Archives du blog

Paris Habitat se dote d’un schéma de promotion des achats responsables @Paris_Habitat

Source  :  Paris Habitat

Dans la continuité de ses engagements pris pour lutter contre le réchauffement climatique et de sa démarche RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises), Paris Habitat souhaite aujourd’hui se doter d’un schéma de promotion des achats responsables afin de mettre en oeuvre une politique achats responsable et engagée, au service de la performance de Paris Habitat et de ses territoires.

La mobilisation de Paris Habitat sur les questions de transition environnementale est déjà matérialisée par l’adoption, dès 2005, d’une Charte développement durable.

En 2016, Paris Habitat est devenu le premier bailleur social français à obtenir la certification ISO 50 001 pour son management de la performance énergétique. Il est aussi certifié ISO 9001 et a obtenu le droit d’usage global de la marque NF Habitat HQE.

>Lire la suite

Novaxia, pionnière dans le développement durable et l’économie circulaire accroît sa mobilisation @novaxia_paris

Source : Novaxia

Nomination d’un directeur de l’innovation et du développement durable, intégration de l’impact investing dans le plan d’intéressement des collaborateurs, participation au rapport contre l’obsolescence programmée, Novaxia, pionnière dans le développement durable et l’économie circulaire accroît sa mobilisation.

Nomination d’un directeur de l’innovation et du développement durable

Le Groupe vient de nommer Vincent Aurez directeur de l’innovation et du développement durable. Vincent Aurez est également nommé administrateur du Fonds de Dotation créé par le Groupe en avril dernier, pour soutenir des projets d’urbanisme temporaire, pluridisciplinaires et créateurs de valeurs…Lire la suite

Grand Paris : Bouygues Immobilier signe la «Charte Métropole Nature» @Bouygues_Immo @GrandParisMGP

Source : Bouygues Immobilier 

Bouygues Immobilier est la première entreprise à signer la « Charte Métropole Nature » du Grand Paris. Lancée en juillet 2019, cette charte propose un référentiel commun aux villes et aux acteurs économiques pour leur permettre de répondre à la chute de la biodiversité et aux aspirations des concitoyens à un cadre de vie préservé et valorisé.

A ce jour, 35 villes sur les 131 que compte la Métropole ont signé la Charte Métropole Nature. Bouygues Immobilier, très engagée dans le développement durable et la préservation de la biodiversité, en est la toute première entreprise signataire.
Rappelons que Bouygues Immobilier est membre actif du CIBI (Conseil International Biodiversité et Immobilier) depuis sa création et a déjà déployé le Label BiodiverCity® sur plus de 10 000 logements.


Parmi les opérations récemment labellisées, on peut citer :

  • en immobilier d’entreprise, l’opération ENJOY à Paris 17e, plus grand immeuble de bureaux à énergie positive en structure bois de France.
  • à l’échelle du quartier, Nanterre Cœur Université dans les Hautsde-Seine. 
  • et en logement, la résidence Camelia à Varsovie, 1ere résidence labelisée en Pologne.

« Cette signature s’inscrit parfaitement dans la stratégie RSE de Bouygues Immobilier dont la biodiversité est un axe fort. », souligne Pascal MINAULT. >>En savoir plus

Lire aussi :

A découvrir : le rapport d’activité 2018 de PariSeine est disponible !@SemPariSeine @jacquesbaudrier @ArianeBouleau

 Source : SemPariSeine

EDITO – JACQUES BAUDRIER, PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

2018 aura marqué un tournant pour PariSeine . La création au mois de février de la SPL, suivie à l’été de celle du GIE PariSeine nous ont permis de poser les bases solides d’un nouvel acteur majeur de l’immobilier parisien. Ainsi structurés, nous sommes désormais en mesure d’apporter toute notre expertise et tous nos savoir-faire à travers une offre élargie, reposant sur deux entités distinctes mais complémentaires, la SEM Pariseine et la SPL PariSeine .

Cette articulation fait de PariSeine un acteur engagé aux côtés de la ville de Paris pour faire émerger des projets innovants, durables, créateurs de lien social. Qu’il s’agisse d’accompagner les services de la ville ou de travailler main dans la main avec des promoteurs privés, nous déclinons un même engagement dans la transition écologique, avec l’intérêt général en ADN. C’est là toute la force de PariSeine : savoir évoluer et grandir tout en restant fidèle à ses valeurs. Les succès remportés en 2018 à la fois par la SEM et la SPL, et l’organisation efficiente mise en place au sein du GIE pour soutenir les deux structures, sont autant d’atouts pour apporter plus d’agilité et de créativité à PariSeine. En cette époque de profonde mutation des dynamiques territoriales, et alors que la ville de Paris est résolument engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique avec la volonté d’imaginer d’autres manières de construire, de gérer et de vivre la ville, PariSeine apparaît plus que jamais comme un acteur incontournable. Un opérateur urbain durable au service de la ville de demain.

TRANSFORMATION – ARIANE BOULEAU-SAIDE, DIRECTRICE GÉNÉRALE

« C’est en février 2018, avec la création de la SPL PariSeine, que la mue de PariSeine a commencé à se concrétiser. Mais ce n’est qu’en septembre 2018, avec la création du GIE, que toutes les pièces du puzzle se sont mises en place. L’organisation juridique nous a demandé un certain temps, mais c’est avant tout sur l’organisation interne que nous nous sommes concentrés. Comment organiser les directions opérationnelles et les directions supports ? Comment s’assurer de la bonne fluidité
entre les différentes structures ? Cela s’est traduit par la création d’une Direction des Opérations qui travaille à la fois pour la SPL et la SEM : c’est elle qui porte la créativité et l’engagement écologique que nous insufflons dans les réponses aux concours et qui réalise avec rigueur les projets qui nous sont confiés ».

> Télécharger le rapport d’activité 

L’ADEME lance 3 appels à projets pour soutenir la transition écologique et énergétique @ademe

Source : ADEME

L’ADEME, Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie, lance 3 appels à projets sur la bioéconomie et la protection de l’environnement, l’économie circulaire et les systèmes énergétiques. Plus d’infos ci-dessous…

Ademe

L’appel à projets « Systèmes énergétiques – Villes et Territoires durables »
La neutralité carbone implique de décarboner l’intégralité des systèmes énergétiques de la production aux usages. Les projets attendus doivent prioritairement concerner : les systèmes énergétiques optimisés, la production/fourniture d’énergies renouvelables et vecteurs énergétiques renouvelables et l’optimisation environnementale à l’échelle d’un bâtiment / d’un ilot (en construction ou en rénovation) ou d’un territoire.

L’appel à projets « Bioéconomie et protection de l’environnement »
Les projets attendus concerneront les technologies, procédés et services concourant à la protection de l’environnement, à la restauration des écosystèmes et aux nouveaux modes de production, valorisation et consommation des ressources, dont la biomasse. La bioéconomie englobe l’ensemble des activités liées aux systèmes de production, à la mobilisation et à la transformation durables de la biomasse, qu’elle soit forestière, agricole, aquacole, agroalimentaire ou halieutique pour des valorisations dans les filières alimentaires, les produits biosourcés et l’énergie.

L’appel à projets « Economie Circulaire – Ecoefficience dans l’Industrie, l’Agriculture et l’Eau ».
Les projets attendus devront contribuer à l’évolution vers l’économie circulaire et selon 4 axes : l’écoconception des produits et des services ; la production plus efficiente en ressources matières et en énergie ; la prévention de la production de déchets, l’optimisation de leur collecte et la production de ressources matières ou énergétiques secondaires, le traitement des déchets ultimes ; la collecte, le traitement et la distribution de l’eau, les solutions d’économie et de gestion de la ressource, les modèles d’affaires et de gestion innovants dans le domaine de l’eau.

Plus d’infos sur les 3 appels à projets…

Lire également :