Archives du blog

Découvrez la stratégie française pour le climat et l’énergie @Min_Ecologie

Source : ecologique-solidaire.gouv.fr

La Programmation pluriannuelle de l’énergie fixe les priorités d’actions des pouvoirs publics dans le domaine de l’énergie afin d’atteindre les objectifs de politique énergétique définis par la loi. L’ensemble des piliers de la politique énergétique et l’ensemble des énergies sont traités dans une même stratégie : maîtrise de la demande en énergie, maîtrise des coûts des
énergies, promotion des énergies renouvelables, garantie de sécurité d’approvisionnement et indépendance énergétique, etc. Cela permet de construire une vision cohérente et complète de la place des énergies et de leur évolution souhaitable dans la société française.

La PPE est un outil opérationnel engageant pour les pouvoirs publics. Elle décrit les mesures qui permettront à la France de décarboner l’énergie afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Les 10 prochaines années permettront de prendre le virage qui rendra faisable cette ambition nécessaire. Le scénario énergétique de la PPE est le même que celui de la SNBC (stratégie nationale bas carbone) pour la période qu’elle couvre.

La PPE en quelques chiffres
Consommation finale d’énergie  ->  Baisse de 7% en 2023 et de 14% en 2028 par rapport à 2012
Consommation primaire des énergies fossiles  -> Baisse de 20% de la consommation primaire d’énergies fossiles en 2023 et de 35% en 2028 par rapport à 2012
Émissions de gaz à effet de serre issues de la combustion d’énergie …

> Télécharger la synthèse

#routedurhum. : il traverse l’Atlantique avec un bateau recyclé @Min_Ecologie @ellenmacarthur ‏

   Source : Ministère

L’économie circulaire peut s’appliquer à tous les secteurs

Réutiliser l’ancien trimaran de la navigatrice Ellen Macarthur pour participer à la célèbre course transatlantique Route du Rhum, c’est le cœur du projet Use It Again, « Ensemble vers l’économie circulaire »

3 questions à Romain Pilliard, skipper et fondateur du projet « Use it Again »

Comment est né Use It Again, « Ensemble vers l’économie circulaire » ?

Lire la suite

Arkéa Banque E&I sera présent au 32e Congrès d’AMORCE @AMORCE @cmarkea

 Le Congrès national d’AMORCE aura lieu cette année du 17 au 19 octobre 2018  au Havre, sur le thème « Eau, énergie, déchets : quelle fiscalité et quel financement pour la transition écologique ? » 

A cette occasion, les équipes d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels seront présentes afin d’échanger avec vous sur les domaines de l’énergie et de l’économie circulaire.

Avec près de 750 congressistes chaque année, le Congrès d’AMORCE est l’un des principaux rendez-vous des acteurs locaux de l’énergie, de l’économie circulaire, de l’eau et l’assainissement. Il réunira des représentants de l’État, des collectivités et des professionnels pour travailler sur le financement et la fiscalité dans ces domaines.

>>>> Pour en savoir plus sur le congrès, cliquez ici

Retrouvez également :

#RSE : Arkéa accompagne la startup rennaise Newcy @cmarkea

Après Algo Peinture, Cozynergy et Osmia, voici Newcy : une nouvelle pépite dénichée par les équipes du fonds « We Positive Invest » et accompagnée par Arkéa. 

Arkéa (avec le fonds Breizh Up et le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine) accompagne la startup rennaise Newcy dans la poursuite de son déploiement. Après avoir inondé le marché rennais de ses gobelets multicolores, Newcy souhaite implanter sa solution clef en main de gobelet réutilisable dans toutes les grandes villes de France. Cette levée de fonds de 1 M€ va lui permettre de réaliser les investissements nécessaires à son développement pour couvrir l’ensemble du territoire français d’ici 2020.

C’est en observant, chaque jour, l’amas de gobelets en plastique aux abords des distributeurs de boissons de leur campus que quatre étudiants de Rennes School of Business (Ecole Supérieure de Commerce de Rennes) et de l’INSA Rennes ont eu l’idée de créer la startup Newcy, pour « New Cycle ». Le constat est alarmant : « 4,7 milliards de gobelets sont jetés chaque année en France, soit 150 gobelets par seconde, et seulement 1 % d’entre eux est recyclé ! », précise Caroline Bettan, Présidente et co-fondatrice de la société.

L’enjeu de la transition énergétique

Newcy permet de s’inscrire dans la logique du zéro déchet et de réduire les émissions de CO2 de 79 % en moyenne (par rapport aux gobelets jetables). Pour le lavage des gobelets, la société fait également appel à des entreprises adaptées et maximise ainsi l’impact sociétal.

Dans un contexte de pressions réglementaires liées à l’entrée en vigueur de la loi de transition énergétique, qui prévoit l’interdiction de la vaisselle plastique jetable d’ici 2020, le concept original de Newcy a déjà séduit plusieurs entreprises dans le cadre de leur démarche de responsabilité sociétale. La startup estime le nombre de gobelets jetables épargnés à plus de 424 000 depuis mai 2017.

« Ce nouvel investissement témoigne de la volonté du groupe Arkea de renforcer sa présence dans des secteurs qui préfigurent l’économie de demain, en faveur du développement des territoires et des génératinos » Marc Brière, Président du Directoire d’Arkea Capital

> Télécharger le communiqué

 

Rabot Dutilleul renforce sa plateforme de start-up avec Néo-Eco @rabotdutilleul #NeoEco

Source : Rabot Dutilleul

Afin d’agir en faveur de l’économie circulaire dans le bâtiment, Rabot Dutilleul a signé un partenariat avec la start-up Néo-Eco, entreprise spécialisée dans la valorisation des déchets. 

RABOT

C’est le deuxième partenariat signé avec une start-up par Rabot Dutilleul en l’espace de quelques mois. Installée à Hallennes-les-Haubourdin dans le Nord, Néo-Eco propose des solutions en ingénierie industrielle du recyclage des déchets et conseille les entreprises dans la création de boucles d’économie circulaire. Son plus gros secteur d’intervention : le BTP qui produit chaque année, près de 250 millions de tonnes de déchets.

Auprès des promoteurs et constructeurs, l’entreprise propose une méthodologie innovante qui lui permet d’aller bien au-delà de l’objectif national de 70% de revalorisation des produits issus de la déconstruction, tout en créant une valeur économique supérieure aux filières de valorisation actuelle. Identifiée par Rabot Dutilleul il y a quelques années, elle a notamment travaillé sur l’entrepôt Décathlon à Lompret, réalisé par le contractant général Gérim, filiale du Groupe. La dalle de béton de l’entrepôt avait alors été réalisée à partir de granulats alternatifs issus de laitiers de haut-fourneau.

En savoir davantage…

Lire également :