Archives du blog

Lorsque le serious game incite vos occupants à devenir consom’acteurs @ENGIEgroup #Vertuoz

   Source : ENGIE VERTUOZ

 

Elément fondamental de la sobriété et de la transition énergétique, la sensibilisation aux éco-gestes est le premier pas vers le changement de comportement des occupants d’un bâtiment. Le digital offre à cet égard de multiples opportunités aux gestionnaires de bâtiments tertiaires publics et privés pour accompagner le changement dans les comportements des usagers et réussir un programme d’efficacité énergétique s’inscrivant dans une démarche durable. Les solutions sont nombreuses. Zoom sur une approche qui a particulièrement le vent en poupe : le serious game, via une application mobile.

Différentes études réalisées sur l’impact des programmes de sensibilisation en matière de réduction des consommations énergétiques montrent qu’un consommateur averti réduit de 5 à 15 % sa consommation énergétique. Un chiffre particulièrement intéressant pour les organisations publiques comme privées, amenées à maîtriser leurs dépenses énergétiques et réduire leur impact environnemental global depuis la RT 2012 et en anticipation de la RT 2020.

Ce constat a enclenché en 2015 une dynamique partenariale entre ENGIE Lab Singapour et l’Université Technologique de Nanyang à Singapour. Elle a abouti au lancement de l’application PowerZee, serious game qui encourage ses utilisateurs à réduire leur consommation d’énergie en transformant en jeu la chasse au gaspillage.

« Le serious game est un levier très puissant en termes de sensibilisation des publics et de changement des comportements parce qu’il combine trois leviers : la dimension ludique, interactive et participative » met en exergue Jean-Claude Benisti, responsable du projet au Lab CRIGEN d’ENGIE.

…lire la suite…

@ENGIEgroup exploite toute l’intelligence des bâtiments pour les rendre plus économes, faciles à gérer et efficaces ! @ENGIEgroup #Vertuoz

Source : engie-vertuoz

Vertuoz est un opérateur de bâtiment intelligent qui s’appuie sur une plateforme numérique multi services pour exploiter toutes les données du bâtiment. Multi-sites, multi-fournisseurs et multi-sources de données, Vertuoz rend les bâtiments plus intelligents, plus efficaces et donc plus confortables pour les occupants.

 

Projet d’aménagement pour reconquérir le fleuve et sa vallée : Vallée de la Vilaine @metropolerennes

La Vallée de la Vilaine est un territoire de plus de 3 500 hectares à la nature complexe et étonnante. Conscientes de cette richesse, Rennes Métropole et les sept communes du territoire traversées par le fleuve (Bruz, Chavagne, Laillé, Le Rheu, Rennes, Saint-Jacques-de-la-Lande et Vezin-le-Coquet) ont engagé un vaste projet d’aménagement de la vallée, accompagnées par l’agence d’urbanistes-paysagistes Ter et la coopérative culturelle Cuesta

Il s’agit de valoriser ce territoire aujourd’hui méconnu, vaste espace autour de l’eau, de révéler ses paysages et ses milieux naturels et de rendre plus accessibles la Vilaine, ses affluents et ses étangs. Le projet permettra de réaliser des parcours de promenade continue de Rennes à Laillé, avec notamment la voie des rivages.

Les aménagements de la voie des rivages ont démarré en octobre 2018 au nord, à la Prévalaye, avec la création de cheminements multi usages. Ils se poursuivront au deuxième semestre 2019 de Saint-Jacques-de-la-Lande (site de la Pérelle) à Bruz (écluse de Mons), en passant par Chavagne, secteur où les études préparatoires sont en cours. Un site d’accueil du public sera également aménagé à Laillé.

Enjeu urbain et enjeu social

Avec le projet d’aménagement « Vallée de la Vilaine », le premier enjeu est de révéler des lieux à la fois uniques et méconnus, en redonnant toute sa place à la Vilaine dans la métropole rennaise. C’est un enjeu urbain de reconquête du paysage. La vallée de la Vilaine invite à la déambulation et à l’exploration de lieux insoupçonnés du territoire. L’eau redevient un axe structurant du développement du territoire métropolitain.

C’est aussi un enjeu social. La Vilaine, ses affluents et les rivières invitent à souffler et à faire une pause. À déployer serviettes et parasols sur les plages, à sortir les vélos sur les chemins de halage, à profiter d’une balade en canoë et des soirées d’été sur les terrasses des guinguettes. Cette promesse de dépaysement guide l’action de Rennes Métropole. Cette démarche partenariale menée avec sept communes esquisse le long du fleuve un maillage d’activités sportives et de loisirs, de milieux naturels riches et d’espaces agricoles à préserver.

 …lire la suite…

des navettes autonomes sur le campus de Rennes 1 @metropolerennes

  Source : Rennes-Métropole

Ce jeudi 15 novembre 2018, Rennes Métropole a mis en circulation les premières navettes autonomes sur le territoire métropolitain. C’est le campus de Beaulieu (Université de Rennes 1) qui a été choisi pour mener cette expérimentation qui doit durer jusqu’à fin juin 2019.

Cette expérimentation de navettes autonomes sur un campus universitaire s’inscrit dans le projet « Mobilités intelligentes » porté par Rennes Métropole et l’écosystème rennais d’innovation, retenu par l’État dans le cadre de la première phase de l’appel à manifestations d’intérêts « Territoires d’innovation de grande ambition » (TIGA) du Programme d’investissements d’avenir.

Ce projet a pour ambition de faire du territoire rennais un laboratoire d’innovations et d’expérimentations pour optimiser les infrastructures existantes, développer une mobilité décarbonée et fluidifier les déplacements grâce au numérique.

«  Pour la première fois, des navettes autonomes vont être pleinement intégrées à un réseau de transports en commun. C’est une fierté. Rennes Métropole continue ainsi à s’affirmer comme un territoire d’innovation et d’expérimentation, au service des déplacements du quotidien et préfigurant les mobilités de demain. « 

Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole

…lire la suite…

Rennes-Métropole : naissance d’Energi’V, SEM dédiée aux énergies renouvelables @metropolerennes

   Source : Rennes-Métropole

Trois acteurs majeurs de la transition énergétique – dont Rennes Métropole – créent une société d’économie mixte (SEM) pour booster la production d’énergie renouvelable en Ille-et-Vilaine. Des projets sont sur la table.

La production d’énergie renouvelable progresse en Ille-et-Vilaine. Mais doucement et encore bien loin des objectifs fixés pour répondre à l’urgence climatique. Un chiffre ? Moins de 10 % de l’électricité consommée localement est estampillée renouvelable.

Pour passer à la vitesse supérieure, le syndicat départemental d’énergie d’Ille-et-Vilaine (SDE 35), Rennes Métropole et le Département s’associent au sein d’une société d’investissement public. Sa vocation ? Soutenir les chantiers de production locale d’énergie renouvelable, en panne de ressources pour voir le jour.

Energ’iV prendra des participations minoritaires ou majoritaires dans des projets portés par des collectivités territoriales, des entreprises privées mais aussi des associations et des citoyens. Dès la phase d’études, elle fera profiter les porteurs de projets de son expertise financière, technique et juridique. David Clausse est le directeur général du SDE 35 : « Nous mutualisons nos ressources pour investir dans des projets économiques dont le niveau de rentabilité immédiate n’attire pas forcément les investisseurs privés. Notre engagement crédibilisera ces projets pour leur donner accès plus facilement au crédit bancaire ».

Les projets à financer

…lire la suite…