Archives du blog

Le logement, révélateur et levier des dynamiques territoriales USH Pays de la Loire

Logo_USH  Source : USH 

 

« Le logement, révélateur et levier des dynamiques territoriales »

L’USH des Pays de la Loire co-organise avec ses partenaires régionaux de l’habitat la 5ème édition des Etats généraux du logement en Pays de la Loire. Cette manifestation aura lieu le 6 décembre 2016 à 14H à l’Hôtel de Région sur le thème « Le logement, révélateur et levier des dynamiques territoriales ».

Les Etats généraux du logement, c’est un rendez-vous régulier organisé par les acteurs régionaux de l’habitat pour débattre, avec les décideurs locaux, de thématiques d’actualité qui touchent au logement des ligériens et pour mettre en lumière des initiatives locales.

Téléchargez ci-dessous le programme de la manifestation et inscrivez-vous en ligne en cliquant sur le lien suivant : Bulletin d’inscription Etats généraux du logement.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’Ush :  le Gouvernement appelé à agir pour les quartiers

Logo_USH  Source : USH 

L’Union appelle le nouveau Gouvernement à agir en faveur du logement et des quartiers

L’Union sociale pour l’habitat félicite Emmanuelle Cosse pour sa nomination au ministère du Logement et de l’Habitat durable, et Hélène Geoffroy pour sa nomination au secrétariat d’État chargée de la Ville et les appelle à agir résolument en faveur du logement social et des quartiers.

L’Union sociale pour l’habitat rappelle que la paupérisation d’une part croissante de la population rend plus que jamais indispensable une action politique déterminée en faveur du logement social et de la solidarité urbaine.

Elle attend du nouveau Gouvernement le respect de la totalité des engagements pris lors de la signature du Pacte d’objectifs et de moyens (septembre 2013), de la signature de l’Agenda Hlm (septembre 2014), et appelle à la concrétisation des engagements pris par le Président de la République lors du Congrès Hlm de septembre 2015.

Lire la suite

Transition énergétique : accord ENGIE – Union HLM 

ENGIE et l’Union sociale pour l’habitat signent un accord pour répondre aux enjeux de la transition énergétique, du climat, de la précarité énergétique et de l’innovation.

Source : site USH

A l’occasion d’une Matinale de l’innovation dédiée à l’habitat social, Isabelle Kocher, Directeur Général Délégué, en charge des Opérations d’ENGIE et Jean-Louis Dumont, Président de l’Union sociale pour l’habitat (USH) ont signé un partenariat dont l’objectif est de renforcer l’accompagnement des organismes de logement social face au défi de la transition écologique et énergétique.
La COP 21, qui se tiendra à Paris en décembre prochain, sera l’occasion de réunir un consensus mondial pour tenter d’enrayer le changement climatique. Pour y parvenir, une transition écologique et énergétique sera indispensable. A travers ce partenariat, ENGIE et l’Union sociale pour l’habitat souhaitent apporter leur contribution à cette ambition.

La rénovation énergétique de l’habitat doit contribuer à atteindre l’objectif national de réduction de 38% des consommations d’énergie du secteur du bâtiment d’ici 2020. Dans ce contexte, les organismes Hlm, qui gèrent 4,2 millions de logements sociaux en France, se sont engagés dans un programme de rénovation thermique des 800 000 logements sociaux les plus énergivores, et ils développent une production neuve alliant de hautes performances énergétiques et environnementales et réduction des charges énergétiques supportées par les ménages. Ce partenariat permettra d’accompagner les acteurs du Mouvement Hlm dans leurs projets à travers trois axes :
Accompagnement des organismes dans l’évolution des pratiques professionnelles : suivi et maîtrise de la performance énergétique et environnementale des logements, maintenance des systèmes individuels de chauffage et de production d’eau chaude, diagnostics immobiliers, veille réglementaire…

Contribution à la solvabilisation des locataires par la maîtrise des charges : accompagnement et conseil aux occupants, lutte contre la précarité énergétique et mise en oeuvre du TSS1 (Tarif Spécial de Solidarité)…

Développement de l’innovation : intégration de l’habitat social dans la ville de demain, nouvelles approches des usages de l’énergie, contrats globaux, production décentralisée d’énergie renouvelable, mobilité et auto-partage social…
En savoir plus

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’USH : propositions pour les quartiers

L’Union sociale pour l’habitat rend publiques ses propositions pour les quartiers

L’Union sociale pour l’habitat a rendu publique, mercredi 4 mars, une série de propositions dont l’objectif est d’améliorer rapidement les situations très dégradées que connaissent certains quartiers et la qualité de vie des habitants.

Ces propositions (en pièces jointes) ont été par ailleurs communiquées au Gouvernement dans la perspective du Comité interministériel des villes qui se tiendra le 6 mars prochain.

L’Union sociale pour l’habitat demande notamment que l’État et les préfets s’engagent pour que la totalité des logements démolis soient reconstruits hors des quartiers et des communes à forte proportion de logements sociaux, avec une part de grands logements familiaux et de logements à loyers particulièrement bas (PLAI).

Elle demande un renforcement des conditions de mise en œuvre de la loi SRU, qui impose aux maires de respecter un quota de logements sociaux, afin de permettre à des familles modestes ou aux salariés précaires de se loger sur l’ensemble du territoire. Elle propose par ailleurs que les organismes Hlm puissent se porter acquéreurs, avec le concours de la Caisse des Dépôts, de logements dans le parc privé, en confiant leur gestion à leurs partenaires associatifs qui accueillent des familles précaires.

L’Union sociale pour l’habitat propose la mise en place d’indicateurs d’occupation sociale du patrimoine à l’échelle de chaque immeuble, par exemple basés sur le taux de ménages disposant de l’APL, afin de mettre en évidence les capacités d’accueil et de prévenir les dysfonctionnements sociaux. Ce travail devra permettre d’optimiser le travail des commissions d’attribution, dans lesquelles siègent d’ores et déjà les représentants des organismes, les représentants des locataires, des collectivités locales et de l’État.

Le Mouvement Hlm prend par ailleurs des engagements pour traiter toutes les situations de non qualité, en garantissant à tous les locataires le même niveau d’entretien, d’investissement, de présence humaine. Il demande à l’Etat de s’engager à garantir l’égalité d’accès et de qualité aux services urbains, aux transports en commun, à l’éducation et au droit à la sécurité et à la tranquillité. Il appelle par ailleurs l’État à expérimenter le lancement d’une procédure spécifique de type Opération d’intérêt national (OIN) dans les quartiers les plus difficiles, en menant un projet portant de front sur l’emploi, l’éducation, le désenclavement et la sécurité.

L’Union sociale pour l’habitat rappelle enfin que dans le cadre du NPNRU, les organismes mobiliseront des moyens financiers exceptionnels, mais qu’en revanche, la mise en œuvre du NPNRU ne peut souffrir d’aucuns délais compte tenu des attentes légitimes des habitants.

Pour Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat, et Alain Cacheux, président de la commission Quartiers, « ces propositions, si elles sont entendues par le Gouvernement, sont de nature à changer la donne à terme dans les quartiers. Elles sont d’abord et avant tout proposées pour améliorer le cadre et les conditions de vie des catégories populaires, à l’heure où la stigmatisation et la caricature ont tendance à dominer le débat public et politique. »

L’État et l’Union sociale pour l’habitat signent « l’Agenda Hlm 2015-2018 »

26.09.2014
L’État et l’Union sociale pour l’habitat signent « l’Agenda Hlm 2015-2018 »

L’État et l’Union sociale pour l’habitat ont signé, ce 25 septembre 2014, à l’occasion du Congrès Hlm de Lyon, un accord triennal baptisé « Agenda Hlm 2015-2018 », en présence de Manuel Valls, Sylvia Pinel et Myriam El Khomri.

Ce jeudi 25 septembre 2014, à l’occasion de la clôture du Congrès Hlm de Lyon, l’État et l’Union sociale pour l’habitat ont signé un accord triennal baptisé « Agenda Hlm 2015-2018 », en présence du Premier ministre Manuel Valls, de la Ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, Sylvia Pinel et de la Secrétaire d’État chargée de la Ville, Myriam El Khomri. Cet accord majeur s’inscrit à la suite du Pacte d’objectifs et de moyens, signé entre l’État et l’Union sociale pour l’habitat le 8 juillet 2013.

Dans le cadre de cet « Agenda Hlm 2015-2018 », les organismes Hlm engageront notamment, sur trois ans, un vaste plan de rénovation et de restructuration du patrimoine pour améliorer la qualité des logements occupés et soutenir l’activité des professionnels du bâtiment. Par ailleurs, l’État et l’Union sociale pour l’habitat s’engagent à poursuivre la modernisation de la gestion de la demande de logement social, depuis l’enregistrement jusqu’à l’attribution, notamment au travers du système national d’enregistrement (SNE) de la demande et son portail grand public. Lire la suite