Archives du blog

Doctolib adopte le chiffrement de bout en bout, nouvelle étape dans la sécurisation des données de santé @doctolib

Source : Doctolib

Dès le premier jour, nous nous sommes engagés à protéger les données personnelles de nos utilisateurs. Nous avons formalisé cet engagement dans notre Charte de protection des données, construite autour de 3 principes :

1. Les patients ont le contrôle de leurs données de santé

2. Nous n’exploitons pas les données personnelles de santé

3. Les données personnelles de santé sont sécurisées et stockées au sein d’hébergeurs certifiés “Hébergement de données de santé” (HDS)

Aujourd’hui, Doctolib franchit une étape supplémentaire pour sécuriser les données personnelles de santé de ses utilisateurs.

Après un travail de 2 ans mené avec Tanker, entreprise technologique française de pointe spécialisée dans la sécurisation des données, pour repousser l’état de l’art de la protection des données personnelles de santé, Doctolib annonce aujourd’hui la mise en oeuvre du chiffrement de bout en bout pour les données personnelles de santé de ses utilisateurs. Doctolib offre ainsi à ses utilisateurs une technologie correspondant au meilleur standard des entreprises et organisations mondiales les plus sensibles…

…Lire la suite

Doctolib : encore 30 fois plus de consultations vidéo qu’avant l’épidémie, comment pérenniser cette pratique ? @doctolib

Source : Doctolib

L’usage de la consultation vidéo a explosé pendant l’épidémie de Covid-19 : 4,6 millions de rendez-vous ont été pris en consultation vidéo sur Doctolib depuis début mars, contre seulement 200 000 avant l’épidémie. Cette pratique, qui reste très forte malgré le déconfinement, s’est révélée particulièrement utile pour les professionnels de santé comme pour les patients. Doctolib propose plusieurs évolutions pour continuer de démocratiser cette pratique en tirant les leçons de l’épidémie tout en respectant les principes fondamentaux de notre système de santé.

La consultation vidéo s’est révélée particulièrement utile pendant l’épidémie : elle a permis aux professionnels de santé de continuer de suivre leurs patients tout en limitant le risque de contamination.
L’usage du service de consultation vidéo de Doctolib a logiquement explosé pendant l’épidémie :

  • 4,6 millions de consultations vidéo ont été réalisées ;
  • 1,41 million de patients ont effectué au moins une consultation vidéo ;
  • 32 500 professionnels de santé ont adopté la consultation vidéo.

…Lire la suite

Doctolib, leader européen des rendez-vous médicaux en ligne, s’installe à Whoorks Nantes @immobilier35 @doctolib

Source : Legendre Immobilier

Situé à proximité immédiate de la Gare Sud, dans le quartier d’affaires EuroNantes (44), WHOORKS a ouvert ses portes le 6 janvier dernier et accueille désormais une quinzaine d’entreprises pour plus de 400 collaborateurs. Il s’agit du troisième établissement en Flex Office de Legendre XP, filiale de Legendre Immobilier dédiée à l’exploitation. 

WHOORKS NANTES : la solution de travail « flexible » optimale pour DOCTOLIB

Faisant face à un fort développement, DOCTOLIB, leader français de la prise de rendez-vous et de la téléconsultation pour les professionnels de santé, va ouvrir un second site en France. Après Paris, la structure a choisi la ville de Nantes (44) pour cette nouvelle implantation. A la recherche d’un lieu pouvant accueillir, d’ici quatre ans, 500 collaborateurs, DOCTOLIB a été séduit par la solution alternative et évolutive de WHOORKS.

Résolument convaincu par la souplesse du concept qui propose des espaces de travail flexibles et surmesure, DOCTOLIB a pris possession de ses bureaux WHOORKS en mars dernier. Une centaine de collaborateurs devraient être présents d’ici fin juillet de cette année. Entre un emplacement stratégique et une offre de services orientée vers le bien-être de utilisateurs, WHOORKS renforce encore DOCTOLIB dans l’attraction et la fidélisation de ses nouveaux collaborateurs…

…Lire la suite

Doctolib implante sa seconde antenne nationale à Nantes : 500 embauches prévues @investnantesSN @doctolib

Source : Nantes Saint-Nazaire

En pleine croissance, le leader français de la téléconsultation a fait le choix de Nantes pour installer un nouveau siège régional. Il annonce la création de 500 emplois à Nantes d’ici à trois ans.

En fort développement depuis quelques années, la licorne française de la e-santé, déjà forte d’une équipe de plus de 1400 salariés, entend soutenir son déploiement en dehors de Paris.

Nantes sélectionnée parmi 10 villes

A l’issue d’un long processus de comparaison entre 10 grandes métropoles françaises, engagée à l’automne dernier par Doctolib, c’est la métropole de Nantes qui a été sélectionnée afin d’accueillir le nouveau siège régional de l’entreprise. « Nous cherchions une ville offrant à la fois un vivier de talents sur les métiers du numérique, des profils commerciaux, service clients, et un cadre de vie agréable pour nos collaborateurs actuels et futurs. Nantes a parfaitement rempli le cahier des charges. » déclare Matthieu Birach, DRH de Doctolib.

200 collaborateurs d’ici fin 2020

Doctolib compte actuellement plus de 1400 collaborateurs et entend tripler cet effectif d’ici quelques années. Le double enjeu de recrutement et de fidélisation s’est montré déterminant dans le choix de la future destination de l’entreprise…

…Lire la suite

Doctolib alerte sur la chute de fréquentation des cabinets et s’engage pour permettre aux patients de retourner consulter @doctolib

Source : Doctolib

Depuis le début de l’épidémie, les patients ont déserté les cabinets par peur d’être contaminés ou de déranger leur médecin. D’après les chiffres de Doctolib, l’activité des médecins généralistes a chuté de 44% et celle des médecins spécialistes de 71% entre janvier et avril 2020. Ce phénomène est préoccupant : en renonçant à se soigner pour le COVID-19 ou d’autres maladies, les Français mettent leur santé en danger. Pour que les patients puissent consulter normalement leurs professionnels de santé, Doctolib a déjà pris plusieurs mesures, dont la généralisation de la consultation vidéo et l’aide à la réorganisation des cabinets. Aujourd’hui, l’entreprise lance de nouvelles initiatives pour garantir la continuité des soins pour les patients et une reprise d’activité normale pour les cabinets.

Un phénomène massif de renoncement aux soins

La fréquentation des cabinets s’est effondrée depuis le début de l’épidémie. Entre janvier et avril 2020, le nombre de consultations a chuté de 44% chez les médecins généralistes et de 71% chez les médecins spécialistes. La baisse est encore plus forte chez les autres professionnels de santé, en particulier les chirurgiens-dentistes (-95%), les masseurs-kinésithérapeutes (-96%) et les podologues (-96%).

…Lire la suite…