Archives du blog

Le Groupe ORPEA dévoile ses résultats au 1er trimestre 2019 @ORPEA_

Source : Groupe Orpéa

Le Groupe, spécialisé dans la prise en charge globale de la Dépendance, a présenté ses résultats au 1er trimestre 2019, et vous en dit plus sur le partenariat signé avec la BPI France et le Russian Direct Investment Fund (RDIF). 

Orpea

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019 s’établit à 909,9 M€, en forte hausse de +9,4%, résultant à 50% d’une croissance organique solide et à 50% de la contribution des acquisitions notamment en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne. La croissance organique de +4,7% sur le trimestre repose sur les facteurs clefs de succès du Groupe :
– des taux d’occupation élevés et uniformes à travers le réseau ;
– la montée en puissance des établissements ouverts au cours des deux dernières années, situés pour la plupart dans de grandes villes à fort pouvoir d’achat ;
– l’ouverture de 500 lits au cours de ce trimestre, majoritairement en Europe Centrale et de l’Est.

Partenariat avec Bpifrance et RDIF pour développer une offre SSR en Russie
En 2018, ORPEA avait signé, lors du Forum Economique International de Saint-Pétersbourg (SPIEF), plusieurs accords de coopération, en présence des Présidents Poutine et Macron, pour développer des établissements de santé en Russie. ORPEA vient de conclure un partenariat opérationnel avec Bpifrance et RDIF (fonds souverain russe) dont l’intention est de créer, en Russie, des établissements de Soins de Suite et de Réadaptation.

Consulter le communiqué de presse

Lire également :

Quelle est la situation des EHPAD en 2017 ? La CNSA fait le point @CNSA_actu

Source : CNSA

La CNSA, Caisse nationale de Solidarité pour l’Autonomie, a publié son rapport annuel sur la situation des EHPAD (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) en 2017. Une hausse du taux d’encadrement est à constater… découvrez tous les résultats de l’étude ci-dessous. 

CNSA : Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (retour à l'accueil)

Près de 7000 EHPAD accueillent les personnes âgées en perte d’autonomie. Plus de 42 % sont publics, près d’un tiers appartiennent au secteur privé non lucratif (associatif) et un quart au secteur privé commercial.

Le niveau de perte d’autonomie et le besoin en soins des résidents continuent d’augmenter comme en témoignent les chiffres du Gir moyen pondéré (GMP) et du pathos moyen pondéré (PMP). En 2017, le GMP moyen était de 213 (contre 2011 en 2016 et 680 en 2010) ; le PMP moyen était de 726 (contre 722 en 2016 et 180 en 2010).

Les hospitalisations des résidents des EHPAD semblent avoir été moins fréquentes en 2017 qu’en 2016. On constatait 1,11 hospitalisation pour 100 résidents en 2017, contre 1,14 hospitalisation pour 100 résidents en 2016 (taux médian).

Le nombre de professionnels du soin qui prennent en charge les résidents en établissement continue de progresser légèrement. Il s’élevait à 63,3 équivalents temps plein pour 100 résidents en 2017, contre 62,9 en 2016. 41,5 % des professionnels sont des aides soignants (AS), des aides médico-psychologiques (AMP) et des assistants de soins en gérontologie. Les agents de service hospitalier (ASH) représentent 31,2 % du personnel des EHPAD, les infirmiers, 10,9 %, les médecins et les psychologues chacun 0,9 %.
Les frais de personnel représentent 70 % des dépenses du budget des EHPAD.

Coût d’une place d’EHPAD et coût du résident pour l’Assurance maladie
En 2017, le coût global de fonctionnement d’une place d’hébergement permanent en EHPAD s’élevait à 41 453 € par an, soit 114 € par jour (tous financeurs confondus). Un résident d’EHPAD coûtait en moyenne 14 303 € à l’Assurance maladie (dont 12 755 € de dotation versée à l’EHPAD et 1 906 € en remboursement de soins de ville).

Lire la suite

I-Stay@Home : bien vieillir à domicile- le blog Vilogia

Source : le blog de Vilogia

ImprimerD’après le rapport annuel de 2012 sur le vieillissement démographique par l’Union Européenne, 20% de la population aura plus de 65 ans en 2020. Le monde du logement est fortement impacté par ce vieillissement de la population.

En réponse au vieillissement progressif et l’accroissement des situations de dépendance Vilogia, huit autres bailleurs sociaux et six partenaires technologiques ont collaboré dès 2013 pour créer une plate-forme transnationale pour le maintien des seniors et personnes handicapées à domicile : I-Stay@Home (ICT Solutions for an ageing society). Ces acteurs sont implantés dans cinq pays du nord-ouest de l’Europe : France, Belgique, Angleterre, Allemagne et Pays-Bas. Leur objectif : proposer une solution accessible à tous pour bien vieillir à domicile dans un cadre de vie qui participe au développement de l’autonomie

Le projet I-Stay@Home s’est déroulé en quatre phases :

  1. Identification des préoccupations essentielles des personnes âgées et/ou handicapées en terme de maintien à domicile ;
  2. Présélection  d’objets connectés et de services ;
  3. Test sur 200 foyers de locataires des bailleurs sociaux participants (dont 20 chez Vilogia) ;
  4. Publication des résultats et choix des meilleurs services qui pourront être distribués par les bailleurs aux locataires seniors.

Ce projet a été subventionné par l’Union Européenne dans le cadre du programme INTERREG IVB Northwest-Europe, Call 9.

Rester autonome grâce à la technologie : les objets connectés pour les personnes âgées et/ou handicapées

Au sein des cinq pays porteurs du projet, 185 locataires âgés et/ou handicapés ont été interviewés afin de connaître leurs besoins, leurs préoccupations et leur ressenti face à l’introduction des nouvelles technologies dans leur quotidien pour les aider à mieux vivre leur vie de manière autonome.

en savoir plus

Améliorer l’autonomie : Fondation Hospitalière Sainte-Marie ouvre le service Déficience sensorielle

FondationSainteMarie.

Depuis le 1er décembre, le service Déficience sensorielle du Centre Paris Sud de la Fondation accueille en hospitalisation de jour des personnes présentant une atteinte auditive isolée ou associée à une autre pathologie.

L’objectif du service est de permettre aux patients d’améliorer leur autonomie pour réaliser les gestes et actes de la vie quotidienne malgré leur handicap.

Plus particulièrement, l’équipe du service propose de :

  • évaluer la déficience et les situations de handicap,
  • compenser la déficience auditive par l’évaluation et l’adaptation de l’appareillage,
  • rééduquer afin de diminuer la déficience,
  • réadapter la personne à son environnement,
  • informer le patient et son entourage,
  • accompagner la personne dans sa globalité au-delà de la déficience auditive,
  • orienter le patient afin de permettre un suivi au-delà de son hospitalisation.

Un parcours de soin personnalisé est proposé aux patients en fonction de leurs besoins, incluant entraînement auditif et cognitif, lecture labiale, adaptation et utilisation des aides techniques, aide à la réinsertion et soutien psychologique.

Lire la suite

2013, une année riche et multiple pour la Fondation Hospitalière Sainte-Marie

FondationSainteMarie.

La Fondation Hospitalière Sainte-Marie met à disposition des acteurs impliqués et/ou directement concernés par la prise en charge des personnes en situation de handicap et de dépendance, les « Portraits et faits marquants », le rapport d’activité 2013.

Le présent document propose une présentation transverse des activités de la Fondation, dresse un panorama des événements marquants de l’année 2013 et présente le bilan financier et social de la Fondation.

Pour en savoir plus téléchargez : Rapport d’activité 2013 – Fondation Hospitalière Sainte-Marie

RAPPORT-ACTIVITE-2013-web

>

>Source : www.fondationhospitalieresaintemarie.com

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>