Archives du blog

Télécharger le Panorama 2017 de l’électricité renouvelable

Source : Syndicat des énergies renouvelables

En 2017, 2 763 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 65 % et 32 % de ce volume. Il s’agit d’un record pour les deux filières, dépassant ainsi les résultats de 2011. A lui seul, le dernier trimestre a vu progresser le parc de production d’électricité renouvelable de 1 106 MW.

La puissance totale du parc – hydroélectricité, solaire photovoltaïque, éolien et bioénergies confondus – s’élève, fin 2017, à 48 685 MW et représente 94 % de l’objectif pour 2018 (51,7 GW) de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). Avec une production de 89 TWh sur l’année, les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 18,5 % à la couverture de la consommation d’électricité.

Le parc éolien atteint, au 31 décembre, 13 559 MW, avec 1 797 MW raccordés en un an, soit une progression de 15,3 % sur l’année….

La puissance du parc solaire s’élève, au 31 décembre, à 7 660 MW, avec 887 nouveaux MW raccordés en 2017, dont 419 MW durant le dernier trimestre.

En savoir plus

Service client de l’année : @directenergie élu pour la 11e fois consécutive !

Source : Direct Energie

Le groupe Direct Energie est le 3e acteur Français de l’électricité et du gaz. Pour la 11ème année consécutive cette année, le groupe a reçu le trophée « Elu Service client de l’année » dans la catégorie « ‘Fournisseur d’électricité et de gaz ».

logo-direct-energie

Ce prix récompense une nouvelle fois l’engagement dans la durée des collaborateurs et des partenaires du groupe qui, depuis le début, fait de la satisfaction de ses clients une priorité. Direct Energie obtient une note globale de 16/20 (contre une moyenne de 13,11 pour la catégorie). Cette note valorise la prise en charge personnalisée de plus de 2 millions de clients sur tous les canaux : téléphone, mail, navigations Internet ou encore réseaux sociaux.

Le digital en vedette : réactivité et efficacité saluées
Dans la section «Navigation Internet», Direct Energie se voit attribuer une note de 17,93/20. Cette catégorie évalue notamment la qualité de la rédaction des réponses, la simplicité des mots-clés disponibles sur le moteur de recherche ainsi que l’accessibilité du site Internet. Dans la catégorie «Réseaux Sociaux», Direct Energie, très efficace et dynamique quant aux outils digitaux de relation client, reçoit la note de 18,35/20.

Lire la suite…

A lire aussi :

@Institutionnels                     @royojm                     @AlexandraPoloce

Comment les collectivités achèteront, demain, le gaz et l’électricité ?

Colloque AMORCE le 2 avril 2014

En partenariat avec l’AITF.

Les marchés de l’énergie se sont progressivement ouverts en France entre 2001 et 2007, et aujourd’hui les consommateurs peuvent choisir de s’approvisionner en électricité et en gaz naturel auprès des opérateurs historiques aux tarifs réglementés de vente ou auprès de tout fournisseur aux conditions tarifaires de marché.

Fin 2014 puis fin 2015, certains tarifs réglementés vont être supprimés pour les consommateurs non domestiques. Pour les collectivités locales, ce passage obligé aux offres de marché s’effectuera selon les règles du code des marchés publics : Quelles stratégies adopter ? Faut-il se grouper ou agir seul ? Quelles seront les répercutions financières ?

En parallèle, certaines unités de production d’énergie (valorisation des déchets, hydraulique, cogénération, etc.) arrivent en fin d’obligation d’achat : Comment les collectivités locales peuvent s’y préparer ?

Cette journée à destination des représentants des collectivités locales et de leurs partenaires permettra notamment de réaliser un tour d’horizon de l’évolution réglementaire, des retours d’expériences des collectivités qui achètent déjà leur gaz ou leur électricité en offre de marché, et de dresser un panorama des outils existants.

De leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Bretagne: des smart grids pour maîriser la demande en énergie

Source : site ARF

Pour mieux gérer la consommation électrique, les smart grids (réseaux intelligents) apparaissent aujourd’hui comme une solution majeure. La Région Bretagne soutient le développement de ces outils innovants, à la croisée des technologies du numérique et de l’énergie.
Le réseau électrique évolue : nouveaux usages (voiture électrique, climatisation…), nouveaux enjeux également, portés par les politiques énergétiques qui encouragent à tous les échelons le développement des énergies renouvelables. Afin d’intégrer au mieux ces nouvelles sources de production au réseau et de continuer à assurer son équilibre, de nouveaux outils voient le jour (compteurs et domotiques intelligents, solutions de gestion et de stockage des flux, …). L’intégration de ces technologies innovantes et communicantes doit permettre de mieux prendre en compte les actions des différents acteurs du système électrique, et notamment des consommateurs. Principal objectif: faciliter les comportements vertueux afin de réduire la demande en énergie sur le territoire breton.

Une filière à fort potentiel
Les smarts grids font aujourd’hui l’objet de nombreux projets nationaux et internationaux de recherche et de développement. Dotée d’une filière numérique reconnue, la Bretagne est engagée depuis plusieurs années dans le développement de ces technologies. La Région, dans le cadre du Pacte éléctrique breton, accompagne la structuration de cette filière économiquement prometteuse. Aux côtés de ses partenaires (Ademe, Etat, ERDF, RTE…), elle soutient sous la forme de subventions directes ou par le biais de conventions, de nombreux projets et expérimentations mis en œuvre dans et avec les territoires.

Engagée dans un travail de concertation sur ce sujet, la Région accueillera prochainement les acteurs publics locaux investis dans les problématiques énergétiques à l’occasion d’une table ronde organisée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Cette rencontre, programmée en marge de la Conférence bretonne de l’énergie, aura notamment pour but de partager les initiatives des collectivités territoriales et d’esquisser des pistes d’amélioration en matière de régulation.

Une étude sur les smart grids
Chargée de l’animation de la filière bretonne des « smart grids », l’agence de développement économique Bretagne Développement Innovation publie une étude sur les opportunités économiques représentées par les réseaux électriques intelligents. Ce document, qui rappelle le contexte énergétique régional et décrit les actions déjà mises en oeuvre sur le territoire breton, propose un certain nombre de recommandations en faveur du développement de ce secteur

Consultez l’étude

Halpades renforce la sécurité électrique de ses logements

Avec un budget annuel de travaux d’entretien et d’amélioration de 20 millions €,  Halpades s’engage à valoriser son patrimoine ancien. Dans le cadre de cette  politique de travaux et de réhabilitation, Halpades souhaite notamment renforcer la sécurité électrique de ses résidences. Halpades compte ainsi parmi les premiers bailleurs sociaux en région Rhône-Alpes à réaliser d’importants travaux électriques  dans ses logements.

Lire la suite