Archives du blog

1er bus 100 % électrique à Rennes @metropolerennes

Source : Métropole de Rennes

Après avoir circulé à l’occasion d’inOut, en mars, un premier bus 100 % électrique a été mis en service sur la ligne 12, le 2 mai 2018. A partir de cet été, toute la ligne en sera équipée.

« Bienvenue dans le premier bus électrique du réseau Star.» Cette petite phrase, Regis Goethal, de Keolis Rennes, l’aura répété de nombreuses fois, mercredi 2 mai. A 7h08, le premier Bluebus, issu du partenariat d’innovation signé entre Rennes Métropole et BlueSolutions, filiale de Bolloré, était mis en service sur la ligne 12, entre Grand Quartier et La Poterie. Certains sont indifférents, d’autres commentent : « Ca y est ? Je l’ai raté en mars !», « C’est plus doux », « Les couleurs ont changé ». Le Bluebus porte en effet les couleurs à venir de la flotte de bus.

Expérimenter les bus électriques répond à l’un des objectifs du Plan climat-air-énergie territorial de Rennes Métropole : 70 % des déplacements sur le réseau de transports collectifs en mode décarboné à l’horizon 2024. Le Bluebus a été configuré pour répondre aux attentes de la métropole. Un « 12 mètres » standard, de même capacité que ceux qui circulent actuellement sur le réseau Star, mais avec trois doubles portes et – premier de ce type pour un BlueBus – 100 % électrique, y compris donc le chauffage.

…Lire la suite…

Appel à projets Energie+ Carbone- : 80 bailleurs sociaux sélectionnés ! @CaissedesDepots

Source : Caisse des Dépôts

La Caisse des Dépôts a récemment présenté un bilan très positif de l’expérimentation du label Energie+ Carbone- (E+C-) dans le logement social.
3 567 logements gérés par 80 bailleurs sociaux ont été sélectionnés à l’issue de ce 1er appel à projets, et ont bénéficié d’une aide financière de 10,4 M€.

 

Caisse des depots

Cette expérimentation a été lancée en mars 2017, grâce à une initiative conjointe de l’État, de la Caisse des Dépôts et de l’Union sociale pour l’habitat (USH).

Le principal enseignement de ce premier bilan : les 80 bailleurs sélectionnés visent des niveaux nettement supérieurs à ceux prévus dans le cadre de l’expérimentation. Pour mémoire, le label E+C- combine la performance énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Autre innovation : le bâtiment est évalué sur la totalité de son cycle de vie, depuis sa construction jusqu’à sa destruction ou son recyclage 50 ans plus tard.

Un second appel à projets sera lancé au cours de l’année 2018. Les logements retenus dans ce cadre – environ 2 400 – bénéficieront du solde de l’enveloppe de financement, soit 9,6 M€.

Rénovation énergétique des bâtiments : le plan d’action du gouvernement @Min_Ecologie @N_Hulot @MezardJacques

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

Nicolas Hulot, Ministre de l’écologie, et Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires, ont dévoilé hier le Plan de Rénovation énergétique des bâtiments afin d’offrir des outils adaptés à toute situation, aussi bien pour les logements que pour les bâtiments tertiaires, publics.

Résultat de recherche d'images pour

Nicolas Hulot a déclaré : « La concertation a permis de mobiliser tous les acteurs de la rénovation sur un objectif commun, la neutralité carbone en 2050, et de se fixer collectivement comme ambition la rénovation de 500 000 logements par an dont la moitié occupée par des ménages aux revenus modestes».

Pour Jacques Mézard : « Notre priorité est de venir en aide aux plus fragiles face au froid. 14% des Français ont froid dans leur logement. Le plan prévoit donc le déploiement d’une rénovation énergétique abordable qui ne laisse personne sur le bord du chemin. ».

Alors que le secteur du bâtiment représente 45 % de la consommation d’énergie finale et 27 % des émissions de gaz à effet de serre, et que 7 millions de logements sont mal isolés, le Gouvernement va accélérer la rénovation énergétique de tous les bâtiments afin de baisser la facture de chauffage des Français, d’augmenter leur pouvoir d’achat, d’améliorer leur confort et de lutter contre le changement climatique.

Avec ce plan, le Gouvernement fait de la rénovation énergétique une priorité nationale avec une mobilisation générale pour réduire notre consommation d’énergie. Le Gouvernement souhaite :

  • Accompagner tous les ménages dans la rénovation de leur logement et lutter en priorité contre la précarité énergétique ;
  • Faire des bâtiments publics des bâtiments exemplaires en matière d’efficacité énergétique ;
  • Créer une nouvelle dynamique de filière pour rénover plus, mieux et moins cher ;
  • Entraîner les territoires par la mobilisation des acteurs locaux

Pour en savoir plus sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments, cliquez ici

A lire également :

#ENR : La Région Nouvelle-Aquitaine soutient la production innovante d’énergies renouvelables @NvelleAquitaine @RegionsdeFrance

Source : Regions-france

Dans l’objectif d’atteindre 32% d’ENR dans la consommation finale du territoire d’ici 2021, La Région Nouvelle-Aquitaine poursuit ses efforts en faveur des énergies renouvelables. Elle lance pour cela un appel à manifestation d’intérêt (AMI) afin de repérer et soutenir les projets innovants en matière de production de ces énergies.

La Région a en effet des objectifs ambitieux en matière d’énergie climat à l’horizon 2020-2021. Elle vise à réduire dans le même temps de 30% les consommations d’énergie et à diminuer de 30% les émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le changement climatique. Elle souhaite aussi intensifier le développement des énergies renouvelables tout en les diversifiant, de façon à porter de 19 à 32% leur part dans la consommation énergétique finale de la Région

Cet AMI répond ainsi à plusieurs ambitions de la Région. Il doit lui permettre d’atteindre et de dépasser les objectifs de la loi de transition énergétique. Celle-ci prévoit à l’horizon 2030 le recours d’une part à 10% minimum de gaz renouvelables dans les réseaux de gaz naturel (premier jalon vers le « 100% gaz verts » visé pour 2050), et d’autre part à 15% de biocarburants (première et seconde générations) dans la consommation régionale de carburants.

Lire la suite

Enedis et la RATP et favorisent le développement des bus électriques @enedis ‏ @GroupeRATP ‏

   Source : ENEDIS

Dans le cadre de la transition énergétique et du renouvellement massif de son parc d’autobus, la RATP va convertir 2/3 de ses centres bus à l’électrique. Pour répondre à ce défi, la RATP et Enedis ont signé aujourd’hui un partenariat pour faciliter la conversion des centres bus à l’électrique.

Cette convention, d’une durée de deux ans, a pour principal objectif de raccorder les centres bus au réseau public de distribution d’électricité afin de recharger les bus électriques qui circuleront à terme sur les lignes de la RATP.

Cette collaboration entre Enedis et la RATP va notamment permettre de :

  • définir des modalités de raccordement optimales des centres-bus en fonction de chacune des configurations rencontrées ;
  • travailler sur le développement de solutions de recharge comme le pilotage de la recharge pour permettre une sollicitation raisonnée du réseau électrique ;
  • partager les connaissances sur l’électromobilité ;
  • garantir le maintien de la qualité de l’énergie distribuée.

…lire la suite…