Archives du blog

Arkea Banque E&I recrute ! Assistant Chargé d’Affaires Entreprises H/F @cmarkea #emploi

EXE ARKEA 431

 

Métier : Traitement des opérations – Middle office bancaire et assurantiel

Au sein du Groupe Crédit Mutuel Arkéa, le pôle Entreprises et Institutionnels (PEI) conjugue l’enthousiasme et l’expertise et donne à ses collaborateurs l’envie d’entreprendre. Engagés dans le développement des territoires, nous avons l’ambition d’accompagner dans la durée, les entreprises qui nous font confiance.

Dans un environnement bancaire en pleine mutation, enrichir et diversifier notre capital humain constituent un véritable enjeu. Attirer de nouveaux talents, développer les compétences de nos collaborateurs sont les facteurs clés de notre projet stratégique « PEI 2020 ».

Description de la mission

Sous la responsabilité du Directeur de Centre d’Affaires, vous aurez pour missions :

– Assister les Responsables de Clientèle Entreprises dans la gestion et le développement de leur portefeuille
– Participer au montage des dossiers de financement
– Réaliser la mise à jour juridique des dossiers
– Contribuer à l’activité commerciale : gestion des appels entrants, SAV clients
– Participer à la gestion administrative du Centre d’Affaires (courrier…)

Lieu : Paris

-> consulter l’annonce

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’#emploi développé dans les territoires traversés par @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris 

La Société du Grand Paris signe une première convention avec l’EPT Paris-Est-Marne et Bois et le conseil départemental de Val-de-Marne.

Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, Jacques J.P. Martin, maire de Nogent-sur-Marne et président de l’établissement public territorial (EPT) Paris-Est-Marne et Bois, et Christian Favier, sénateur, président du conseil départemental de Val-de-Marne, ont signé hier une convention de partenariat pour le développement de l’emploi dans les territoires de l’EPT traversés par la Ligne 15 Sud du Grand Paris Express. C’est la première convention de ce type à être signée. Elle rend possible la création d’emplois à proximité des chantiers menés dans ce territoire, où seront construites deux gares (Champigny-Centre et Bry – Villiers – Champigny) et un site de maintenance et de remisage des trains. D’autres conventions seront signées sur le réseau du Grand Paris Express dans les prochains mois.

La Société du Grand Paris subventionnera les actions conduites par l’EPT Paris-Est-Marne et Bois, à hauteur de 60 000 euros par an, pour mettre en œuvre ses engagements en faveur de l’insertion et de l’accès à l’emploi. La Société du Grand Paris demande, notamment, à tous les attributaires de ses marchés de dédier un minimum de 5 % des heures de travail aux personnes en insertion (demandeurs d’emplois de longue durée…). L’EPT Paris-Est-Marne et Bois agira en lien avec le conseil départemental du Val-de-Marne, les acteurs locaux de l’emploi, la Société du Grand Paris et les entreprises intervenant sur les chantiers.
200 recrutements locaux sur le territoire de l’EPT Paris-Est-Marne et Bois…Lire la suite…

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

9 propositions pour faire réussir les entreprises @ccifrance

Source : CCI FRANCE

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) veulent mettre l’accent dans leurs propositions aux candidats à l’élection présidentielle sur les facteurs de réussite propres au développement des entreprises :

  • Mieux les accompagner pour assurer leur pérennité
  • Mieux assurer l’égalité d’accès aux services de développement économique
  • Mieux former au plus près des besoins
  • Mieux préparer les décisions publiques

> Découvrir les 9 propositions

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

 

#logement : partenariat entre la Mission Locale du Pays de Cornouaille et Finistère Habitat

  Source : Finistère habitat 

Finistère Habitat et la Mission locale du pays de Cornouaille signent demain, 15 mars 2017, une convention de partenariat dans les locaux de Finistère Habitat. Celle-ci vise à articuler les interventions de la Mission locale du Pays de Cornouaille et de Finistère Habitat au bénéfice des jeunes de 16 à 26 ans, public cible de la Mission locale, dans l’accès et la sécurisation de leur parcours logement en s’assurant d’un accompagnement à l’insertion sociale et professionnelle.

Finistère Habitat s’engage pour apporter une réponse de logement adaptée aux jeunes
Finistère Habitat s’est engagé depuis plusieurs années, notamment au travers de son Agenda 21, à faciliter l’accès au logement des jeunes de moins de 30 ans, une étape majeure dans leur insertion sociale et/ou professionnelle.
Cet engagement est conforme à la politique menée par le Conseil Départemental du Finistère, collectivité territoriale de rattachement de Finistère Habitat. Au travers du Plan Départemental de l’Habitat du Finistère pour la période 2014 – 2020, le Département souligne la nécessité d’ « apporter une réponse adaptée aux besoins des jeunes en insertion sociale et / ou professionnelle », dans l’axe « Favoriser l’accès et le maintien dans un logement ».
L’accès au logement des jeunes est favorisé avec notamment la mise en œuvre de dispositifs permettant la sécurisation de l’accès et du maintien dans le logement, du logement spécifique pour les étudiants, la mise en œuvre d’une politique active de parcours résidentiel permettant la mobilité professionnelle.

La Mission Locale du Pays de Cornouaille accompagne les jeunes de 16 à 26 ans
La Mission Locale du Pays de Cornouaille accompagne les jeunes de 16 à 26 ans, sortis du système scolaire, dans leurs parcours d’insertion sociale et professionnelle et dont la finalité vise l’accès à l’emploi. L’approche globale caractérise l’intervention de la mission locale et couvre différents registres : accueil, information et orientation des jeunes, accès à la formation et accès aux droits de la vie quotidienne (santé, mobilité, précarité, logement…).
Un des fondamentaux de la Mission locale consiste à favoriser l’autonomie des jeunes. Dans ce cadre, l’accès au logement figure comme une entrée essentielle.

> Télécharger l’intégralité du communiqué de presse

Les enjeux du secteur des services à la personne @FESP_SERVICES

Source : fesp.fr

Redynamiser les services à la personne : un nouveau dispositif pour créer des emplois

logo fespLe cabinet Olivier Wyman, en partenariat avec la Fédération du Service aux Particuliers (FESP)  et l’ADMR, a mené le mois dernier une étude sur les enjeux économiques du secteur des services à la personne.

Cette étude révèle que ce secteur actuellement en perte de vitesse notamment par la résurgence du travail « au noir », a de véritables perspectives de croissance et d’emplois. Il va continuer à se transformer considérablement avec notamment la digitalisation des acteurs historiques et l’arrivée de nouvelles plateformes de type « marketplace ».

Néanmoins les cadres, légal et fiscal, ne permettent pas à ce jour de tirer pleinement parti de ce gisement d’emplois. C’est pourquoi Oliver Wyman, la FESP et l’ADMR préconisent la mise en place d’un dispositif de crédit d’impôt anticipé dans le temps pour maximiser les bénéfices économiques.

Les services à la personne, un secteur à fort potentiel confronté à des freins structurels :

  • la demande déclarée est très sensible au prix : en quatre ans, les 20 % d’augmentation du coût horaire pour le particulier employeur ont généré 15 % de baisse de l’activité déclarée ;
  • l’activité se transfère très vite vers le marché non déclaré : un retour du taux de travail au noir en 2016 à 40 %, contre 30 % estimé en 2011 ;
  • les baisses de cotisation ne se traduisent pas par…Téléchargez la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>