Archives du blog

Ile-St-Denis Ecoquartier UNIVERSEINE : livraison du 1er programme de logements @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

Vinci Immobilier a récemment livré l’immeuble Synopsis, 1er programme de logements au sein de l’îlot 2 de l’écoquartier UNIVERSEINE. 

Vinci Immobilier

SYNOPSIS s’inscrit dans le vaste projet urbain UNIVERSEINE. Cet écoquartier a été retenu comme un des sites recevant le village olympique des JO 2024. Les prochaines constructions de logements qui verront le jour à la suite de celles de l’ilot 2 seront les infrastructures qui accueilleront les athlètes.

Conçue par l’agence Reichen & Robert & Associés, cette résidence contemporaine est composée de 45 logements, du studio au T5.
Dans le respect des enjeux de développement durable, les logements ont été pensés « responsables » : programme certifié RT 2012 +10%, certification NF logement, démarche HQE et énergies renouvelables : panneaux solaires et récupération des eaux de pluie. Les gestes verts (tri sélectif, bornes d’apport volontaire …) feront également partie du quotidien des résidents.

Consulter la suite de l’article…

Lire aussi :

Trophées des Eco-Maires : l’exemplarité ultramarine se démarque @localtis

Source : caisse des dépôts des territoires

Le 20 février, l’hôtel de Lassay à l’Assemblée nationale a traditionnellement accueilli la cérémonie de remise des trophées Eco Actions à des collectivités pour leurs actions innovantes sur le plan environnemental. Organisé par les Eco-Maires avec l’appui de réseaux d’élus comme Villes de France, l’AMF ou l’Association des maires ruraux (AMRF), ce concours a distingué, parmi environ 200 dossiers reçus, dix collectivités dans sept catégories et quatre dans les outre-mer (concours des outre-mer durables).

Le premier prix a été attribué à la ville de Rosny-sous-Bois pour récompenser l’écoconstruction de son école des Boutours. Cette municipalité de Seine-Saint-Denis a fait un effort de maîtrise d’œuvre, sans qu’une réglementation ne l’impose, en ayant recours à des matériaux biosourcés (bois, briques de terre crue). Choix suffisamment rare pour être souligné dans le cas d’un établissement recevant du public (ERP), les murs de la seconde école, qui fut construite sur les fondations d’une ancienne halle de marché, intègrent de la paille porteuse. Une réalisation reconnue pour être l’un des exemples les plus aboutis d’écoconstruction de bâtiments scolaires, qui a déjà tapé dans l’œil des jurys d’autres concours (édition 2017 de la Capitale française de la biodiversité, voir notre article du 3 octobre 2017).

En savoir plus

Engagement de 3 SEM pour le développement des énergies renouvelables @FedEpl

Source : Servir le public

3 Sem s’engagent pour le développement des Énergies Renouvelables, Énergies Posit’if, SDESM Énergies et SIP’EnR.

EPL-Servir-le-public

Le partenariat, scellé par une convention de partenariat signée par les 3 Sem avec l’association Énergie partagée, leur permettra de mutualiser leurs compétences dans le but d’accompagner des projets menés par des citoyens et des collectivités locales.

Les acteurs s’engagent ainsi à « promouvoir l’investissement participatif, véritable atout pour mobiliser l’épargne privée et [à] financer les projets locaux tout en renforçant la démocratie locale », lit-on dans le communiqué de presse. Pour accompagner ces projets, les Sem Énergies Posit’if, SDESM Énergies et SIP’EnR proposent leur ingénierie. En tant qu’acteurs territoriaux de développement et d’investissement dans les énergies renouvelables, elles souhaitent offrir « des solutions opérationnelles aux collectivités et aux citoyens pour accélérer le développement des énergies renouvelables et la transition énergétique ».

Il est vrai que le temps presse. La Région Île-de-France, présente lors de la signature, fixe pour objectif de passer d’ici à 2020 de 5 à 11 % la production d’énergies à partir d’ENR.

Lire la suite…

A lire aussi :

 

 

 

ICF Habitat Nord-Est signe la charte d’engagement EnergieSprong au #CongrèsHLM

Source : ICF Habitat

ICF HABITAT La charte vise à soutenir une dynamique de déploiement à grande échelle de rénovations énergétiques à énergie zéro en logement social.

La France s’est fixé des objectifs ambitieux de diminution de la consommation énergétique du parc immobilier. De nouvelles pistes pour massifier la rénovation énergétique des logements sont explorées, dont la démarche « EnergieSprong ».

Initiée en 2011 aux Pays-Bas, elle vise à coordonner les passations de marchés des bailleurs sur plusieurs années pour faire baisser les coûts des travaux tout en se fixant un cahier des charges ambitieux prévoyant :

  • des exigences « zéro énergie »,
  • des rénovations financées par les économies d’énergies,
  • des travaux réalisés en une semaine en site occupé,
  • et une garantie de la performance énergétique sur 30 ans.

Dans ce contexte, 9 bailleurs sociaux, dont ICF Habitat Nord-Est, 20 fournisseurs de solutions et 6 facilitateurs ont choisi de signer la charte d’engagement d’EnergieSprong pour créer une dynamique collective autour de cette approche dans différents territoires.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

URBASOLAR inaugure la 1ère centrale solaire au sol en Dordogne @urbasolar1

URBASOLAR inaugure la première centrale au sol du département de la Dordogne

Source : Urba Solar

urbasolar

C’est à Faux, en Dordogne qu’a été inaugurée la première centrale solaire de Dordogne en présence de M. le Maire Alain Legal, M. le Député Michel Delpon, M. le Sénateur Bernard Cazeau, M. le Vice-Président du Sénat Claude Bérit-Débat, Mme la Préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, et des équipes d’Urbasolar, aux côtés de nombreux élus, ainsi que des habitants de la commune.

Situé sur les terrains d’un ancien circuit automobile abandonné et d’un ancien de ball-trap, ce projet s’inscrit dans une volonté communale de réhabiliter et dépolluer des terrains fortement impactés et faire du site une vitrine en matière d’énergies renouvelables.

La réalisation du projet a donc été accompagnée de mesures environnementales fortes, avec notamment la création d’habitats favorables aux papillons, la mise en place de clôtures avec passages à faune, la réalisation de boisements compensateurs ou encore le balisage des zones mésophiles à préserver.

Ce parc de 16 ha, équipé de 40 920 modules français, développe une puissance de 11.5 MWc, et produira chaque année l’équivalent de la consommation de 5 000 foyers (hors chauffage).

C’est le spécialiste français du photovoltaïque URBASOLAR qui a développé, financé et construit cette centrale solaire exemplaire. Il en assurera l’exploitation depuis son centre de supervision de Montpellier.

…en savoir plus…

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce