Archives du blog

Les EPL fortement engagées dans l’Économie Circulaire @FedEpl

Source : Fedération des Epl

L’économie circulaire est une activité rondement menée par les Entreprises Publics Locales (EPL)

Epl

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme« . Lavoisier imaginait-il combien sa formule ferait aussi loi en matière de déchets ? Contre une société de consommation entamant désormais son capital ressources dès le cinquième mois de l’année, l’économie circulaire impose sa logique résurrectionnelle : en lieu et place de leur rejet final, allonger la durée de vie des produits par leur réemploi après réparation, leur recyclage et/ou la valorisation de leurs composants.

Les Epl, clés d’un nouveau modèle

Si les entreprises sont les premières concernées, les collectivités portent aussi ce nouveau modèle de société. Et, avec elles, leurs Epl, dont une trentaine assument déjà le service public d’élimination des déchets, fortes d’une emprise territoriale inversement proportionnelle à leur nombre. Pour exemple, la Semardel traite chaque année les 200 000 tonnes jetées par près d’un million d’Essonniens. « Sur ce secteur aux formidables enjeux collectifs, les entreprises publiques locales ont toute légitimité à s’imposer plus encore. Nous sommes la clé d’un nouveau modèle de développement écologique, économique et social » prédit Jean-Luc Polard, président du Club déchets de la Fédération des Epl et de la Spl Sotraval, pierre angulaire du « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » porté par Brest métropole. L’image prend tout son sens au regard des diverses entrées du secteur, dont les Epl maîtrisent chaque serrure ! Soutien du bien commun dans une dynamique entrepreneuriale, les Epl combinent efficacité environnementale et rationalité économique. La Spl Sotraval, dont le centre a réduit de 8 % la quantité d’ordures ménagères résiduelles et optimisé les coûts d’un million d’euros en mutualisant entrants et bonnes pratiques des 10 EPCI du nord Finistère…

La suite de l’article ici

Lire aussi :

PAPREC GROUP ACQUIERT DEROO @Paprec_Group

Source : PAPREC 

Pour développer son activité dans les Hauts-de-France et étendre son expertise sur l’ensemble de la chaîne du recyclage des déchets, Paprec acquiert Deroo. Basée dans le Pas-de-Calais, l’entreprise familiale créée dans les années 50 est spécialisée dans le recyclage et le transport.
Le groupe complète ses activités avec l’acquisition de l’entreprise familiale Deroo. Composée de 310 personnes, avec un chiffre d’affaires de 48 millions d’euros, cette société fondée en 1951 par Félix Deroo, le grand-père de l’actuel dirigeant, est basée à Wizernes, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais.
Avec l’acquisition de Coved Environnement en avril 2017, le groupe Paprec était passé à 200 agences sur le territoire. Il est ainsi devenu un acteur incontournable du traitement des déchets. Cette année, le groupe a acquis également Ikos
Environnement, qui lui permet de développer ses capacités d’enfouissement pour les déchets ultimes et qui ajoute un nouveau métier à son expertise : la méthanisation.
Téléchargez le communiqué de presse

1er réseau de froid alimenté à 100% par la valorisation énergétique des déchets à Toulouse

Source : groupe-coriance.fr

coriance-logoAu quartier de La Cartoucherie, à Toulouse, le 1er réseau de froid alimenté à 100% par valorisation énergétique des déchets, vient d’être inauguré. Cette cérémonie d’inauguration s’est déroulée en la présence de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, Yves Lederer, Président du Groupe Coriance, et Michel Peyron, Directeur régional de l’ADEME Occitanie.

Alimenté à 100% par la valorisation énergétique des déchets du Centre de Valorisation Energétique du Mirail, le réseau de froid de Toulouse Métropole dessert aujourd’hui, dans le quartier en développement de La Cartoucherie, le Pôle Régional d’Enseignement et de formation aux Métiers de la Santé (12 000 m²) et 7 000 m² de bureaux. A l’horizon 2025, il alimentera 54 000 m² supplémentaires de locaux administratifs. Il s’agit du 1er réseau de froid, en France, alimenté à 100% par la valorisation énergétique des déchets.

Production et distribution de froid en réseau

Un réseau de froid fonctionne comme un réseau de chaleur. Le réseau apporte en pied d’immeuble du froid au moyen de canalisations et d’équipements situés en sous-sol. La production et/ou la distribution de froid en réseaux collectifs est encore peu développée. Il existe une vingtaine de réseaux en France. Par ailleurs, l’alimentation d’un réseau de froid par les énergies renouvelables et de récupération ne représente qu’une faible part. En effet, la technique dominante pour la production de froid est assurée par l’électricité dans plus de 95% des réseaux.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

« Du déchet à la ressource : une gestion renouvelée pour les collectivités » @Villes2fr @suezFr

Source : Villes de France


En partenariat avec Suez, l’association des Villes de France a publié un mémo intitulé « Du déchet à la ressource : une gestion renouvelée pour les collectivités », qui explore les données clés et les impacts des évolutions législatives. Ce feuillet de quatre pages sert de fiche repère pour les élus afin de faire le point. Le document introduit le sujet avec quelques chiffres macro, dont 247 millions de tonnes de déchets produits par le BTP soit 71,6% de la totalité des déchets produits en France…en savoir plus…

France : 1er grand pays Européen #collecte #dechets #électriques @Eco_systemes

Source : Eco Systèmes 


Paris le 24 janvier 2017 – 

En 2016, Eco-systèmes a collecté et recyclé 517 000 tonnes de déchets électriques, ce qui représente l’équivalent de 10 kg par habitant (contre 9 kg en 2015) et correspond à un taux de collecte* supérieur à l’objectif réglementaire (49,2% vs 45%). Grâce à ces bons résultats, en hausse de 12.3%, la France devient le 1er grand pays Européen à atteindre les 10 kg/habitant, au sein d’une filière de qualité.
Après 10 ans d’activités, Eco-systèmes aura collecté auprès des habitants consommateurs 3.2 millions de tonnes d’appareils usagés, représentant l’équivalent de plus de 318 millions gestes d’apport.
Pour atteindre les ambitieux objectifs d’ici à 2020, représentant environ 14 kg d’appareils par habitant, Eco-systèmes travaille depuis 2012 sur les pratiques de stockage des appareils par les français. Ces travaux ont permis d’identifier 4 profils de gardeurs, d’évaluer le stock d’appareils détenu, et de définir plusieurs orientations opérationnelles à poursuivre pour libérer les produits des placards.
Une croissance sur les 4 familles d’appareils
L’ensemble des familles d’appareils (gros électroménager froid, hors-froid, écrans et petits appareils électriques) progresse en 2016, pour atteindre entre 5 et 16% de croissance, selon les flux. De plus, l’ensemble des canaux de collecte (collectivités, magasins, réseaux de l’économie sociale et solidaire et nouveaux partenaires) enregistre une hausse des gisements rapportés par les habitants, les consommateurs, les donateurs et les professionnels.
Le flux des écrans, en baisse depuis 2011, enregistre cette année une progression de 16%. Les deux grands événements sportifs internationaux de l’été 2016, et le passage à la TNT HD ont fortement conduit les habitants consommateurs à se séparer de leurs anciens écrans en magasins et en déchetteries.
Quant à eux, les gros appareils hors froid, intégrant notamment des produits de chauffage par exemple (installés par les artisans), enregistrent une progression de +14.2%. Le développement des collaborations entre Eco-systèmes et les entreprises de recyclage métaux et les opérateurs de broyage se poursuit pour atteindre 380 contrats à fin 2016.
Longtemps restés des produits difficiles à capter, la collecte des petits appareils électriques continue de croître et enregistre une progression de 10.8%. La poursuite des campagnes d’incitation au bon geste et le développement de l’information autour de la garantie du recyclage, mobilise de plus en plus les consommateurs à se défaire correctement de leurs appareils.

Télécharger le communiqué de presse