Archives du blog

La Fédération des Epl et Eiffage Aménagement signent leur 1er partenariat ! @FedEpl

Source : Fédération des Epl

Le 29 janvier, Jean-Marie Sermier, président de la Fédération des Entreprises publiques locales (FedEpl), et Nicolas Gravit, directeur général d’Eiffage Aménagement, ont signé leur première convention de partenariat. 

Jean-Marie Sermier, président de la Fédération des Entreprises publiques locales (à dr.), et Nicolas Gravit, directeur général d’Eiffage Aménagement. Photo ©FedEpl

Les deux parties conviennent notamment de densifier leurs échanges sur la place des actionnaires minoritaires dans les Entreprises publiques locales et sur l’appropriation des Sociétés d’économie mixte à opération unique (SemOp), tant par les collectivités locales que par leurs partenaires industriels. « Il s’agit d’un partenariat prometteur formalisé entre le mouvement des Epl et un grand groupe dans un secteur dynamique. Eiffage a su être pleinement partie prenante à la constitution des premières Sem à opération unique en France », déclare Jean-Marie Sermier.

La signature a eu lieu à l’issue de la visite de chantier de l’ancienne École centrale, destinée à devenir un nouveau quartier de Châtenay-Malabry devant accueillir 6 000 habitants.  L’opération est portée par la SemOp Parc Centrale, créée en 2017 conjointement par la ville de Châtenay-Malabry, Eiffage Aménagement et la Caisse des dépôts.

Consulter l’article…

Lire également :

Le dispositif de visite virtuelle de logement d’Eiffage récompensé ! @EiffageConstruc

   Source : EIFFAGE

Les équipes d’Eiffage Immobilier et la DSI d’Eiffage sont lauréats de la catégorie « Immobilier/Construction/Architecture » aux Trophées AR/VR Business Day organisés par le média l’Usine Digitale pour leur casque de réalité virtuelle permettant de visiter un logement en temps réel.

Les équipes d’Eiffage Immobilier et de la DSI ont collaboré pour créer un dispositif de casque de réalité virtuelle permettant d’immerger le client dans son futur appartement et de choisir les prestations souhaitées grâce à une manette reliée au casque. Cet outil innovant permet de rendre les clients véritables acteurs de leur projet, en les impliquant dans la phase de conception.

Ce dispositif est inédit à l’heure actuelle dans le secteur de l’immobilier, c’est pourquoi l’Usine Digitale a remis le trophée AR/VR Business Day de la catégorie « Immobilier/Construction/Architecture » aux équipes d’Eiffage le 13 décembre dernier à Paris !
Ce trophée met à l’honneur et récompense une réalisation utilisant des solutions de réalité virtuelle, mixte ou augmentée dans les secteurs de l’immobilier, de la construction ou de l’architecture permettant de faciliter les choix des clients et le suivi de leur dossier de prestations.

…lire la suite…

Batigère choisit Eiffage Construction pour rénover près de 450 logements @EiffageConstruc

Source : Eiffage

Eiffage Construction sera en charge de la réhabilitation de 446 logements à Essey- les-Nancy (54), soit 14 bâtiments, pour le compte de Batigère.

Eiffage

Pendant 36 mois, Eiffage Construction Lorraine œuvreront, conformément à la conception conjointe des architectes Benjamin TOCK et Rabolini Schlegel & Associés et des bureaux d’études S2E et ADAM, pour réhabiliter 446 logements répartis dans 14 bâtiments de 4 à 15 niveaux, comprenant :

– La rénovation de l’enveloppe avec la mise en place d’isolation thermique par l’extérieur, le remplacement des menuiseries extérieures et la réfection de l’étanchéité en toiture.
– L’aménagement des espaces communs avec notamment la remise à neuf des halls d’entrée et des circulations communes.
– La restauration importante des logements avec notamment les pièces humides comprenant habillage carrelage et remplacement des appareils sanitaires, le renouvellement de l’équipement électrique, la mise en place de robinets thermostatiques associés à des travaux de chaufferie et le remplacement des colonnes verticales d’évacuation des eaux usées et de VMC.

Cette opération de réhabilitation, la plus importante de Lorraine des 5 dernières années, permettra d’atteindre une étiquette énergétique de niveau B et la certification NF Habitat, les logements seront ainsi très proches des standards actuels des opérations neuves.
Consulter la suite…

Retrouvez également :

Aménagement : outils et financement s’adaptent à la nouvelle donne @JournalGdParis @EiffageConstruc @cmarkea

  Source : Journal du Grand Paris

 

Semop, SPLA, SPLA-IN, PUP, AMI… le jargon de l’aménagement n’en finit pas de s’étoffer au gré de la création de nouveaux outils juridiques permettant de s’adapter au cas par cas aux opérations. Pour se familiariser avec ces dispositifs et décrypter leur fonctionnement, le Journal du Grand Paris proposait le 12 septembre 2018 une matinée de formation animée par des professionnels et des experts publics et privés.

« Le monde de l’aménagement et de ses acteurs évolue », a confirmé Nicolas Gravit, lors de la formation sur les nouveaux outils de l’aménagement urbain organisée par le Journal du Grand Paris Formation le 12 septembre. Le directeur général d’Eiffage aménagement constate même « un mélange des fonctions avec des aménageurs qui font de la promotion et des promoteurs qui font de l’aménagement ».

Alors que la concession d’aménagement qui s’opère souvent sous forme de ZAC est remise en cause du fait de sa lourdeur et sa longueur, « beaucoup d’acteurs réfléchissent à une façon de faire autrement et d’assurer une meilleure collaboration public/privé », a ajouté Nicolas Gravit

La copromotion monte en puissance

Ainsi, les nouveaux modes de faire la ville s’enrichissent et commencent à entrer dans « une phase de consolidation ». Si la concession d’aménagement continuera bien de fonctionner, elle coexistera à côté d’une palette d’outils dont l’avantage est de pouvoir adapter le dispositif au cas par cas en fonction des attentes de la collectivité. L’engouement pour les appels à manifestation d’intérêt (AMI) initiés par Paris (Réinventer Paris, Inventons la métropole du Grand Paris) illustre ce besoin d’innover et de trouver des alternatives à la raréfaction des finances publiques. « Faire appel à l’imagination et l’expertise des professionnels, et à leur faculté de fédérer des partenaires autour d’un projet est une bonne idée, reste à savoir comment tout cela se concrétisera dans le temps », observe Nicolas Gravit.

Autre tendance, les opérations réalisées en coaménagement entre une SEM et un aménageur privé. Cela permet aux collectivités locales de trouver des partenaires privés qui apportent leurs compétences et des garanties financières, et aux opérateurs publics de se former à la copromotion. « La copromotion par exemple entre une SEM d’aménagement (la SPL ne peut pas faire de copromotion) et un promoteur privé ou un bailleur social se développe car les SEM doivent trouver des leviers complémentaires pour générer du chiffre d’affaires », a complété Aurélien Deleu, directeur du marché du logement et de l’aménagement chez Crédit mutuel Arkéa. « Depuis deux ans, nous finançons de plus en plus d’opérations de ce type ». Un modèle plutôt gagnant/gagnant en permettant à la SEM de bénéficier d’une part de la marge de sortie et au promoteur d’avoir des relations plus simples avec les collectivités locales.

L’Ile-de-France teste les 1res Semop et SPLA-IN

La première Semop d’aménagement a été créée en 2017 à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine). Si pour aménager le site de l’ancienne école Centrale de Châtenay-Malabry, la ville a opté pour une Semop, c’est non seulement pour bénéficier des capacités de financement d’un opérateur privé, mais aussi « être partie prenante au quotidien » dans le déroulement de cette vaste opération. Sur 20 ha, sera implanté un nouveau quartier mixte comprenant 2 200 logements dont 16 % de sociaux, 40 000 m2 de bureaux, 15 000 m2 de commerces, 19 000 m2 d’équipements publics… La particularité du dispositif ne tient pas à son montage qui est une concession d’aménagement classique, mais à son mode de gouvernance avec un conseil de surveillance et un directoire

La ville : autorité concédante et actionnaire

Tout l’intérêt pour la collectivité est de conserver ainsi une minorité de blocage dans la prise de décision. « Bien que sa participation au capital soit réduite, elle préside la Semop, ce qui lui permet de contrôler l’opération tout en minimisant le risque encouru », a souligné de son côté Julien Perrault, responsable de clientèle promotion immobilière d’Arkea banque. « La ville opère un contrôle en tant qu’autorité concédante mais aussi en tant qu’actionnaire de la Semop », argue Aurélie Trehout-Decossin. Ce qui présente aussi un double intérêt économique pour la ville.

…lire la suite…

Construction de logements et bureaux dans le quartier d’Euronantes @EiffageConstruc

Source : Eiffage

Eiffage Immobilier  a lancé en juillet  les travaux de construction de  deux immeubles à l’architecture ambitieuse signée Pierre Gauthier à Nantes.

La résidence Vizio, située dans l’un des quartiers les plus attractifs de la ville, proposera une programmation mixte d’habitat, de tertiaire et d’activités commerciales.

Sur un socle d’espaces mutualisés, l’immeuble de bureaux de 4 170 m² jouxtera la tour de logements de 101 appartements répartis sur 5 500 m². La conception des appartements permettra leur évolutivité dans le temps: une pièce annexée au logement permettra de passer du T2 au T3 ou inversement.
Les bureaux du programme Vizio ont été conçus de façon à créer des espaces mutualisés avec des bureaux collaboratifs et décloisonnés ainsi que des espaces de convivialité.

Résolument contemporaine, l’architecture des deux tours de 18 étages joue la carte de la monochromie avec l’utilisation de béton blanc en façade. Des surfaces vitrées de belles hauteurs laissent pénétrer une luminosité optimale dans la résidence. La double orientation des pièces de vie offrira aux appartements un éclairage naturel quelle que soit l’heure du jour.

…lire la suite…