Archives du blog

Strasbourg : vers la transformation de la biomasse en hydrogène vert dès 2021 @R_GDS_

Source : R-ENR

R-ENR, filiale du distributeur de gaz strasbourgeois R-GDS, a conclu un partenariat avec l’entreprise innovante Haffner Energy pour développer et valoriser un procédé novateur de thermolyse de la biomasse. R-HYNOCA, la co-entreprise créée à cet effet, prépare la construction d’un démonstrateur industriel qui permettra dès 2021 d’alimenter en hydrogène vert des flottes de véhicules à zéro émission : une première mondiale.

L’hydrogène occupe une place prééminente parmi les énergies d’avenir. Ses principaux atouts sont bien connus : une densité énergétique trois fois supérieure à celle de l’essence, et surtout aucune émission de carbone ni de poussières lors de sa combustion. En brûlant ou lors de son utilisation dans les piles à combustibles, l’hydrogène ne produit en effet rien d’autre que de l’énergie et de la vapeur d’eau, ce qui le qualifie comme vecteur énergétique hautement performant et propre – idéal pour alimenter des véhicules zéro émissions. Il reste cependant à résoudre la problématique de son mode de production qui est encore très émissif en CO2 car plus de 95% de l’hydrogène actuellement consommé par l’industrie provient du reformage d’hydrocarbures fossiles, notoirement incompatible avec la transition écologique.

Pour faire de l’hydrogène une solution au triple défi énergétique, climatique et économique, il est par conséquent indispensable de décarboner de manière compétitive son mode de production. A ce jour, la technologie la plus vertueuse pour y parvenir est l’électrolyse de l’eau à partir d’électricité solaire ou éolienne, un procédé maîtrisé de longue date, mais produisant un hydrogène malheureusement coûteux.

Résoudre l’équation de l’efficacité énergétique et du coût de production
Le procédé HYNOCA® développé par Haffner Energy, entreprise récente issue du bureau d’ingénierie Soten, basée à Vitry-le-François, s’appuie sur la thermolyse de la biomasse et le vapocraquage du gaz produit, pour obtenir de l’hydrogène pur à 99,97%. Ce procédé, qui constitue une rupture par rapport aux technologies dominantes de l’industrie, permet de produire de l’hydrogène décarboné avec un rendement énergétique proche de 70%. Un prototype qui fonctionne depuis plusieurs mois à Vitry-le-François, au siège de Haffner Energy, a permis d’apporter la preuve du concept et confirmer la stabilité du procédé ainsi que ses performances. C’est ce même procédé qui sera déployé pour la première fois à Strasbourg, pour produire à échelle industrielle de l’hydrogène non carboné.

Lire la suite

1er parc photovoltaïque dans le Lot de la Compagnie nationale du Rhône (CNR) @caissedesdepots

    Source :  caisse des dépôts

Les 11 520 panneaux solaires du parc photovoltaïque de la Compagnie nationale du Rhône (CNR) de Gramat (Lot) viennent de produire leurs tout premiers kilowatts heure ! Ce nouveau parc illustre l’engagement de la CNR dans les énergies d’avenir aux côtés et au service des territoires.

Le projet, lauréat de l’appel d’offres national de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour les installations photovoltaïques de grande taille, a été mené par la CNR en lien avec les acteurs locaux :

  • des entreprises locales et régionales se sont chargées des infrastructures ;
  • le parc est situé sur une ancienne décharge municipale, réhabilitée par la collectivité.

Les premiers kWh ont été injectés sur le réseau le 23 juillet, avant la mise en service définitive du parc qui aura lieu en septembre, après les phases de test. Le parc de Gramat produira 7 gigawatts heure par an, soit la consommation électrique de 2 900 habitants, et permettra d’éviter le rejet de 4 660 tonnes de CO2. Le développement du parc a nécessité un investissement de 4,6 M€. La Caisse des Dépôts, actionnaire de la CNR, entera au capital de la société de projet à hauteur de 50% en septembre.

Depuis le début des années 2000, la CNR, dont le premier métier est de produire de l’hydroélectricité, se diversifie dans les énergies renouvelables. Elle a ainsi mis en service sa première centrale photovoltaïque en 2008 sur le toit de sa centrale hydroélectrique de Bollène (Vaucluse), et a développé depuis 28 centrales solaires.

Aujourd’hui, la CNR envisage de nouvelles formes de parcs solaires…lire la suite…

Nouvelles énergies et stations-service : quelles évolutions ? @_Apur_

Source : APUR

Couvrant 59 hectares de la Métropole du Grand Paris, les 402 stations-service distributrices de carburant installées dans l’espace urbain doivent faire face à des mouvements de fond.

Aujourd’hui, sur ce territoire, seules 11 stations publiques distribuent du GNV/BioGNV et 4 proposent un avitaillement en hydrogène aux véhicules routiers. Les objectifs annoncés pour l’amélioration de la qualité de l’air et l’arrivée de nouveaux véhicules, dotés de motorisations décarbonées et silencieuses, exigent de pouvoir fournir de nouvelles énergies et donc de développer les infrastructures adaptées pour amplifier cette montée en puissance.  7 106 bornes de recharge électrique sont installées sur le territoire, dont 2 185 sont opérationnelles et 4 921 en attente de remise en service, ce qui constitue un maillage déjà très important pour cette offre nouvelle.

L’Apur, qui avait déjà réalisé un suivi de l’évolution il y a 5 ans, a souhaité le mettre à jour et l’enrichir des possibilités pour ces stations de s’ouvrir à de nouveaux carburants ; il s’agira aussi d’imaginer leur évolution vers des stations « de » services, contribuant à installer un maillage des services urbains nouvelles générations, multi-sites et complémentaire des grandes infrastructures déployées au XXe siècle.

A ce stade, l’étude aboutit à la projection suivante :

…LIRE LA SUITE…

Impacts de la loi ELAN sur l’individualisation des frais de chauffage @osb_smartise

La loi ELAN a été adoptée le 23 novembre et promulguée au JO le 27 novembre 2018.
OCEA Smart Building vous précise ses nouvelles orientations en matière d’Individualisation des Frais de Chauffage.
Article 71 : il modifie principalement les sujets suivants :
  • il exclut les immeubles tertiaires de l’obligation d’individualisation des frais de chauffage. Sinon toutes les copropriétés d’habitation ont bien toujours obligation de mettre en place l’IFC avant le 31 décembre 2019,
  • il rend obligatoire l’individualisation des frais de froid collectifs,
  • il permet d’exclure les bâtiments pour lesquels le coût du comptage serait supérieur aux économies attendues.
Il est prévu un decret d’application qui définira le seuil d’exonération (seuls les bâtiments très performants- d’étiquette DPE A et éventuellement une partie du B-  seront exclus, soit 10% du parc national).
Le décret est attendu sous six mois selon le Gouvernement.

Lire la suite

31% de la consommation électrique des Français est renouvelable au 2e trimestre ! @ser_enr

Source : Syndicat des énergies renouvelables

Du jamais vu depuis 1960 ! Plus de 30% de la consommation électrique des Français  est renouvelable au 2e trimestre 2018. 

Résultat de recherche d'images pour "syndicat energies renouvelables"

Selon des informations officielles transmises par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE, le taux de couverture de la consommation électrique par les énergies renouvelables s’élève, pour le deuxième trimestre 2018, à 31 %. Ce résultat, inédit depuis les années 1960, a été atteint grâce à la combinaison de trois facteurs :
– une production hydroélectrique importante, qui permet de couvrir autour de 20 % de la consommation électrique française ;
– une production des filières éolienne, solaire photovoltaïque et bioénergies conséquente, élevant le taux de couverture de la consommation par ces filières à un niveau qui, jusqu’à présent, n’a jamais été atteint, de l’ordre de 10% ;
– un deuxième trimestre qui se caractérise traditionnellement par une demande moins élevée que durant les mois d’automne et d’hiver.
Les détails de ces résultats seront publiés en septembre 2018 dans le Panorama de l’électricité renouvelable au 30 juin 2018, réalisé par l’ADEeF, Enedis, RTE et le SER.

>>> Télécharger le communiqué de presse

Retrouvez sur un même sujet :