Archives du blog

« Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » : Le bilan ! @salonsimi

À l’occasion du Salon de l’Immobilier d’entreprise 2018 (SIMI), un bilan des avancées et perspectives de la Charte d’engagement volontaire de la filière du bâtiment à développer des « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » signée il y a un an sous l’impulsion du Ministère de la Cohésion des Territoires et des relations avec les Collectivités territoriales en partenariat avec la Smart Buildings Alliance for Smart Cities (SBA) et l’Alliance HQE-GBC, a été présenté à la profession, jeudi 6 décembre à 11h00.

2018 a été une année de création des outils nécessaires au déploiement des bâtiments connectés. Les acteurs ont désormais à leur disposition pour expérimenter des référentiels techniques et des labels pour valoriser leur démarche, un MOOC et des premiers retours d’expériences. Si le bâtiment connecté est entré dans les esprits, il reste encore une pratique émergente. Quelques freins doivent encore être levés pour faire adopter le bâtiment connecté comme l’ont mis en évidence plusieurs enquêtes récentes.

« En 10 ans, la digitalisation des services, des données et des processus est venue améliorer la vie quotidienne des français. Demain, le logement connecté promet plus de confort, une meilleure qualité de vie et des économies d’énergie simples pour tous. Ces progrès doivent être mis à la portée de tous et la mobilisation de la filière du bâtiment sera incontournable. C’est pourquoi, je proposerai au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique de travailler à une feuille de route pour déployer le bâtiment connecté autour de trois grands chantiers : donner confiance aux usagers, encourager les acteurs à expérimenter et anticiper les mutations de la filière en termes d’emploi et de création de valeur. » déclare Thierry Repentin, Président du Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Energétique.

Lire la suite

+ de 40 000 logements indignes à @marseille #estimation @Abbe_Pierre

   Source : Fondation Abbé Pierre

Révélateur de la situation tendue de l’agglomération en matière d’habitat indigne, la Fondation Abbé Pierre déplore
l’effondrement de deux immeubles à Marseille.

Dénoncée depuis de longues années par la Fondation Abbé Pierre, puis dès mai 2015 par le rapport dit Nicol, établi à la demande du ministère du logement, qui estimait à plus de 40 000 le nombre de logements indignes à Marseille, la faiblesse de la réponse publique est très préoccupante.

Ni le nombre d’arrêtés de péril ou d’insalubrité, ni les dispositifs incitatifs ne sont aujourd’hui à la hauteur de ce défi, dans les immeubles du centre-ville comme dans les grandes copropriétés dégradées à quelques kilomètres de là.

Seule une production massive de logements réellement abordables, dans une métropole connue pour le nombre de villes ne respectant pas la loi SRU, et une action résolue de lutte contre l’habitat indigne, où la mairie, la métropole et l’Etat prennent chacun leurs responsabilités, permettra d’éviter que continue à se jouer chaque jour autant de drames humains.

…en savoir plus…

« Toits d’abord » : la Fondation Abbé Pierre et EDF renouvellent leur partenariat @Abbe_Pierre @EDFofficiel

Source : Fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre renouvelle son partenariat avec EDF afin de lutter contre la précarité énergétique. 

                fondation abbé pierrelogo               EDF

La Fondation Abbé Pierre est engagée dans la lutte contre le mal-logement et, depuis 2005, s’emploie à développer la production de logements abordables et économes en énergie sur l’ensemble du territoire. Depuis 2008, le Groupe EDF s’est associé à cette initiative par un soutien financier au programme « 2000 Toits pour 2000 Familles » puis, en 2012, au programme « Toits d’Abord ».

EDF et la Fondation Abbé Pierre renouvellent cette année leur partenariat jusqu’en 2020 pour donner de nouveaux moyens d’agir au programme « Toits d’Abord ». Soutenu par les pouvoirs publics, ce programme vise à rénover de nouveaux logements destinés aux ménages les plus modestes, avec le concours des associations et des bailleurs sociaux

Lire la suite de l’article

L’Etat et l’ADEME lancent une grande campagne en faveur de la rénovation énergétique @ademe

Le secteur du bâtiment est le plus énergivore avec 45 % de l’énergie finale consommée et est à l’origine de 27 % des émissions de gaz à effet de serre en France. La rénovation est un enjeu majeur de la transition écologique. Dans le cadre du Plan de Rénovation énergétique des bâtiments, présenté en avril 2018 par le Gouvernement, l’Etat et l’Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie lancent aujourd’hui une grande campagne nationale pour mobiliser les Français et les acteurs publics et privés en faveur de la rénovation énergétique.
« Je souhaite que la rénovation énergétique des logements devienne un mouvement de grande ampleur, et pour cela il faut que la rénovation devienne un réflexe pour les Français. La campagne « FAIRE » de l’ADEME permettra de montrer qu’habiter un logement bien isolé et ventilé, ce n’est pas seulement faire des économies, c’est aussi mieux vivre » François de Rugy, Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire.
« Notre priorité est de venir en aide aux plus fragiles face au froid. 14% des Français ont froid dans leur logement. Le plan prévoit donc le déploiement d’une rénovation énergétique abordable qui ne laisse personne sur le bord du chemin. » Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires.
« Les factures de chauffage coutent beaucoup trop cher. Rénover son logement, c’est améliorer son confort de vie au quotidien et augmenter son pouvoir d’achat. Cette signature de la charte FAIRE doit inciter tous les ménages à se saisir des aides publiques de l’État et de l’appui des collectivités territoriales » Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.
« Donner envie, donner confiance, ce sont les maîtres mots de cette nouvelle campagne de mobilisation qui mettra en lumière les bénéfices d’une rénovation énergétique réussie en termes de confort et d’économies financières. Nous voulons montrer qu’il y a tout à gagner à FAIRE pour donner un véritable coup d’accélération à l’amélioration énergétique des logements qui reste le principal levier pour réduire notre impact sur le climat, réduire nos consommations d’énergie et créer de l’emploi sur les territoires. » Arnaud Leroy, Président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

> Lire le communiqué

Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 : découvrez les 11 lauréats ! @ademe

Source : ADEME

L’ADEME a lancé cette année la 4eme édition de son appel à projets  » Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 », afin d’agir en faveur de la réduction de la consommation énergétique des bâtiments.

Ademe

Ces 11 projets ont été sélectionnés car ils sont économiquement viables, écologiquement soutenables et conduisent :
– à l’évolution des chantiers vers une démarche globale exemplaire (du point de vue environnemental, énergétique, économique, qualitatif, etc.)
– au développement de produits et équipements performants pour la rénovation et la construction adaptés à la transition énergétique et écologique (TEE)
– à la prise en compte des interfaces du bâtiment avec son environnement (énergie, déchets, réseaux, environnement, climat, habitants)
– à la réflexion sur le rôle décisionnaire des usagers du bâtiment pour contribuer efficacement à la TEE.

Le bâtiment, secteur clé pour la transition énergétique et écologique

Le secteur du bâtiment représente près de 45% de la consommation énergétique nationale et plus de 25 % des émissions de gaz à effet de serre et génère plus de 42 millions de tonnes de déchets par an.

>>> Consulter la liste des 11 lauréats

Retrouvez sur un même sujet :