Archives du blog

Quelle stratégie urbaine pour une ville en décroissance démographique ? @Demain_la_Ville

Source : Demain la Ville

Troisième volet du partenariat avec Villes et Décroissance, nous découvrons la ville de Dessau, victime d’un exode urbain massif depuis la chute du mur de Berlin et la réunification allemande. Héritière du Bauhaus et d’une forte culture associative, elle peine pourtant à innover et embrasser cette décroissance subie.

Quelle stratégie urbaine pour une ville en décroissance démographique ? C’est une question à laquelle peine à répondre la ville de Dessau, située au sud-ouest de Berlin dans l’ancienne RDA. Comme de nombreuses villes du bloc est, la ville est victime d’un exode urbain important après la réunification. Secouée par la restructuration économique du pays, la ville perd une partie de ses activités industrielles et entame une phase de décroissance démographique. Sa population maximale est atteinte en 1988 avec 103 867 habitants. Depuis, elle perd en moyenne 1000 habitants par an, sa population est aujourd’hui tombée à 81 351 habitants.

….Lire la suite…

Pourquoi Lyon est désignée capitale française de la biodiversité ? @Demain_la_Ville @villedelyon

Source : Demain la Ville

La métropole de Lyon est désignée capitale française de la biodiversité 2019. Une récompense qui vient souligner les efforts entrepris par la 3ème ville française en matière de gestion des arbres et des eaux pluviales. Un exemple à suivre en matière de ville durable ?

La question de la biodiversité est majeure dans le développement des villes durables. Une question qui doit se gérer aux frontières de la ville – avec l’idée de réduire au maximum l’étalement urbain et l’artificialisation des sols – ainsi qu’à l’intérieur de celles-ci, puisque la nature en ville augmente la résilience des zones urbaines face aux changements du climat. La métropole de Lyon, désignée “capitale française de la biodiversité 2019” pourrait faire figure d’exemple à suivre en la matière…Lire la suite

Lire aussi :

Biomimétisme : vers le bâtiment généreux @Demain_la_Ville

Source : Demain la Ville

S’inspirer d’une termitière pour climatiser un immeuble ? C’est possible, le biomimétisme l’a fait. En s’inspirant de la nature, le biomimétisme est une démarche scientifique qui entend réconcilier l’innovation et les enjeux climatiques. Rencontre avec Chloé Lequette et Eduardo Blanco, respectivement chargée de mission et doctorant chez CEEBIOS, association animant le réseau français de biomimétisme.

Connaissez-vous le plus ancien laboratoire de recherche et développement ayant jamais existé ? Indice, il a 3,8 milliards d’années… C’est le monde du vivant. Voilà en résumé le postulat du biomimétisme. Cette démarche scientifique consiste en un transfert de connaissance du vivant vers la technologie et la production. Dit autrement, il s’agit de s’inspirer de la nature pour innover. La ville fait partie des nouveaux horizons du biomimétisme, en témoigne le thème du quatrième salon Biomim’ Expo qui s’est tenu le 11 septembre à l’Hôtel de Ville de Paris : « Vivre la ville ». Lire la suite

Lire aussi :

L’innovation sociale : une réponse aux enjeux de la transition énergétique ? @Demain_la_Ville

Source : Demain la Ville

L’innovation sociale serait-elle la clé afin de répondre aux enjeux de la transition écologique dans les villes ? La complexité des défis environnementaux exige de repenser notre rapport à la ville

Demain la ville

Aujourd’hui, près de la moitié de la population mondiale y vit et les territoires urbains, qui représentent moins de 1% de la superficie la planète, concentrent les grands problèmes écologiques, sociaux et économiques d’aujourd’hui : pollution des sols, de l’air et de l’eau, difficulté d’accès aux matières premières, gestion des déchets, concentration de la grande pauvreté et des inégalités, vieillissement de la population, fracture numérique, etc.

Pour répondre à ces défis majeurs, les acteurs impliqués dans la gestion et le développement de la ville (collectivités locales, pouvoirs publics, entreprises, associations), mais aussi les habitants, sont appelés à changer, voire à transformer profondément leur vision de la ville et leurs manières d’agir. La ville de demain, inclusive et respectueuse de l’environnement, reste à inventer. Et aucun de ces acteurs ne peut agir seul. La population l’a bien compris. 86 % des Français pensent qu’il est urgent que les associations et les entreprises travaillent ensemble pour résoudre les problèmes de la société et améliorer la qualité de vie au quotidien. Ce constat est de plus en plus partagé par les acteurs publics comme privés. De fait, on imagine mal une réponse aux besoins induits par le changement climatique sans analyse partagée ni actions collectives autour des questions de mobilité, d’isolation des bâtiments, des modes de production, de gestion des ressources naturelles et des déchets produits.

Lire la suite

Logement connecté : qu’en pensent vraiment les Français ? @Demain_la_Ville

Source : Demain la ville

Avec l’essor des nouvelles technologies, le logement connecté devient omniprésent dans le marché de l’habitat. 

demain la ville

Un logement connecté, de quoi parle-t-on ?
Un logement connecté est un logement doté d’équipements gérés de façon centralisée et intelligente, parfois pilotés à distance. Certains de ces logements peuvent même connaître les habitudes de l’habitant et s’y adapter.

Pour un quotidien simple et confortable : le succès du logement connecté
L’habitat constitue une unité importante pour les Français qui est associée à l’idée de protection et de sécurité, tel un véritable nid ou cocon où l’on souhaite retrouver une sérénité. Les Français aiment donc passer du temps à la maison, d’où l’importance de l’améliorer ! Selon Promotelec, seulement 15% l’envisagent pourtant comme un espace “high tech et connecté”.
Alors même que 3 logements sur 10 bénéficient aujourd’hui d’au moins un équipement connecté et que l’on constate une progression de celui-ci dans le bâti neuf où le taux d’équipements connectés s’élève à 54% dans les logements qui ont moins de 5 ans.

Les Français, contre la technologie au sein de leur logement ?
Aujourd’hui, on ne peut pas parler de smart city ou de smart building sans parler de smart home, donc de logement intelligent ou de logement connecté. En effet, un appartement ne peut pas être lié à la ville s’il n’est pas relié aux parties communes dans lequel il est situé.

Cliquez ici pour consulter la suite de l’article

Lire également :