Archives du blog

Enerlis vous accueille sur le @salondesmaires #SMCL @ENERLIS_FR

 

 

 Enerlis vous accueille du 20 au 22 Novembre prochain sur le Salon des Maires et des collectivités Locales (stand – J55 – Pavillon 3)

 « Autonomie énergétique pour votre ville et financement des travaux ? Enerlis s’occupe de tout ! »

L’équipe d’Enerlis vous présentera ses solutions visant à améliorer l’efficacité énergétique et environnementale de vos bâtiments et ainsi, diminuer le coût de vos factures :

  • audit, conseil et ingénierie ;
  • étude de financement et subventions réglementaires ;
  • solutions d’efficacité énergétique et environnementale ;
  • solutions d’intelligence énergétique ;
  • exploitation et maintenance.

Cet événement majeur pour les collectivités et leurs acteurs est un moment privilégié pour échanger durant 3 jours sur les enjeux liés à la transition et l’efficacité énergétique.

Il réunira à Paris Expo – Porte de Versailles plus de 58 000 visiteurs autour de 800 exposants.

A cette occasion, nous organisons sur notre stand, Mercredi 21 Novembre entre 11h et 13h, une dégustation de jambon à la coupe à laquelle nous sommes heureux de vous convier.

RDV sur notre stand – J55 – Pavillon 3.

Angers : la chaufferie urbaine à Monplaisir c’est pour bientôt ! @AngersAgglo @BanqueDesTerr @ENGIEgroup ‏

Source : Angers Loire Métropole

La société des énergies renouvelables de Monplaisir est née en préalable à la construction d’une chaufferie bois, qui permettra à partir d’octobre 2021 de chauffer et alimenter en eau chaude 2800 logements du quartier et l’ensemble des équipements.

Résultat de recherche d'images pour "angers loire métropole"

Il s’agissait, pour Angers Loire Métropole, Engie Réseaux et la Banque des territoires, de signer les statuts préalables à la création de la société qui aura la responsabilité, dans un premier temps, de construire la future chaufferie bois du quartier: la Société des énergies renouvelables de Monplaisir (Serem).

Cet équipement alimentera en chauffage et en eau chaude sanitaire 2800 logements du quartier ainsi que l’ensemble des équipements (écoles, piscine, gymnase…) et l’entreprise Scania. C’est d’ailleurs sur l’une de ses parcelles, située à l’angle des boulevards de l’Industrie et de Monplaisir, que la chauffera entrera en fonction en octobre 2021.

En savoir davantage…

 

Ile-St-Denis Ecoquartier UNIVERSEINE : livraison du 1er programme de logements @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

Vinci Immobilier a récemment livré l’immeuble Synopsis, 1er programme de logements au sein de l’îlot 2 de l’écoquartier UNIVERSEINE. 

Vinci Immobilier

SYNOPSIS s’inscrit dans le vaste projet urbain UNIVERSEINE. Cet écoquartier a été retenu comme un des sites recevant le village olympique des JO 2024. Les prochaines constructions de logements qui verront le jour à la suite de celles de l’ilot 2 seront les infrastructures qui accueilleront les athlètes.

Conçue par l’agence Reichen & Robert & Associés, cette résidence contemporaine est composée de 45 logements, du studio au T5.
Dans le respect des enjeux de développement durable, les logements ont été pensés « responsables » : programme certifié RT 2012 +10%, certification NF logement, démarche HQE et énergies renouvelables : panneaux solaires et récupération des eaux de pluie. Les gestes verts (tri sélectif, bornes d’apport volontaire …) feront également partie du quotidien des résidents.

Consulter la suite de l’article…

Lire aussi :

Trophées des Eco-Maires : l’exemplarité ultramarine se démarque @localtis

Source : caisse des dépôts des territoires

Le 20 février, l’hôtel de Lassay à l’Assemblée nationale a traditionnellement accueilli la cérémonie de remise des trophées Eco Actions à des collectivités pour leurs actions innovantes sur le plan environnemental. Organisé par les Eco-Maires avec l’appui de réseaux d’élus comme Villes de France, l’AMF ou l’Association des maires ruraux (AMRF), ce concours a distingué, parmi environ 200 dossiers reçus, dix collectivités dans sept catégories et quatre dans les outre-mer (concours des outre-mer durables).

Le premier prix a été attribué à la ville de Rosny-sous-Bois pour récompenser l’écoconstruction de son école des Boutours. Cette municipalité de Seine-Saint-Denis a fait un effort de maîtrise d’œuvre, sans qu’une réglementation ne l’impose, en ayant recours à des matériaux biosourcés (bois, briques de terre crue). Choix suffisamment rare pour être souligné dans le cas d’un établissement recevant du public (ERP), les murs de la seconde école, qui fut construite sur les fondations d’une ancienne halle de marché, intègrent de la paille porteuse. Une réalisation reconnue pour être l’un des exemples les plus aboutis d’écoconstruction de bâtiments scolaires, qui a déjà tapé dans l’œil des jurys d’autres concours (édition 2017 de la Capitale française de la biodiversité, voir notre article du 3 octobre 2017).

En savoir plus

Engagement de 3 SEM pour le développement des énergies renouvelables @FedEpl

Source : Servir le public

3 Sem s’engagent pour le développement des Énergies Renouvelables, Énergies Posit’if, SDESM Énergies et SIP’EnR.

EPL-Servir-le-public

Le partenariat, scellé par une convention de partenariat signée par les 3 Sem avec l’association Énergie partagée, leur permettra de mutualiser leurs compétences dans le but d’accompagner des projets menés par des citoyens et des collectivités locales.

Les acteurs s’engagent ainsi à « promouvoir l’investissement participatif, véritable atout pour mobiliser l’épargne privée et [à] financer les projets locaux tout en renforçant la démocratie locale », lit-on dans le communiqué de presse. Pour accompagner ces projets, les Sem Énergies Posit’if, SDESM Énergies et SIP’EnR proposent leur ingénierie. En tant qu’acteurs territoriaux de développement et d’investissement dans les énergies renouvelables, elles souhaitent offrir « des solutions opérationnelles aux collectivités et aux citoyens pour accélérer le développement des énergies renouvelables et la transition énergétique ».

Il est vrai que le temps presse. La Région Île-de-France, présente lors de la signature, fixe pour objectif de passer d’ici à 2020 de 5 à 11 % la production d’énergies à partir d’ENR.

Lire la suite…

A lire aussi :