Archives du blog

12 propositions pour une politique d’infrastructures et d’attractivité des territoires @FNTP_info

Source : www.reinvestissonslafrance.fr

reinvestissons-la-france

Créer une véritable gouvernance des infrastructures

Dans un contexte de réduction nécessaire des déficits et des dépenses publiques, la France n’a pas fait le choix de préserver l’investissement public, ni pris de dispositions pour que le relais soit assuré par des investissements privés. Cette politique a pour effet d’accélérer le déclassement de la qualité des infrastructures qui constituait pourtant, pour la France, un avantage compétitif. Au-delà des enjeux économiques, les besoins d’investissement en infrastructures sont immenses au regard de la transition écologique et de la cohésion sociale et territoriale.

> Consultez les 12 propositions

@Institutionnels     @royojm    @AlexandraPoloce
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Les collectivités continuent à réduire leur niveau d’investissement

fgv abei

LE RALENTISSEMENT DES DÉPENSES ET LA BONNE ORIENTATION DES RECETTES FISCALES LIMITENT L’IMPACT DE LA BAISSE DES DOTATIONS

 ——————————-

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels publie sa note d’analyse des finances locales en partenariat

avec l’Observatoire des Finances du Forum pour la Gestion des  Villes et des Collectivités Territoriales, SFL-Forum.

 7ème édition

  ——————————-

Paris, le 13 décembre 2016 – Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels en partenariat avec le Forum pour la Gestion des Villes, et avec le soutien de l’Association Française des Investisseurs Institutionnels (Af2i), publie sa note d’analyse des finances locales.

Celle-ci apporte un éclairage sur les tendances financières des régions, départements, grandes villes et de leurs EPCI à fiscalité propre, sur la base des derniers comptes administratifs connus.

Face au renforcement de la baisse des dotations, les collectivités locales accentuent leurs efforts de gestion …

En 2015, prises dans leur ensemble, les collectivités locales sont parvenues à augmenter leur épargne brute, indicateur de leur bonne santé financière. Pour ce faire, ces dernières ont réussi à ralentir significativement la croissance de leurs dépenses de fonctionnement, en particulier celles de personnel, et ont bénéficié du dynamisme des impôts directs et indirects. Ainsi, globalement, malgré la baisse des dotations (-3,67 milliards d’euros, après 1,5 milliard d’euros en 2014), la contrainte financière imposée aux collectivités locales ne s’est d’autant pas accrue.

… mais continuent cependant à réduire leur niveau d’investissement.

Dans ce contexte, et pour la deuxième année consécutive, les collectivités locales ont réduit leurs investissements. Ce repli des dépenses d’investissement a été particulièrement fort pour le bloc communal, même s’il est habituel en cette période de cycle électoral. De leur côté, l’investissement des départements poursuit son mouvement de baisse tandis que celui des régions se maintient. En parallèle, l’endettement local continue à croître, mais modérément.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le dossier intégral

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’entrepreneuriat féminin en hausse

cci normandie logo

Source : www.cci.fr

 

Créer son entreprise, une passion avant tout

CCI Observatoires

Observer pour comprendre, comprendre pour agir, telle est notre ambition, au service des entreprises et des territoires. Dans cette optique, CCI Normandie fédère ses outils d’observation et de connaissance sous la bannière « CCI observatoires ».

> Télécharger CCI Observatoires n° 11 – Entrepreneurs normands : de l’idée à l’action

La création d’entreprise est une composante essentielle du dynamisme économique d’un territoire en assurant un renouvellement du tissu productif. Pour assurer la pérennité de ces jeunes entreprises, un accompagnement et un suivi spécifique, en amont de la création, est nécessaire. Et un accompagnement de qualité est souvent gage de pérennité comme le démontre le taux de survie des entreprises suivies par le réseau des CCI qui est supérieur à celui du reste de l’économie.

En moyenne, les hommes sont, encore aujourd’hui, davantage enclins à vouloir créer ou reprendre une entreprise que les femmes : 54 % pour contre 46 %. Cet écart n’a que très peu évolué sur les dernières années (55 % et 45 % en 2011) en Normandie comme en France.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>