Archives du blog

Normandie : création d’un Conseil Régional de jeunes @RegionNormandie

Source : Région Normandie

La Région Normandie lance un appel à candidatures afin de créer le Conseil Régional des jeunes de Normandie, le CRJ.

Région normandie

Il s’adresse aux jeunes normands âgés de 15 à 25 ans résidant ou étudiant en Normandie. Cette nouvelle instance s’inscrit dans une démarche d’éducation à la citoyenneté et à la vie démocratique.

A ce titre, il permettra aux jeunes normands sélectionnés :
– d’être associés aux politiques et aux décisions qui les concernent,
– de bénéficier d’un cadre d’échanges avec les élus régionaux,
– de rencontrer, de débattre avec d’autres jeunes, appartenant ou non au CRJ,
– d’exercer et de développer leur esprit citoyen.

« Encourager la participation citoyenne des jeunes normands, leur donner un espace de dialogue, contribuer au renforcement de leur formation, tels sont nos objectifs en créant un Conseil Régional des Jeunes. Il s’agit aussi pour la Région de favoriser le développement de politiques qui répondent au mieux à leurs besoins. J’encourage vivement les jeunes normands à candidater. Ils auront l’opportunité de vivre une expérience unique et très formatrice » déclare Hervé Morin.

Les missions du CRJ
Les membres du CRJ ont pour principales missions :
– d’émettre des avis sur les politiques publiques à la demande des élus du Conseil Régional,
– d’entrer en concertation avec les élus et les services de la Région afin d’échanger, voire de tester les dispositifs régionaux en cours d’élaboration,
– de proposer des actions qui pourraient être soumises au vote de l’assemblée régionale.

Sa composition
Le CRJ sera composé de trente jeunes, âgés de 15 à 25 ans, à parité filles-garçons, issus des cinq départements normands. Peuvent candidater tous les jeunes normands quel que soit leur statut. La durée du mandat des membres du CRJ est de deux ans, non renouvelable.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :

Domofrance : retour sur les actions phares d’innovation sociale menées en 2018 @Domofrance @ActionLogement

Source : Domofrance

L’innovation sociale chez Domofrance, filiale du Groupe Action Logement, fait partie des ambitions du projet stratégique d’entreprise PEPSE 2019-2023. Retour sur toutes les actions phares menées en 2018 par Domofrance en matière d’innovation sociale (éducation, emploi, développement économique, accessibilité, soutien aux initiatives locales…)

Domofrance

Éducation et orientation scolaire :
– Participation au Forum de l’Emploi de Cenon
– Présentation des métiers du logement social dans un lycée professionnel de Bordeaux-Chartrons
– Formation à la diversité culturelle dans les relations professionnelles : 9 collaborateurs Domofrance formés
– Accueil de 28 stagiaires au siège et dans les agences de Domofrance

 Emploi, insertion, formation :
– 34 649 heures de clauses d’insertion au bénéfice de 185 personnes soit 22 Equivalent Temps Plein (ETP) sur l’année
– 3 chantiers d’insertion à Talence Thouars, Bordeaux-Les Aubiers et Lormont Génicart
– 11 chantiers jeunes
– 2,9 millions d’euros de chiffre d’affaires confié aux structures de l’économie sociale et solidaire en 2018
Formation au métier de gardien pour 12 candidats en insertion sociale

 Développement économique :
– Co-création de l’association VRAC qui rend accessibles des produits de qualité à prix abordable aux habitants des quartiers prioritaires
– Soutien à la création de la startup Alogia : accompagnement de personnes âgées

 Services de proximité, accessibilité aux produits et services de l’entreprise :
– Accueil d’entreprises dans des locaux d’activité situés en Quartier Prioritaire de la Ville (QPV), des hôtes d’entreprises …
– Dispositifs de médiation
– Partenariat avec l’association ARI pour l’accompagnement des locataires présentant des troubles psychiatriques
– Mise en œuvre de 3 chantiers d’intérêt général à Mérignac Yser et Pont de Madame, Bordeaux Leybardie/Lombard et résidence Saint-Jean.

Toutes les actions à voir ici…

Lire également :

Les fondations à l’Université : quelle dynamique et quels projets en 2019 ? @CPUniversite

Source : Conférence des présidents d’université

Une chercheuse de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée a mené une enquête sur la fondation à l’université, avec le soutien de la Conférence des présidents d’université et du réseau des fondations. Comment fonctionnent les fondations ? Quels sont les montants collectés ? Quels sont les projets auxquels sont affectés les dons ?  Découvrez les résultats de l’étude…

Depuis 10 ans, plus de 231 millions d’euros ont été collectés grâce à la mobilisation sur le terrain des équipes qui ont su fortement se professionnaliser et partager leurs bonnes pratiques. Ces fonds ont été affectés au financement de projets concrets : des chaires, des projets de recherche, des formations universitaires innovantes, des bourses « égalité des chances » et au mérite, des projets immobiliers et environnementaux, des équipements favorisant l’intégration des personnes en situation de handicap, des projets étudiants comme des créations d’entreprises, des mobilités internationales entrantes et sortantes pour les chercheurs et les étudiants…

Si la collecte de fonds semble parfois la partie la plus visible de leur activité, celle-ci n’est que l’outil au service des projets et les fondations ont permis aux universités de renforcer les relations et partenariats avec les entreprises, d’amplifier leurs activités de recherche et de formation, de soutenir les étudiants, de développer leurs réseaux notamment d’anciens étudiants, et ainsi de venir en soutien de la stratégie de l’établissement.

Comme le souligne Dominique Lefebvre, Président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise : « La communauté d’agglomération de Cergy Pontoise (CACP) était déjà à l’origine de la création de l’université de Cergy-Pontoise. Depuis, elle l’a toujours soutenue dans ses projets de développement. Il était logique que la CACP soit ambassadeur des projets auprès des entreprises et devienne membre-fondateur de sa fondation partenariale. »

Sans surprise, 87% des dons proviennent du mécénat des entreprises suivi par celui des collectivités et des particuliers : anciens étudiants, parents, personnels de l’université.
Lire la suite

Le Groupe SOS recrute ! Découvrez plus de 200 offres d’emploi à pourvoir @GroupeSOS

Source : Groupe SOS

sos
Groupe SOS est la première entreprise sociale européenne, qui agit autour de 8 secteurs d’activités : Jeunesse, Emploi, Solidarités, Santé, Seniors, Culture, Transition écologique, et  Action internationale.

La diversité de ses secteurs d’intervention se traduit par une grande variété d’emplois. Nous vous invitons alors à découvrir dès maintenant les nombreuses offres d’emploi, que ce soit dans le socio-éducatif, le management des établissements, le médico-psychologique, mais aussi dans l’informatique, dans l’administration, et bien d’autres encore…

Voici un aperçu des offres d’emploi :
– TRAVAILLEUR SOCIAL H/F – CHU Pré Saint-Gervais – Le Pré saint Gervais (93)
– EDUCATEUR SPECIALISE H/F – CER LOZERE – Mende
– ACCUEILLANT-E H/F  – CSAPA SOS 75 Site « Sleep In » – Paris (75)
– AIDE SOIGNANT(E) H/F – EHPAD Les Tulipiers – Anzin (59)
– UN-E AIDE-SOIGNANT-E H/F – LHSS Les Voisins – Saint-Denis (93)
– UN-E STAGIAIRE EN COMMUNICATION H/F – ALTERMUNDI – Paris (75)
– MEDECIN GENERALISTE H/F – CSAPA SOS 75 Site « 110, Les Halles » – Paris (75)
– UN-E EDUCATEUR-RICE SPÉCIALISÉ-E H/F – SISAE- Beauvais (60)
– UN-E INFIRMIER-IÈRE H/F – CAARUD Kaléidoscope – Paris (75)
– DIRECTEUR, DIRECTRICE D’ASSOCIATION H/F – ARTEMIS – Paris (75)
– DIRECTEUR, DIRECTRICE DE PAIRS LYON H/F – PAIRS – Paris (75)
– DIRECTEUR, DIRECTRICE DE PAIRS LILLE H/F – Paris (75)
– CADRE DE SANTE H/F – Hôpital de Saint-Avold – Saint-Avold (57500) (57)

Consulter toutes les offres

Lire également :

Le gouvernement lance le plan « 60 000 logements étudiants » pour 2022 @Min_Territoires @J_Denormandie @VidalFrederique

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, lancent le plan « 60 000 logements étudiants pour 2022 »

ministère de la cohésion

Ce plan permettra de créer 60 000 nouveaux logements étudiants d’ici 2022, qui viendront compléter les 40 000 logements réalisés ces 5 dernières années. En 10 ans, ce sont donc 100 000 nouveaux logements étudiants qui auront ainsi été construits, répartis sur l’ensemble du territoire.
Afin que ces logements soient créés là où c’est nécessaire, dans une logique de développement et de cohésion des territoires, les Ministres ont également créé un Observatoire du Logement Étudiant. Il aura pour mission de quantifier de manière optimale le besoin de logements étudiants et l’offre, alors que la démographie étudiante et la demande de logements s’intensifie. Cet observatoire permettra d’élaborer un plan de programmation de constructions stratégique grâce à une meilleure connaissance de l’offre et des besoins.

Cliquez ici pour plus d’informations…

Lire aussi :