Archives du blog

Santé : le CHU de Nantes se dote d’un entrepôt de données @RESEAUCHU @CHUnantes

Source : Réseau CHU

A Nantes, le CHU s’est récemment doté d’un entrepôt de données de santé pour gérer 2,3 millions de dossiers patients, 16 millions de documents et plus de 50 millions de données. 

logo-reseauchu

Un entrepôt de données de santé: qu’est-ce que c’est ?
Un entrepôt de données de santé est un outil permettant de rassembler dans une seule  grande base, les données administratives, sociales et médicales des dossiers informatisés de patients pris en charge au CHU.
Il s’agit donc de données produites et collectées à l’occasion des soins et réutilisées à des fins de recherche. Les recherches réalisées utilisent a posteriori ces données recueillies et ne nécessitent donc aucune participation active du patient.

Un entrepôt de données de santé : à quoi ça sert ? 
Constituer un entrepôt de données de santé a pour objectif de faire progresser la médecine actuelle, pour l’amener vers une  médecine du futur qui, le cas échéant pourra s’appuyer sur des technologies innovantes d’intelligence artificielle :
– Médecine prédictive et préventive, puisque les données vont permettre de mieux identifier les populations à risque pour cibler le déploiement des programmes de prévention.
– Médecine personnalisée : L’entrepôt permet de mutualiser l’ensemble des données disponibles, pour évaluer chaque cas précis et prendre des décisions appropriées au patient.
– Médecine participative : Certaines données de santé sont générées par les patients eux-mêmes, via des outils en ligne ou des objets connectés. L’implication des patients dans le suivi du traitement de leur pathologie est primordiale.

Quelle transparence envers les patients, pour la ré-utilisation de leurs données ? 
Depuis avril 2018, chaque patient, lors de son admission au CHU de Nantes, est informé par la remise d’un document de la possibilité d’utilisation de ses données à des fins de recherche; un contact lui permet d’exercer ses droits, notamment d’opposition.

Plus d’informations…

Lire aussi :

Santé : voici les 10 lauréats de l’appel à projets du Health Data Hub @MinSoliSante

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Le Ministère des Solidarités et de la Santé avait lancé en janvier 2019 l’appel à projets pour mettre en place le Health Data Hub. Découvrez dès maintenant les 10 lauréats qui ont été dévoilés le 16 avril.

Ministère des Solidarités et de la Santé

Cet appel à projet permet de sélectionner les 10 premiers projets qui seront soutenus par le Hub. 189 projets ont été proposés par des promoteurs très variés, comme des organismes de recherche, des établissements de santé, des professionnels de santé, des associations de patients, des industriels et des start-up.
Dans le cadre du plan sur l’intelligence artificielle annoncé par le Président de la République il y a un an, le Health Data Hub a pour mission de rassembler des données de santé anonymisées et de faciliter leur mise à disposition. L’objectif est de développer la recherche médicale à partir des données de santé et de leur analyse au service de l’amélioration des soins.

Les 10 projets retenus sont :
Deepsarc, porté par le professeur Jean Yves Blay, Directeur Général du Centre Léon Bérard et directeur du réseau NetSarc
Parcours IDM en Ile de France, porté par le docteur Axelle Menu-Branthomme, responsable de département à l’ARS Île-de-France, avec le soutien du SAMU 78 et du GCS Sesan
PIMPON, porté par Jean-François Forget, directeur médical dans la société VIDAL,
Hydro, porté par le docteur Arnaud Rosier, président de la startup Implicity
NS Park, porté par Jean Christophe Corvol, Professeur de Neurologie à la Pitié-Salpêtrière, soutenu par l’ICM, l’Inserm et F-CRIN,
ARAC, porté par Laurent Borella, directeur santé à Malakoff Médéric Humanis
ORDEI, porté par Patrick Maison, conseiller scientifique à l’ANSM,
OSCOUR, Porté par Yann Le Strat, directeur de la Direction Appui, Traitements et Analyses des données de l’Agence Nationale de Santé Publique, avec le concours de la FEDORU, des équipes du registre AVC de Brest et de l’équipe REPERES de l’université de Rennes

Consulter la suite… 

Lire également :

Le Groupe Projex renforce son implantation en ile-de-france

LE GROUPE PROJEX RENFORCE SON IMPLANTATION EN ILE-DE-FRANCE ET SON EXPERTISE DATA CENTER EN FUSIONNANT AVEC BETHODE INGENIERIE.

Le GROUPE PROJEX, dirigé par Marc GROLIN, Président, et Antoine GROLIN, Directeur Général, fusionne avec la société BETHODE, dirigée et fondée par Jean-Paul HUMILY.
BETHODE Ingénierie spécialiste reconnu en DATA-CENTER, vient compléter les expertises du Pôle Ingénierie du GROUPE PROJEX dans ce domaine très spécifique et stratégique. C’est à ce titre que Jean-Nicolas MANCOS a rejoint le GROUPE PROJEX il y a 3 mois pour accompagner ce développement.
Le partage d’une même vision «Co-construire avec passion et engagement un avenir innovant, responsable et connecté», l’incarnation de valeurs fortes telles que la confiance, l’exigence, le partage, la responsabilité et le haut degré d’implication des collaborateurs ont conduit à un rapprochement naturel des deux entités.

Lire la suite

Le Ministère de la Santé annonce la création du « Health Data Hub » en 2019 @MinSoliSante @agnesbuzyn @mounir

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, a annoncé la création d’un hub santé, le « Health data hub », en présence de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique. 

Ministère des Solidarités et de la Santé

Concrètement, le « Health Data Hub », prendra la forme d’un guichet unique, sécurisé dans l’objectif de permettre le partage des données de santé dans le respect du droit des patients et en assurant la transparence avec la société civile. Il mutualisera des ressources technologiques et humaines et constituera un outil de promotion de l’innovation pour faire de la France un leader des données de santé.

La mission a été pilotée par trois experts : Dominique Polton, présidente de l’Institut national des données en santé (INDS), Marc Cuggia, professeur d’informatique médicale et praticien hospitalier au CHU de Rennes et Gilles Wainrib, président fondateur de la start-up Owkin. La mission a entendu, tout au long de l’été, un très grand nombre d’acteurs de l’écosystème des données de santé qui ont activement contribué à ces réflexions.

Près d’une centaine d’idées concrètes pour mettre le patrimoine national de données de santé au service de la recherche, des professionnels de santé, des citoyens, des startups, des medtechs et de la puissance publique ont été proposées.

>>> Cliquez ici pour obtenir davantage d’informations

Lire également :

Electric Days, le rendez-vous de l’innovation dans l’énergie @EDFofficiel ‏

  Source : EDF

> En savoir plus