Archives du blog

La SEMOP Amiens Energies a finalisé le financement du réseau de chaleur urbain d’Amiens @cmarkea

La Société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP) Amiens Energies a finalisé le financement du réseau de chaleur urbain de la ville d’Amiens. 

SEMOP amiens energies.PNG

La Société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP), Amiens Énergies, développe et exploite, par délégation de service public, le réseau de chaleur urbain de la Ville d’Amiens. Dotée d’un capital de 8 millions d’euros, cette société est détenue à 51 % par Engie Cofely, 34 % par la Ville d’Amiens et 15 % par la Banque des Territoires.

Le contrat de financement de la SEMOP Amiens Energies pour la réalisation du réseau de chaleur urbain de la ville d’Amiens a été récemment signé à Amiens par l’ensemble des parties prenantes.

La SEMOP Amiens Energies est donc en ordre de marche pour réaliser ses investissements. La Caisse d’Epargne Hauts de France et Unifergie ont co-arrangé une dette bancaire long terme de 36 M€ avec la participation d’ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels qui complète le pool bancaire. Ce financement vient compléter les ressources de la SEMOP (apports des actionnaires, subventions…) qui permettront d’accélérer la réalisation des investissements, tels que les moyens de production de chaleur et le réseau souterrain. Le montant total des investissements s’élève à 82
M€.

En 2020, le réseau chauffera et transportera de l’eau sur 40 kilomètres dans la ville d’Amiens pour alimenter des parcs de logement et des bâtiments publics. La production sera principalement d’origine renouvelable, avec un dispositif de chaufferies Biomasse (12 MW), une pompe à chaleur sur eaux usées de la station d’épuration d’Ambonne (15 MW), des pompes à chaleur en géothermie ainsi que des centrales de cogénération de dernière génération.

—> Consulter le communiqué de presse

Copropriété : l’explosion des charges n’est pas une fatalité pour Enerlis @ENERLIS_FR

Source : Enerlis

Enerlis, société de services en efficacité énergétique et environnementale, a souhaité partager sa vision concernant la hausse des charges de copropriété. 

logo-ENERLIS-SS3E

Pour Enerlis, l’explosion des charges de copropriété n’est pas une fatalité. En matière de rénovation énergétique et de maîtrise des charges courantes, il existe de très nombreuses solutions : Isolation thermique et calorifugeage, réglage et monitoring des installations, remplacement de chaudière, équipements thermostatiques au niveau des appartements, renégociations des abonnements ou achats des fluides, relamping en Led des parties communes, mise en oeuvre de solutions d’énergies renouvelables… Le livre blanc publié en 2018 par l’Abécédaire des Institutions intitulé Comment penser la baisse des charges locatives en donne une vision exhaustive et nourrie de nombreux exemples.

D’ailleurs, la Société Enerlis propose aux copropriétés, aux acteurs du logements social, et aux collectivités, des solutions permettant de financer la totalité des travaux grâce à la mobilisation d’aides et subventions mises à disposition par les pouvoirs publics français et européens et le tiers-investissement.

>>> Pour en savoir plus sur Enerlis, cliquez ici

Lire également :

Grenoble : en route vers 100 % d’énergies renouvelables pour 2033 ? @FedEpl

Source : Servir le public

Grenoble-Alpes-Métropole a pour projet de mettre en place un chauffage urbain alimenté à 100% par des énergies renouvelables pour 2033.

EPL-Servir-le-public

Le 1er juillet 2018, Grenoble-Alpes Métropole valide le nouveau contrat de délégation de service public (DSP) pour la gestion du chauffage urbain, le confiant, une nouvelle fois, à la Compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise (CCIAG). Cette Saem présente, il est vrai, le profil idoine, forte d’un compagnonnage qui dure depuis le début des années 1960 ! Mais, dans un contexte de transition écologique particulièrement choyée par les élus grenoblois, la copie du délégataire historique de la métropole a fait l’objet d’une dissection poussée. Un argument de poids a fait pencher la balance : 87 % d’énergies renouvelables et de récupération composeront le mix énergétique de la CCIAG dès 2022 et 100 % à l’horizon 2033.

Pour ce faire, la Compagnie de chauffage a décidé de sensibiliser l’opinion publique en créant une nouvelle marque : MétroChaleur. La campagne de communication a été lancée début octobre pour marquer le fait que la métropole allait changer d’ère.

La suite de l’article ici…

Lire également :

Enerlis vous accueille sur le @salondesmaires #SMCL @ENERLIS_FR

 

 

 Enerlis vous accueille du 20 au 22 Novembre prochain sur le Salon des Maires et des collectivités Locales (stand – J55 – Pavillon 3)

 « Autonomie énergétique pour votre ville et financement des travaux ? Enerlis s’occupe de tout ! »

L’équipe d’Enerlis vous présentera ses solutions visant à améliorer l’efficacité énergétique et environnementale de vos bâtiments et ainsi, diminuer le coût de vos factures :

  • audit, conseil et ingénierie ;
  • étude de financement et subventions réglementaires ;
  • solutions d’efficacité énergétique et environnementale ;
  • solutions d’intelligence énergétique ;
  • exploitation et maintenance.

Cet événement majeur pour les collectivités et leurs acteurs est un moment privilégié pour échanger durant 3 jours sur les enjeux liés à la transition et l’efficacité énergétique.

Il réunira à Paris Expo – Porte de Versailles plus de 58 000 visiteurs autour de 800 exposants.

A cette occasion, nous organisons sur notre stand, Mercredi 21 Novembre entre 11h et 13h, une dégustation de jambon à la coupe à laquelle nous sommes heureux de vous convier.

RDV sur notre stand – J55 – Pavillon 3.

Angers : la chaufferie urbaine à Monplaisir c’est pour bientôt ! @AngersAgglo @BanqueDesTerr @ENGIEgroup ‏

Source : Angers Loire Métropole

La société des énergies renouvelables de Monplaisir est née en préalable à la construction d’une chaufferie bois, qui permettra à partir d’octobre 2021 de chauffer et alimenter en eau chaude 2800 logements du quartier et l’ensemble des équipements.

Résultat de recherche d'images pour "angers loire métropole"

Il s’agissait, pour Angers Loire Métropole, Engie Réseaux et la Banque des territoires, de signer les statuts préalables à la création de la société qui aura la responsabilité, dans un premier temps, de construire la future chaufferie bois du quartier: la Société des énergies renouvelables de Monplaisir (Serem).

Cet équipement alimentera en chauffage et en eau chaude sanitaire 2800 logements du quartier ainsi que l’ensemble des équipements (écoles, piscine, gymnase…) et l’entreprise Scania. C’est d’ailleurs sur l’une de ses parcelles, située à l’angle des boulevards de l’Industrie et de Monplaisir, que la chauffera entrera en fonction en octobre 2021.

En savoir davantage…