appel à manifestation, l’administration devient une administration de projets pour accompagner des acteurs.

Voici un aperçu des acteurs qui s’engagent :
– Covivio
– Altarea Cogedim
– Gecina
– Icade
– La FPI
– Emerige
– Nexity
– Kauffman and Broad
– …
Consulter la suite ici…

Lire également :

Caisse des Dépôts : son engagement en faveur du climat en 4 chiffres clés @caissedesdepots

Source : Caisse des Dépôts

La Caisse des dépôts est engagée en faveur du climat. En effet, son action s’illustre avec des projets favorisant la TEE qu’ils financent dans tous les territoires et par la gestion responsable de leurs portefeuilles d’actifs financiers. Voici ci-dessous les 4 chiffres clés de son engagement… 

Accueil
10 % : c’est le seuil maximal de chiffre d’affaires lié au charbon des entreprises dans lesquelles nous investissons. Pour ce qui est du charbon thermique (servant à produire de l’énergie), la Caisse des Dépôts est sur la voie du désengagement total. Pour cela, une politique d’exclusion plus drastique est mise en place dès 2019.

– 54 % : c’est la diminution de l’empreinte carbone de nos obligations d’entreprises. Depuis 2014, l’empreinte carbone du portefeuille d’actions cotées de la Caisse des Dépôts a été réduite de 37 % et celle des obligations d’entreprises de 54 %. Concernant l’immobilier de placement, la cible – diminution de 38 % de la consommation énergétique d’ici 2030 – a déjà été atteinte pour moitié

16 Md€ : ce sont les financements prévus pour la Transition écologique et énergétique (TEE) d’ici 2020. Après avoir investi 18 Md€ au cours des 4 dernières années, la Caisse des Dépôts s’est engagée à mobiliser 16 Md€ d’ici 2020, sous forme de prêts et d’investissements en fonds propres déployés par la Banque des Territoires et Bpifrance, afin de soutenir les projets ayant un impact positif sur le climat.

 : notre engagement actionnarial aligné avec l’objectif 2° . Au premier semestre 2019, la Caisse des Dépôts lancera une nouvelle enquête d’ampleur auprès des entreprises dont elle est actionnaire, en particulier celles qui exercent dans les secteurs liés à la production ou à la consommation importante d’énergies fossiles.
>>> Plus d’informations ici…

Lire également :

CDC Habitat entre au capital de Maisons & Cités @CDC_Habitat @maisonsetcites

Source : CDC Habitat

maisons & cités                 cdc-habitat.jpg

CDC Habitat entre au capital de Maisons & Cités, entreprise d’habitat social responsable.

CDC Habitat s’engage aux côtés de Maisons & Cités pour la rénovation des cités minières. Le Conseil d’administration d’EPINORPA (Etablissement public de gestion immobilière du Nord Pas de Calais) a approuvé ce jour l’entrée de CDC Habitat au capital de Maisons & Cités, 1er bailleur social des Hauts-de-France et propriétaire d’un patrimoine de plus de 63 000 logements. Le pacte d’actionnaires, signé pour dix ans, prévoit une cession par EPINORPA de 34 % du capital de Maisons & Cités à CDC Habitat pour permettre la réalisation d’un ambitieux programme de renouvellement urbain et d’économie d’énergie dans les cités minières.

Maisons & Cités se félicite de cet accord qui lui donne les moyens financiers et opérationnels d’améliorer concrètement et rapidement le confort et le cadre de
vie des habitants des cités minières. Il est l’aboutissement d’une longue démarche, initiée en juin 2016 avec la mission Subileau, qui a permis d’ébaucher un véritable projet territorial pour le bassin minier. Celui-ci se concrétise aujourd’hui grâce à une mobilisation unanime de toutes les parties prenantes.

Un objectif : 20 000 logements rénovés en 10 ans
Dans le cadre du plan d’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier (ERBM), Maisons & Cités va pouvoir doubler le rythme actuel de rénovation des logements des cités minières avec un objectif de 20 000 logements en 10 ans.

Pour lire la suite, cliquez ici

Retrouvez aussi :