Archives du blog

Groupe Duval signe un partenariat avec le Centre Pompidou @groupe_duval @CentrePompidou @PaulineDuval_GD

Source : Groupe Duval

Le Groupe Duval a signé une convention de partenariat avec le Centre Pompidou afin de le soutenir et de l’accompagner dans ses actions éducatives et culturelles en faveur des habitants de Clichy.

duval groupe

Clichy-la-Garenne est une commune sur laquelle le Groupe Duval a remporté l’appel à projet Inventons la Métropole pour faire revivre, à travers une ambitieuse réhabilitation, l’un des lieux emblématiques de la ville : la Maison du Peuple.

La première étape de ce partenariat aura lieu à l’automne 2018 avec l’opération « un jour, une œuvre » qui fera escale à Clichy-la-Garenne. «Un jour, une œuvre» est un  programme de sensibilisation à l’art et à la création hors-les-murs, conçu par le Centre Pompidou pour aller au-devant de publics peu familiers avec la création. Cette opération consiste à présenter au public pendant une journée, gratuitement et en dehors du contexte muséal, une œuvre majeure des collections du Centre Pompidou ayant marqué l’histoire de l’art des XXe et XXIe siècles.

Lire la suite…

Lire aussi :

Reconnaissance de la pratique avancée des infirmiers : une 1ère en France @MinSoliSante @agnesbuzyn @VidalFrederique

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Le Ministère des solidarités et de la santé a annoncé très récemment la reconnaissance officielle des infirmiers en pratique avancée, ouvrant alors un nouveau diplôme et un nouveau métier…

Ministère des Solidarités et de la Santé

Il s’agit d’une innovation majeure pour notre système de santé – l’exercice de compétences habituellement dévolues aux médecins par des professionnels paramédicaux – qu’Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé et Frédérique VIDAL, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, tiennent à saluer. Les infirmiers en pratique avancée disposeront de compétences élargies, à l’interface de l’exercice infirmier et de l’exercice médical. Ils pourront suivre (avec leur accord) des patients confiés par un médecin de l’équipe de soins au sein de laquelle ils exerceront, sur la base d’un protocole d’organisation établi pour préciser les modalités de leur travail en commun. Ainsi, les infirmiers réadresseront leurs patients au médecin lorsque les limites de leur champ de compétences seront atteintes.

Dès lors, les infirmiers en pratique avancée auront la responsabilité du suivi régulier des patients pour leurs pathologies et pourront prescrire des examens complémentaires, demander des actes de suivi et de prévention ou encore renouveler ou adapter, si nécessaire, certaines prescriptions médicales.

En savoir plus…

Lire aussi :

La Mutualité Française et l’AMF : une convention pour favoriser l’accès aux soins @mutualite_fr

Source : Mutualité Française

Lors du 42è Congrès de la Mutualité Française, L’AMF, Association des Maires de France, et La Mutualité Française ont signé une convention de partenariat dans le but de favoriser l’accès aux soins pour tous. 

mutualite francaise

« Nous nous félicitons de la signature de cette convention de partenariat avec l’AMF qui va nous permettre de construire ensemble des solutions concrètes et innovantes sur les territoires autour des enjeux liés à la santé, à la perte d’autonomie et à la politique familiale », indique Thierry Beaudet, Président de la Mutualité Française.

L’AMF et la Mutualité Française réaffirment leurs intérêts et positions communes et s’engagent à coopérer sur plusieurs enjeux de société majeurs parmi lesquels :
L’accès aux soins pour tous, afin de mieux répondre aux besoins des Français sur les territoires, avec la création de centres de santé polyvalents, de services de soins mobiles, d’accès aux soins de premiers recours, le développement de la télémédecine… ;
La perte d’autonomie, afin d’améliorer le quotidien des personnes dépendantes et de leurs familles à travers la prévention, le soutien aux aidants familiaux, le développement de structures d’accueil diversifiées et la consolidation de l’existant notamment dans le secteur de l’aide à domicile ;
La petite enfance, à travers l’éducation à la santé, les réponses innovantes en termes de services et d’établissements d’accueil, et le développement des structures à destination des populations en situation de grande pauvreté.

Cliquez ici pour lire la suite…

Retrouvez aussi :

Réforme territoriale : En route vers le passage de 26 à 13 académies en 2021 ? @localtis @EducationFrance

Source : Localtis

Suite à la réforme territoriale de 2015, l’Education nationale avait souhaité gardé les 26 académies… Mais la France métropolitaine passerait à 13 académies pour la rentrée scolaire 2021 !

Localtis

Malgré le nouveau découpage régional opéré en 2015, l’Éducation nationale avait conservé ses 26 académies, regroupées toutefois au sein de 13 « régions académiques » correspondant aux 13 nouvelles régions de métropole. Un rapport de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) démontre l’échec des régions académiques, dont la dernière mission pourrait être de piloter la fusion de leurs « petites » académies… avant de disparaître.

Deux ans après sa mise en place, « le dispositif des régions académiques parait déjà à bout de souffle », selon un rapport de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), daté de mars 2018 et publié le 11 mai. Inutile d’aller plus loin, « le système actuel est arrivé au bout des conséquences qu’il pouvait produire alors même qu’il demande une débauche d’énergie pour fonctionner imparfaitement », ont constaté les auteurs du rapport.

Le diagnostic avait déjà été posé par Jean-Michel Blanquer, en décembre dernier, lors de la commande du rapport. « La réforme territoriale de 2015 a placé l’Education nationale au milieu du gué et le statu quo n’est plus possible », avait alors déclaré le ministre (voir notre article ci-dessous du 11 décembre 2017).

Aujourd’hui, 26 académies regroupées en 13 « régions académiques »

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici

A lire aussi :

Vers une baisse du chômage dans les quartiers prioritaires ? @CGET_gouv

Source : Commissariat général à l’égalité des territoires

Selon une étude réalisée récemment par l’ONPV, le chômage est en diminution chez les jeunes de 15-29 ans au sein des quartiers prioritaires. cget

Le chômage est en baisse chez les jeunes résidant en quartiers prioritaires, tandis que le nombre de 15-29 ans en études ou en formation progresse. C’est l’un des nombreux enseignements des fiches publiées par l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) : des données statistiques précises, réparties en six thématiques, qui dressent un portrait réaliste des quartiers prioritaires aujourd’hui.

L’orientation en lycée général ou technologique, la mobilité quotidienne, les emplois précaires, la satisfaction concernant les travaux de rénovation urbaine… Autant de sujets du quotidien des habitants des quartiers prioritaires traités par l’ONPV dans une quarantaine de fiches, publiées depuis le début de l’année 2018. À partir de données chiffrées et d’analyses statistiques, ces fiches permettent de casser certains stéréotypes sur les banlieues et de montrer que la situation évolue aussi dans les quartiers prioritaires.

Pour voir plus d’infos et découvrir les infographies, cliquez ici

A lire également :